Artistes similaires

Les albums

19,49 €
13,99 €

Classique - Paru le 2 septembre 2016 | Deutsche Grammophon (DG)

Hi-Res Livret Distinctions Diapason d'or de l'année - Diapason d'or / Arte - 4 étoiles de Classica - 5 Sterne Fono Forum Klassik
Anna Netrebko se met en quatre – en dix, plus précisément – pour nous interpréter dix héroïnes du grand répertoire vériste italien. Un répertoire qu’elle n’a pas encore beaucoup chanté sur scène, pourtant : jusqu’ici, seul Manon Lescaut fait partie de son impressionnant éventail de rôles, mais l’on peut gager qu’au fur et à mesure que sa voix s’ « élargira » (un phénomène naturel pour la grande majorité des voix lyriques), elle se penchera toujours plus vers des personnages et des ouvrages dramatiques. On pourra entendre ici tout le quatrième acte de Manon Lescaut, avec le superbe ténor Yusif Eyvazov ; ainsi que quelques-uns des airs solos les plus connus de Cilea, Catalani, Giordano, Ponchielli, Leoncavallo et bien sur Puccini, le tout accompagné par l’Orchestre de l’Académie de Sainte-Cécile sous la baguette bienveillante d’Antonio Pappano. Serait-ce là une sorte de lancement d’un nouveau volet de l’impressionnante carrière de Netrebko ? © SM/Qobuz « Avec juste ce qu'il faut de noblesse émue, le soprano monumental d'Anna Netrebko triomphe dans ce florilège vériste, sommet d'hédonisme vocal serti par Pappano et son orchestre somptueux.» (Diapason, décembre 2016) « [...] Partout, c'est la même jouissance d'un timbre à la pulpe d'abricot mûr, moelleux et gorgé de sucs, la même justesse de la note et des intentions. Jamais Netrebko ne succombe aux excès dramatiques auxquels peut être propice ce répertoire. [...] Netrebko assure qu'elle abordera bientôt la plupart de ces rôles en scène. Ça nous promet de ces lendemains qui chantent...» (Diapason, octobre 2016 / Emmanuel Dupuy)
21,49 €
14,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2013 | Deutsche Grammophon (DG)

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - Gramophone Editor's Choice - 4 étoiles de Classica - Hi-Res Audio
En cette année anniversaire, Anna Netrebko propose à son tour son Verdi. Superbe de maîtrise, elle enchaîne des extraits d'airs et scènes de Macbeth, Giovanna d'Arco, I vespri siciliani, Il trovatore, et Don Carlo. Son tempérament et sa voix (qui de son aveu a changé) font des merveilles. Il suffit d'écouter le "Arrigo ! Ah, parli a un core" pour s'en convaincre...
21,49 €
14,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2015 | Deutsche Grammophon Classics

Hi-Res Livret Distinctions Gramophone Editor's Choice - Choc de Classica
Pourquoi l’ultime opéra de Tchaikovsky, Iolanta, n’est-il pas aussi célèbre que Eugène Oneguine ou La Dame de Pique ou La Pucelle d’Orléans ? C’est pourtant du plus sublime Tchaikovsky, celui de la toute dernière période – 1892, en l’occurrence –, avec des airs à tomber à la renverse, une orchestration somptueuse et des scènes à couper le souffle. Serait-ce par hasard le livret, un peu moins puissant sans doute que celui des autres œuvres citées ? On pardonne pourtant à Verdi l’ânerie du livret du Trouvère ou à Puccini la gnangnantise de celui de Madame Butterfly. Mais peut-être, trop habitué aux féroces drames à la Pouchkine, trouve-t-on que le livret de Iolanta, concocté par le frère de Tchaikovsky, est un peu fleur bleue ; en effet, l’œuvre se termine sur un véritable happy end digne d’un ballet de Noël : la princesse, aveugle de naissance, retrouve la vue, les mariages de convenance arrangés par le roi René, bien qu’ils n’arrangent pas du tout les héros, sont annulés à la faveur de mariages d’amour, bref, pour une fois c’est le bonheur auquel Tchaikovsky ne nous avait pas habitué. Or la musique de Tchaikovsky à l’opéra, on l’aime dans la veine de la Sixième symphonie ; pathétique, ample, terrible, tragique, désespérée, épique. Certes, cette veine tchaikovskienne est sublime, mais Iolanta n’en est pas moins un chef-d’œuvre totalement superbe qu’il serait bien dommage de laisser passer à la trappe. Détail amusant, l’opéra fut créé lors d’un spectacle dont la première partie était Casse-noisette du même Tchaikovsky... ballet de Noël ! Véritable faire-valoir, la voix et l'interprétation d’Anna Netrebko sauront convaincre les éventuels esprits rétifs. Considérée comme la plus grande soprano lyrique actuelle, elle semble avoir trouvé le rôle de sa vie avec Iolanta dont on dit qu'il serait son préféré et dont elle sait traduire tous les sentiments. (SM)
32,99 €
23,49 €

