Catégories :

Artistes similaires

Les albums

HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Piano solo - Paru le 7 avril 2017 | Sony Classical

Hi-Res Livret Distinctions Diapason d'or de l'année - Diapason d'or - 4F de Télérama - Gramophone Award - Gramophone Record of the Month - Le Choix de France Musique - Choc de Classica - 5 Sterne Fono Forum Klassik
« [...] Ces nuances infinitésimales, dont Volodos fait son miel, il faudrait des heures pour tenter d’en décrire toute la richesse, la diversité, la beauté, la manière dont elles s’accrochent aux feutres du piano, jusqu’à l’épuisement. Rien de désincarné, d’austère ni d’étriqué, pas de tempos fatigués, contrairement à tant de lectures [...] Ce disque est une fête rare pour les oreilles. Sa réalisation tient du miracle : un instrument royal, parfaitement réglé, une prise de son ne laissant rien passer des quadruples piano et un alchimiste au clavier. Et derrière cette maîtrise de chaque souffle, chaque détail, l’évidence d’un cœur simple, chaleureux et si proche. Un envoûtement.» (Diapason, mai 2017 / Bertrand Boissard)
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Classique - Paru le 17 mai 2013 | Sony Classical

Hi-Res Livret Distinctions Diapason d'or - Gramophone Record of the Month - Gramophone Editor's Choice - Choc de Classica - Choc Classica de l'année - Prise de Son d'Exception - Hi-Res Audio
"Une musique qui n'est pas composée, mais comme arrachée de l'éternité". C'est par cette jolie formule que le pianiste Arcadi Volodos exprime sa rencontre avec la subtile et touchante tristesse qui nimbe toute la musique pour piano du compositeur catalan Federico Mompou. L'immense personnalité du pianiste russe va sans doute élargir le cercle toujours plus nombreux des admirateurs d'un compositeur secret, elliptique, dont l'oeuvre est parsemée de poésie. Immense Arcadi Volodos capable de déclencher des torrents d’arpèges et d'octaves dans Rachmaninov, des trésors de chant dans Schubert et un intense sentiment de solitude et de recueillement dans ce très bel album. FH
HI-RES18,99 €
CD15,99 €

Piano solo - Paru le 1 novembre 2019 | Sony Classical

Hi-Res Livret
Dix-sept ans après son premier enregistrement Schubert, Arcadi Volodos nous replonge dans son univers schubertien avec la très grande et très tourmentée Sonate en la majeur, D.959. Moins de deux mois avant sa mort, Schubert écrivait cette avant-dernière sonate, la plus développée de toutes par l’étendue de son dernier mouvement. Dans sa clarté de demi-jour celle-ci recèle un moment, plus sombre encore, de solitude humaine dans l’Andantino en fa dièse mineur qui s’élève contre un sort avare de bonheur, en une plainte résignée puis soudain révoltée. Succède, en un sursaut ensoleillé qui appelle à la vie, un Scherzo très viennois, tout en insouciance et sérénité, avant le dernier mouvement, d’une grande simplicité, qui ne souffre aucunement de "longueur", toute "divine" soit-elle...  Préférant l’intime à la démonstration, Arcadi Volodos nous la délivre de la façon la plus sobrement expressive mais non moins captivante. Allant des pianissimi les plus murmurés aux fortissimi extrêmes, son jeu s’habille à chaque instant d’un toucher de velours et de couleurs uniques. Son interprétation intériorisée, d’une profondeur poétique alliée au classicisme avec lequel il aborde l’œuvre, lui fait parler la langue schubertienne le plus simplement et naturellement du monde. Ramenant au très jeune Schubert, trois rares Menuets (dont l’étonnant D.600 qui sonne en son début comme une aria de Bach), ciselés avec une grâce et une pureté sans pareille, viennent conclure un récital inspiré, de la plus haute qualité musicale. © GG/Qobuz
CD18,99 €

Classique - Paru le 14 janvier 2010 | Sony Classical

Cet enregistrement a été capté le 1er mars 2009 au Musikverein de Vienne.Surn ce double album, Arcadi Volodos exploite différents compositeurs : nAlexandre Scriabine, Maurice Ravel, Robert Schumann, Franz Liszt, nAntonio Vivaldi, Jean Sebastien Bach et Piotr Ilyitch Tchaïkovski .Lan similitude dans le jeu et l’approche avec Dimiti Horowitz est flagranten sur ce récital. On retrouve le même répertoire. La puissance du npianiste s’échappe lors du « prélude Op37/1 ». Fidèle à l’école russe, nArcadi Volodos joue avec puissance et fougue tout en divulguant une nforte émotion.Dansn « les valses nobles et sentimentales » de Ravel, le pianiste sort des ninterprétations classiques, à la lettre du compositeur français pour unen version personnelle, émouvante et inédite.Alternant entre retranscription « Concerto in D Minor, BWV 596 » et œuvre pour piano, Arcadi Volodosn exploite 300 ans de musique. Le point d’orgue est sans doute « Après nune lecture de Dante » de Franz Liszt. Le génie du pianiste pour ce ncompositeur se traduit par une interprétation énergique, chaude, nvivante. Il est bel et bien l’héritier de Dimitri Horowitz. © Frédéric Neff / Music-Story
CD14,49 €

Classique - Paru le 1 juillet 1997 | Sony Classical

HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Classique - Paru le 16 février 2007 | Sony Classical

Hi-Res
CD14,49 €

Classique - Paru le 14 décembre 2001 | Sony Classical

CD14,49 €

Classique - Paru le 1 février 1999 | Sony Classical

CD14,49 €

Classique - Paru le 10 septembre 2000 | Sony Classical

CD7,49 €

Classique - Paru le 15 janvier 2016 | Sony Classical

CD14,49 €

Classique - Paru le 13 janvier 2015 | Sony Classical

Livret
CD14,49 €

Classique - Paru le 22 janvier 2010 | Sony Classical

L'interprète

Arcadi Volodos dans le magazine
  • Volodos magnifie Mompou
    Volodos magnifie Mompou Quand le grand pianiste russe consacre un album au trop confidentiel Federico Mompou…
  • Seul avec Volodos
    Seul avec Volodos La tornade russe Arcadi Volodos jouera Schubert, Brahms et Liszt, le 20 juin, au Théâtre des Champs-Élysées.
  • Arcadi Volodos, un maître à Pleyel
    Arcadi Volodos, un maître à Pleyel La tornade russe jouera le Concerto pour piano n°1 de Tchaïkovski les 5 et 6 janvier à la Salle Pleyel aux côtés de l’Orchestre de Paris dirigé par Rafael Frühbeck de Burgos.
  • La fulgurance Arcadi Volodos
    La fulgurance Arcadi Volodos L’étonnant pianiste russe, que certains comparent au grand Horowitz, est en récital au Théâtre des Champs-Elysées le 29 avril dans un programme Scriabine, Ravel, Albeniz et Liszt.
  • Arcadi Volodos, nouvel Horowitz ?
    Arcadi Volodos, nouvel Horowitz ? L’étonnant pianiste russe, que certains comparent au grand Horowitz, est en récital au Théâtre des Champs-Elysées le 2 juin dans un programme Schubert et Liszt.