Catégories :

Artistes similaires

Les albums

HI-RES19,49 €
CD13,99 €

Soul - Paru le 1 janvier 2006 | Universal Music Division Mercury Records

Hi-Res Distinctions Hi-Res Audio
HI-RES19,49 €
CD13,99 €

Soul - Paru le 1 janvier 2013 | Universal Music Division Mercury Records

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
Avec ce quatrième album, Ayo poursuit son savant dosage entre soul, folk et pop avec en prime cette fois un soupçon de hip hop. Ses vrais fans connaissent son amour pour le rap au point que la chanteuse se soit créée un double qu’elle a baptisé Black Mamba ! A l’arrivée, ce disque fusionne pour la première fois toutes les facettes d’une artiste rayonnante. Un album sur lequel on croise la voix du très sous-estimé Citizen Cope, celle de Youssoupha et même une reprise du grand classique soul Sunny.
HI-RES14,99 €
CD12,49 €

Soul/Funk/R&B - Paru le 31 janvier 2020 | Wagram Music - 3ème Bureau

Hi-Res
Son label lui a d’abord proposé un album de reprises, mais Ayo a trop de choses personnelles à exprimer pour accepter une telle offre. Tels des vestiges de cette première idée, trois chansons préexistantes sont toutefois présentes dans ce 5e opus de la chanteuse germano-nigériane : Né quelque part de Maxime Le Forestier, Throw It Away d’Abbey Lincoln et Fool’s Gold de la regrettée Lhasa. Celle qui se fit connaître en 2007 avec le tube Down On My Knees met ici au placard la guitare folk dont elle semblait pourtant inséparable, afin de se concentrer sur sa voix, laquelle est mise en lumière par les arrangements dépouillés de Freddy Koella. Ayo promène son timbre clair et son interprétation chaleureuse au sein de chansons infiniment délicates (Rest Assured, avec son piano hésitant), tendrement écorchées (Fix Me Up et ses guitares bluesy), mais aussi, à l’occasion, groovy (Afro Blue, dont l’orchestration ne comprend qu’une cymbale et une contrebasse pizz). Parmi les autres pépites de l’album, on trouvera également un slow à la fibre rétro (Just Like I Can’t) et un morceau étonnant qui mélange rythmique reggae et jazz nostalgique (I’m in Love). À la croisée de la soul et du folk, les mélodies gracieuses, sensibles et intimistes d’Ayo ne font absolument pas regretter son choix – royal – de nous présenter des chansons inédites. © Nicolas Magenham/Qobuz
HI-RES13,49 €
CD8,99 €
Ayo

R&B - Paru le 6 octobre 2017 | AYO

Hi-Res
CD14,99 €

Soul - Paru le 1 janvier 2008 | Universal Music Division Mercury Records

Deuxième album studio d'Ayo
CD14,99 €

Soul - Paru le 1 janvier 2010 | Universal Music Division Mercury Records

Livret
Pour la première fois, Ayo réalise entièrement son 3e album à New York, accompagnée par un casting de rêve dont Gail-Ann Dorsey, bassiste de David Bowie, et Craig Ross, guitariste de Lenny Kravitz. Même les invités impressionnent : Saul Williams et Matthieu Chedid ! Avec Billie-Eve, jeu de mot sur Believe qui est le prénom de sa fille, Ayo livre surtout un témoignage poignant et dansant à la sincérité évidente.
CD13,99 €

Soul - Paru le 1 janvier 2007 | Universal Music Division Mercury Records

Enregistré à l'Olympia à Paris en 2007, ce premier album live de 14 titres de la chanteuse nigériane-allemande Ayo présente son chant fluide et mélancolique et sa fusion unique de folk, d’afro-beat, de neo-soul et de reggae. Sorti un an après son premier album Joyful, il comprend l’ensemble de ses 12 chansons sauf deux titres ("How Many Times" et "These Days" sont omis) ainsi que quatre chansons inédites, dont l’une, "Love and Hate", sera également présente sur son album suivant, Gravity at Last (2008). © Jon O'Brien /TiVo
CD14,99 €