Classique - Paru le 11 novembre 2016 | Deutsche Grammophon Classics

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason
Si le nom de la soprano-star – Anna Netrebko – n’est pas écrit plus gros que celui du titre Manon Lescaut (celui de Puccini étant même nettement plus petit, en vérité) il n’en est pas moins inscrit en lettres rouges et en première place ! Car, ne nous y trompons pas, le star-system et l’invraisemblable machine de guerre promotionnelle de la pourtant excellente Netrebko est ici en pleine marche. Cela dit, et quoi qu’il en soit, elle est ici « à découvert » dans un enregistrement réalisé en public pour son premier Manon Lescaut lors du Festival de Salzbourg cuvée 2016. Une version mise en espace et non pas une mise en scène complète, ce qui a l’avantage notable de ne poser aucun problème en termes de spatialisation des voix, de bruits scéniques et des quasi-inévitables décalages entre fosse et plateau. L’amant de Manon, Renato Des Grieux, est chanté par le mari de Mme Netrebko, le ténor Yusif Eyvazov, le vieux Lescaut étant tenu par Armando Piña ; l’Orchestre de la Radio Bavaroise et le chœur de l’Opéra de Vienne se tiennent alignés sous la baguette experte de Marco Armiliato. © SM/Qobuz
13,99 €

Bandes originales de films - Paru le 1 janvier 2011 | Deutsche Grammophon Classics

Distinctions Gramophone Editor's Choice
24,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2005 | Deutsche Grammophon (DG)

24,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2008 | Deutsche Grammophon (DG)

Anna Netrebko, Nicole Cabell, sop. - Rolando Villazon, Kevin Connors, tén. - Boaz Daniel, Stéphane Degout, bar. - Vitalij Kowaljow, Tiziano Bracci, b. - Chœur d'Enfants du Stadttheaters am Gärtnerplatz, Chœur/Orch. Radio Bavaroise - Dir. Bertrand de Billy
24,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2009 | Deutsche Grammophon Classics

Livret
14,99 €

Classique - Paru le 29 juin 2018 | Deutsche Grammophon (DG)

Livret
19,49 €

Classique - Paru le 1 septembre 2017 | PANORAMA

Livret
En première partie de ce double album, en effet, ce sont des romances romantiques (hyper-super-méga-archi-romantiques, même) pour ténor et soprano que chantent Anna Netrebko et son mari le ténor Yusif Eyvazov, des pièces signées de la star de la variété orchestrale russe Igor Krutoy – on informe l’auditeur que c’est loin, loin d’être du grand opéra ou même de la mélodie ou du lied. Ce seraient plutôt des sucreries un peu faciles, mais qui plaisent énormément paraît-il. La seconde partie de l’album n’est consacré qu’à Anna Netrebko, en l’occurrence des reprises d’enregistrements plus anciens réalisés (pour la plupart en scène, là où la partie consacrée à Krutoy est un pur produit de studio) avec Abbado, Gergiev, Pappano ou Luisi, mais uniquement des tubes d’opéra – Puccini, Verdi, Kálmán, Lehár, Dvořák, Bellini, Tchaikovsky, bref, les ouvrages dans lesquels la soprano-star s’est distinguée au cours des dernières années sur scène autant qu’au disque. Voilà un album pour les inconditionnels, avec en prime dans le livret quelques photos outrageusement romantiques des deux chanteurs ! © SM/Qobuz
21,49 €
14,99 €

Classique - Paru le 9 août 2004 | Deutsche Grammophon Classics

Hi-Res Livret
34,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2007 | Deutsche Grammophon (DG)

24,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2008 | Deutsche Grammophon (DG)

Anna Netrebko, Nicole Cabell, sop. - Rolando Villazon, Kevin Connors, tén. - Boaz Daniel, Stéphane Degout, bar. - Vitalij Kowaljow, Tiziano Bracci, b. - Chœur d'Enfants du Stadttheaters am Gärtnerplatz, Chœur/Orch. Radio Bavaroise - Dir. Bertrand de Billy
19,49 €

Classique - Paru le 1 janvier 2014 | Deutsche Grammophon (DG)

Livret
Giovanna d'Arco (Jeanne d'Arc) n'a jamais réussi à faire sa place au soleil parmi les opéras de Verdi. Il faut dire que Schiller (La Pucelle d'Orléans) puis les librettistes de Verdi ont pris quelques liberté avec le mythe national. Mais qu'importe puisque l'histoire est prétexte à exprimer les passions humaines et possède une indéniable force théâtrale. Ce disque est un enregistrement réalisé lors du Festival de Salzbourg 2013 sous la direction du chef milanais Paolo Carignani, rompu au répertoire verdien qui dirige cette partition de manière flamboyante. Anna Netrebko est une héroïne convaincante et pleine de ferveur. Placido Domingo (dorénavant baryton) revient donc dans cet opéra qu'il avait enregistré, en 1972... comme ténor. A 72 ans il nous stupéfie par sa performance et sa vaillance vocale. FH
4,99 €
3,49 €

Classique - Paru le 1 juin 2018 | Deutsche Grammophon (DG)

Hi-Res
14,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2006 | Deutsche Grammophon GmbH, Hamburg

13,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2007 | Deutsche Grammophon (DG)

13,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2006 | Deutsche Grammophon (DG)

23,49 €

Classique - Paru le 1 janvier 1996 | Decca Music Group Ltd.

Livret
21,49 €
14,99 €

Classique - Paru le 24 novembre 2014 | Deutsche Grammophon (DG)

Hi-Res Livret

L'interprète

Anna Netrebko dans le magazine