Votre panier est vide

Catégories :

Artistes similaires

Les albums

A partir de :
CD10,99 €

Lieder (Allemagne) - Paru le 20 novembre 2015 | Challenge Classics

Distinctions 5 de Diapason - 4 étoiles Classica - 5 Sterne Fono Forum Klassik
« [...] Le fil conducteur, c’est le Liederkreis op. 39 de Schumann, sur des poèmes d’Eichendorff qui estompent justement la frontière entre songe et réalité, passé et présent. Entre les douze lieder du cycle s’intercalent des titres de Brahms, Britten et quelques improvisations sur des textes du même Eichendorff par Anna Lucia Richter et Michael Gees. [...] un programme jouant sur les correspondances et les résonances, au sens propre et figuré : images et thématiques communes à différents auteurs, poétisation de l’enchaînement des pièces (How sweet the answer de Britten amorcé alors que s’évapore la dernière harmonie de Schöne Fremde), improvisation fondée sur le motif du lied qui précède (Nachtwanderer). Pour son premier disque en solo, la jeune Anna Lucia Richter (née en 1990) ose prendre des risques. [...] voix nacrée au vibrato subtilement modulé, legato soyeux, souplesse de la ligne (les arabesques de l’improvisation sur Wünschelrute), finesse des nuances expressives [...] Mais le maître des lieux est indéniablement Michael Gees, dont aucun pianiste de lied actuel ne possède la variété d’articulation, l’art de la superposition des plans sonores et le kaléidoscope de couleurs.» (Diapason, avril 2016 / Hélène Cao)
A partir de :
HI-RES17,99 €
CD11,99 €

Classique - Paru le 1 février 2019 | PentaTone

Hi-Res Livret Distinctions Gramophone Editor's Choice
A partir de :
HI-RES17,99 €
CD11,99 €

Classique - Paru le 5 mars 2021 | PentaTone

Hi-Res Livret
Rythmé par les désormais inévitables tambourins figurant sur à peu près tous les enregistrements de musique baroque, ce « Delirio della passione » (Délire de la passion) annonce les couleurs de l’érotisme au propre comme au figuré dès le visuel de la pochette. Ce récital de la soprano Anna Lucia Richter, à l’aise dans Mahler comme dans l’opéra italien du XVIIe siècle, est consacré à une bonne douzaine de pièces profanes de Monteverdi provenant de ses opéras et de ses cycles de madrigaux amoureux. Dirigeant l’Ensemble Claudiana tout en pinçant les cordes de ses instruments (archiluth, théorbe, chitarrone), Luca Pianca fait tournoyer cette musique lui donnant des allures de danse effrénée. C’est tout un théâtre des passions amoureuses qui est représenté ici dans une expression d’une brûlante sensualité cherchant un trait d’union multiculturel dans cette Venise qui regardait l’Orient. © François Hudry/Qobuz
A partir de :
CD6,99 €

Musique chorale (pour chœur) - Paru le 6 août 2013 | Naxos

Livret
Après avoir enregistré les quatre symphonies de Johannes Brahms, Marin Alsop revient chez Naxos, avec Le Requiem Allemand ! Cette oeuvre immensément populaire qui ne ressemble à aucun autre requiem est basée sur des textes de Luther, et met l'accent sur la perte et l'espoir de la résurrection, après le décès de la mère du compositeur en 1865. Aux côtés des solistes Anna Lucia Richter et Stephan Genz, Marin Alsop délivre une interprétation puissante. Poignant !