Soul - Paru le 1 janvier 2013 | Universal Music Division Mercury Records

Livret
Pour son quatrième album studio, l'auteure-compositrice-interprète Ayo réajuste le cap vers le territoire des musiques afro-américaines après un Billie-Eve en 2011, ambitieux et placé sous le signe de la pop. On y retrouve notamment sa reprise de la célèbre "Sunny" qu'elle avait enregistrée pour les besoins de la série documentaire Summer of Soul diffusée sur Arte à l'été 2013, ainsi que le single "Fire", ici proposé dans une version agrémentée d'une intervention du rappeur Youssoupha ou encore la très entêtante "I Wonder". ~ Olivier Duboc
CD1,49 €

R&B - Paru le 15 octobre 2019 | Wagram Music - 3ème Bureau

CD13,99 €

Soul - Paru le 1 janvier 2008 | Universal Music Division Mercury Records

Ayo va vite, très vite. Après Joyful et un Live at the Olympia, elle propose Gravity at Last. Ayo n'est plus seulement la gentille fille un peu perdue, frêle et touchante avec sa guitare et ses bons sentiments. Gravity at Last dépasse largement le propos de départ, l'univers musical de l'artiste est plus riche, plus complet. Les arrangements ont le punch d'un glissendo de clavier, le charme d'une soul intemporelle. L'Afrique est toujours présente dans les intonations de la fille-joie, seuls les thèmes évoluent. Enregistré presque en direct et en peu de temps, Gravity at Last aborde des problématiques concernées. Ayo est militante d'un monde de respect, elle dit « Get Out of My Way » aux profiteurs, aux jaloux, aux empêcheurs d'aimer. Elle clame et réclame de « Better Days » sur des cordes qui n'ont pas oubliées leurs larmes, sa voix est un souffle échappé de tous les ghettos du monde. Loin d'être cantonné à un clone de Tracy Chapman, à une soeur de Nneka, Ayo développe son propre talent. Gravity at Last a des échos de Nigerian Wood sorti récemment par Keziah Jones. Le funk africain de Fela et de King Sunny Ade habite ces deux artistes, ils en donnent une version actuelle et internationale, aussi passionnante qu'époustouflante. « Lonely » rappelle que le reggae reste une musique contestataire, mais pas n'importe quel reggae. Ayo c'est la classe de Dezarié et de toutes les prêtresses des chants nyabinghi. Gravity at Last ne recèle pas forcément de titre aussi immédiat que « Down on My Knees » mais l'ensemble est plus fort que Joyful. Ayo va vite, très vite. D'espoir flamboyante, elle commence à construire une carrière d'artiste de premier plan. Gravity at Last est une étape marquante et réussie dans l'affirmation de son parcours. © Francois Alvarez / Music-Story
CD13,99 €

Soul - Paru le 1 janvier 2006 | Universal Music Division Mercury Records

Influencée par le reggae (Bob Marley, Jimmy Cliff), la soul (Stevie Wonder), les chanteuses de jazz (Billie Holiday) et bien sûr la musique africaine de Fela Kuti et « King » Sunny Adé, Ayo est avant tout fidèle à l’idée d’une musique au son naturel. De façon symptomatique, lorsqu’elle évoque la musique des années 1970, dont elle est fan, elle estime que celle-ci reflète « plus d’émotions, de sensibilité que celle d’aujourd’hui, une musique bien plus froide, trop technique, trop synthétique [et] aime que le piano ait le son d’un piano, pas d’un synthétiseur ». C’est cette sensibilité, cette émotion à fleur de peau qu’on retrouve sur les douze titres de Joyful, album enregistré en cinq jours dans des conditions « live en studio ». Des ballades accompagnées de paroles autobiographiques, dans lesquelles elle évoque l’Afrique, ses joies ses peines, ses bonheurs mais surtout l’amour. Elle le chante sous toutes ses formes, de sa voix sensuelle, légèrement dolente et cassée. Avec ce Joyful, Ayo accouche d’un album délicat, touchant, entre reggae et soul, qui rappelle par instants Lauryn Hill (« Down On My Knees »). Toutes les compositions sont de sa facture, excepté une, le deuxième single « And It’s Supposed To Be Love » est écrit par Abbey Lincoln : la classe... © Jamila Wahid / Music-Story
CD2,99 €

