Votre panier est vide

Catégories :

Artistes similaires

Les albums

A partir de :
CD10,99 €

R&B - Paru le 1 janvier 1994 | A&M

Distinctions Qobuz Référence
A partir de :
CD10,99 €

Pop - Paru le 1 janvier 1991 | A&M

Distinctions Qobuz Référence
A partir de :
CD10,99 €

Pop - Paru le 1 janvier 1989 | A&M

Distinctions Qobuz Référence
Although Barry White's sales had long since decreased by the time he recorded The Man Is Back, the influential soul veteran continued making worthwhile albums. Man isn't in a class with either his classic albums of the '70s or his superb comeback album of 1994, The Icon Is Love, but is a likeable and decent (though not outstanding) effort demonstrating that he hadn't lost his touch as a vocalist, composer or producer. With the black music charts dominated by rap and new jack swing in 1989, White remained artistically viable not by emulating the aggression of younger artists (many of whom were sampling his '70s hits left and right), but by being true to himself. Though White goes for a more high-tech, urban-contemporary-influenced production style that's indeed a departure from his lavish orchestral approach of the '70s, noteworthy cuts like the addictive "L.A. My Kinda Place," the plea for unity "Follow That and See (Where It Leads Y'all)" and an inspired remake of the doo-wop classic "Goodnight My Love" are essentially the type of smooth, classy and sophisticated "uptown soul music" that put him on the map. © Alex Henderson /TiVo
A partir de :
CD14,99 €

Pop - Paru le 1 janvier 1987 | A&M

Distinctions Qobuz Référence
A partir de :
CD14,99 €

R&B - Paru le 25 avril 2000 | Mercury Records

A partir de :
CD26,49 €

R&B - Paru le 13 avril 2018 | Island Def Jam

A partir de :
CD13,99 €

R&B - Paru le 10 août 1994 | Mercury Records

Condensation des deux disques de la compilation Greatest Hits en un seul, All Time Greatest Hits contient tous les plus grands tubes de Barry White, notamment "I'm Gonna Love You Just A Little More Baby", "Never, Never Gonna Give Ya Up", "Can't Get Enough of Your Love, Babe", "You're the First, the Last, My Everything" et "It's Ecstasy When You Lay Down Next to Me". All Time Greatest Hits, qui inclut toutes ses principales chansons, est incontestablement la compilation de l’âge d’or de Barry White, dans les années 70. © Stephen Thomas Erlewine /TiVo
A partir de :
CD13,99 €

Pop - Paru le 25 février 2003 | Island Def Jam

A partir de :
CD14,99 €

R&B - Paru le 13 avril 2018 | Island Def Jam

A partir de :
CD27,99 €

R&B - Paru le 26 octobre 2018 | Island Def Jam

A partir de :
CD48,99 €

R&B - Paru le 23 novembre 2009 | Island Def Jam

Livret
A partir de :
CD9,99 €

Soul - Paru le 9 février 2010 | Unlimited Gold Records

A partir de :
CD13,99 €

Pop - Paru le 12 septembre 1988 | Island Def Jam

A partir de :
CD14,99 €

R&B - Paru le 1 janvier 1973 | Island Mercury

Nous sommes toujours en 1973 et Barry White sort déjà son deuxième album. Et l’ambiance est aussi propice aux rêveries sonores que la pochette et le titre l’annoncent : « Honey Please » et « Never, Never Gonna Give You Up » sont symboliques des productions du Maestro, enregistrements aux compositions complexes et brillantes, dépassant allégrement les quatre minutes et véritables épopées musicales. Même si les prestations vocales ne sont pas encore optimales sur les autres chansons de l’œuvre, Barry White se cherchant toujours un peu, l’orchestration phénoménale tout au long de l’album compense aisément ces relatives faiblesses. L’album  est chaudement recommandé pour l’incroyable ambiance qu’il s’en dégage. © ©Copyright Music Story DaBee 2021
A partir de :
CD13,99 €

R&B - Paru le 15 février 1974 | Mercury Records

Barry White a déjà posé sa griffe vocale dans l’univers musical lorsqu’il débarque avec son nouvel album sous le bras en 1974. Quatre morceaux dans le Top 10 des hits R&B et deux albums certifiés Disques d’or lui ont permis d’asseoir les fondations de son empire. Le principe est relativement simple : des chansons d’amour simples enrobées d’un ensemble musical irréprochable, à savoir des violons enivrants, une section rythmique de premier plan remplie de grooves entêtants, et des chœurs vocaux impeccables. « You're My First, My Last, My Everything » est le parfait hymne qui symbolise au mieux le style du Maestro. « Can't Get Enough of Your Love, Babe » est du même calibre, la voix de baryton de Barry se mêlant à la perfection avec celles de ses choristes et les mélodies issues des arrangements symphoniques de l’auteur, provoquant immédiatement l’infection sonore désirée. Le premier sans faute de Monsieur White. © ©Copyright Music Story DaBee 2021
A partir de :
CD12,49 €

R&B - Paru le 25 mars 1975 | Mercury Records

A partir de :
CD13,99 €

Pop - Paru le 3 mars 1975 | Island Def Jam

A partir de :
CD13,99 €

R&B - Paru le 30 août 1977 | Island Def Jam

A partir de :
CD21,99 €

R&B - Paru le 11 mars 2008 | Island Def Jam

A partir de :
CD9,99 €

R&B - Paru le 1 janvier 1973 | Island Def Jam

Les débuts de Barry White sont difficiles lorsqu’il débarque sur la scène musicale en 1973, inconnu pour la plupart des critiques qui n’hésitent pas à le classer comme un nouvel imitateur d’Isaac Hayes. Car, comme l’artiste Stax qui accumule les succès depuis la fin des années 60, Barry possède une voix profonde de baryton qui le prédisposait à un succès naturel envers la gente féminine, et ce malgré son physique plutôt assez éloigné des canons de l’époque. Et tout comme le même géant de la soul, il privilégie les arrangements épiques, propices aux câlineries de toutes sortes. « I'm Gonna Love You Just a Little More, Baby »  se hisse bien vite aux sommets des ventes et ses  compositions personnelles « Back My Yesterday » et « I've Found Someone » permettent d’entrevoir la grande classe du bonhomme. Confirmation sur la reprise du standard des Four Tops « Standing in the Shadow of Love », transformant le morceau originel en véritable hymne symphonique. Des sections rythmiques envoûtantes, des arrangements ciselés d’une oreille de maître par Gene Page, les charmantes voix des Love Unlimited assurant les arrières musicales avec la voix forte du chanteur en position première, tout était donc déjà en place pour affirmer la naissance d’un nouvel ambassadeur de la soul. © ©Copyright Music Story DaBee 2021

L'interprète

Barry White dans le magazine