Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Antal Doráti

Il reste le champion toutes catégories de l’enregistrement par le nombre et la variété stupéfiantes de ses disques. On se demande comment ce diable d’homme a pu avoir ce don d’ubiquité pour être omniprésent dans les studios comme dans les salles de concerts du monde entier. Cette pléthore d’enregistrements avait de quoi dérouter et provoquer le doute quant à la constance de sa qualité. A la mesure du temps qui passe on constate aujourd’hui que ce doute était sans fondement, tant les disques d’Antal Dorati sont au contraire des réussites absolues dans tous les répertoires abordés, avec une conviction, un sens du style, du rythme et de la couleur proprement exceptionnels.


Antal Dorati était un des éminents représentants de cette fameuse école de chefs d’orchestre hongrois, comme Fritz Reiner, George Szell, Eugene Ormandy ou Georg Solti, qui s’étaient implantés aux Etats- Unis pour y jouer un rôle de premier plan en façonnant les grands orchestres américains. Musicien complet, il avait appris le violoncelle, le piano, la composition et la direction d’orchestre à l’Académie Franz Liszt de Budapest où il était né en 1906. Il a ensuite été l’élève et l’ami de Bartók et de Kodaly avec lesquels il a collecté des chants folkloriques à travers les campagnes. Après la guerre, sa carrière est devenue mondiale et Dorati a enchaîné, voire cumulé, les postes de directeur musical de nombreux orchestres européens (Londres, Stockholm) et nord-américains (New York, Dallas, Minneapolis, Washington et Detroit). Son répertoire était gigantesque, sa mémoire fabuleuse, son caractère intransigeant voire tyrannique, sa force de travail sans limites. Antal Dorati laisse également un important catalogue comme compositeur, une activité qu’il a poursuivie jusqu’à l’extrême fin de sa vie. Son opéra The Chosen (L’Elu), composé en 1984 d’après les écrits du philosophe Martin Buber, attend toujours sa création. Il raconte l’histoire tumultueuse du prophète Elie à la manière d’un film noir dramatique et trépidant.


Antal Dorati a enregistré plus de 600 disques qui n’ont pas pris une ride. Très fier d’être né dans un village proche de celui où Joseph Haydn a vu le jour, il a toujours éprouvé une véritable vénération pour ce compositeur dont il est le premier chef à avoir enregistré les 104 Symphonies et huit de ses opéras qui n’avaient pas été rejoués depuis leur création au XVIIIème siècle. Enregistrés pour PHILIPS, à Lausanne, avec les grands chanteurs du moment (Jessye Norman, Edith Mathis, Frederica von Stade, Ely Ameling, Luigi Alva, Samuel Ramey ou Renato Bruson), ces opéras furent une véritable découverte pour le monde musical et Dorati était persuadé que Haydn s’imposerait un jour en tant que compositeur lyrique, ce qui n’est pas encore avéré, car les livrets sont souvent faibles.


Il est bien difficile de faire un choix parmi un legs aussi fastueux, car Dorati réussissait tout ce qu’il entreprenait. Ecoutez par exemple comme il fait chanter les trois premières Symphonies et les ballets de Tchaïkovski, comme il sait ménager les contrastes dans les œuvres de Stravinsky, avec quelle ardeur il tient à bouts de bras Le Vaisseau fantôme de Wagner. Il garde d’ailleurs un excellent souvenir de ce dernier enregistrement avec Leonie Rysanek et George London réalisé très rapidement et dans une ambiance particulièrement électrique. Parmi les incontournables de sa vaste discographie, une mention particulière doit être donnée à l’enregistrement du Château de Barbe-Bleue de Bartók, une œuvre que Dorati plaçait très haut dans son panthéon personnel.


Traversées par une énergie hors du commun, les interprétations d’Antal Dorati possèdent le feu de la passion et une joie de vivre communicative, car c’était un homme profondément optimiste quant au devenir de l’humanité. « La musique fait partie intégrante de la vie humaine, mais à l’insu de chacun » disait-il, « je pense qu’en tant qu’êtres humains, nous avons un avenir, par conséquence la musique aussi ! » C’est cette pensée positive qui a animé toute la vie de ce très grand musicien.


© FH – novembre 2017 /Qobuz

Lire plus

Discographie

90 album(s) • Trié par Meilleures ventes

1 sur 5
1 sur 5

Mes favoris

Cet élément a bien été <span>ajouté / retiré</span> de vos favoris.

Trier et filtrer les albums