Soul - Paru le 1 janvier 2006 | Universal Music Division Mercury Records

HI-RES1,99 €
CD1,49 €

R&B - Paru le 17 janvier 2020 | Wagram Music - 3ème Bureau

Hi-Res
CD13,99 €

Soul - Paru le 1 janvier 2008 | Universal Music Division Mercury Records

Bien qu'elle ait des racines nigérianes et allemandes, Ayo enregistre ses albums en anglais. Sur son deuxième album, elle continue à développer son approche éclectique de la composition, conjuguant sa vulnérabilité et sa force pour créer un chant unique, et suivant une structure relativement simple de composition. Associant ces caractéristiques à un processus d'enregistrement rapide, presque en direct, le son est joliment spontané, avec des moments d'improvisation qui se fondent dans le résultat fini. Sur l'exquise "Maybe (Ayo Blues)", elle rappelle Tracy Chapman, avec une belle touche blues et une voix claire qui évolue sans être avare d’émotions. Pour un deuxième album, Gravity at Last est très prometteur et augure de surprises encore meilleures à l’avenir. ~ Adam Greenberg
CD9,99 €

Rock - Paru le 8 avril 2016 | AYO

CD2,99 €

Soul - Paru le 1 janvier 2006 | Universal Music Division Mercury Records

HI-RES2,54 €
CD1,69 €

R&B - Paru le 28 juin 2017 | AYO

Hi-Res
HI-RES2,54 €
CD1,69 €

R&B - Paru le 7 septembre 2017 | AYO

Hi-Res
CD0,99 €

Pop - Paru le 29 novembre 2019 | AYO

CD2,99 €

Soul - Paru le 22 novembre 2004 | Eclectic Breaks

L'interprète

Ayo dans le magazine
  • Ayo, Royal au bar !
    Ayo, Royal au bar ! Avec son 5e album baptisé "Royal", la chanteuse promène son folk attachant sur des sentiers plus bluesy voire carrément groovy...
  • La Minute Qobuz #16
    La Minute Qobuz #16 Cette semaine, La Minute Qobuz présente le palmarès des meilleurs albums de 2013 choisis par celles et ceux qui font notre site !
  • La Minute Qobuz n°6
    La Minute Qobuz n°6 Cette semaine, La Minute Qobuz présente toute l’actualité musicale en une émission, 5 minutes, 5 artistes, 5 albums avec Anna Calvi, Ayo, Lang Lang et Simon Rattle, Nino Ferrer et Eric Bibb.
  • Yo Ayo !
    Yo Ayo ! Sur son nouvel album, Ayo offre sa facette rap...
  • Ayo : interview et session Qobuz
    Ayo : interview et session Qobuz Sa passion pour le hip hop, ses textes engagés ou spirituels, sa vision du rôle de l’artiste et quelques notes de musique exclusives pour Qobuz : Ayo offre tout ça le temps d’une rencontre à l’occa...
  • Ayo ou la joie en musique
    Ayo ou la joie en musique La chanteuse allemande Ayo sort un nouvel album et amorce une tournée française de mars à mai, en commençant par trois concerts à Paris au Trianon...
  • Ayo au repos
    Ayo au repos Opérée d’urgence, la chanteuse annule le début de sa tournée d'été qui reprendra le 25 juin après sa convalescence.