Artistes similaires

Les albums

11,24 €14,99 €
7,49 €9,99 €

Musique symphonique - Paru le 6 octobre 2017 | Chandos

Hi-Res Livret Distinctions Diapason d'or - Prise de son d'exception - 5 Sterne Fono Forum Klassik
La Septième Symphonie (1951) de Vaughan Williams, Sinfonia Antartica, reprend d’amples matériaux de la somptueuse musique que le compositeur avait écrite en 1948 pour le film Scott of the Antarctic. On ne s’étonnera donc pas de l’aspect extraordinairement imagé de l’orchestration et de la thématique, que n’importe quel auditeur – quand bien même il ne saurait rien ni du titre ni de la base cinématographique – assignerait volontiers à d’amples plaines déchirées par le vent, à des scintillements de lumière glacée, bref, à l’Antarctique dans toute sa splendeur – et tous ses dangers, puisque l’expédition de Scott finit fort mal, c’est le moins que l’on puisse dire. En complément de programme, l’Orchestre Symphonique de Bergen (un coin qui a l’habitude des grands froids !) et Sir Andrew Davis nous proposent le Concerto pour deux pianos du même Vaughan Williams : initialement conçu en 1933 pour un seul piano, l’ouvrage fut remanié pour deux pianos en 1946, eu égard à la trop grande difficulté de la partie de piano, et le compositeur modifia aussi quelques passages au passage. Ce sont ici deux Canadiens, Louis Lortie et Hélène Mercier, qui officient. Enfin, on découvrira les Quatre derniers chants chantés par Roderick Williams, une sorte de pendant vaughanowilliamsien des Quatre derniers Lieder de Strauss si l’on veut, même si les quatre chants de Vaughan Williams ne furent orchestrés qu’après-coup, en l’occurrence par Anthony Payne en 2013 – mais en observant scrupuleusement les habitudes orchestrales du compositeur. Un beau testament musical, conçu au cours des derniers mois de sa vie. © SM/Qobuz
11,24 €14,99 €
7,49 €9,99 €

Musique symphonique - Paru le 2 octobre 2012 | Chandos

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - Choc de Classica - Hi-Res Audio
L'année Delius se poursuit chez Chandos, avec ce nouvel album de Sir Andrew Davis à la tête du Royal Scottish National Orchestra. Au programme, le romantique "Concerto pour piano" de 1897 avec Howard Shelley en soliste, le poème symphonique "Paris" pour grand orchestre, la pièce de jeunesse "Idylle de Printemps". Enfin la plus tardive et mature "Brigg Fair", orchestration d'un air floklorique ancien du Lincolnshire composée à la suite d'un concours amical avec Percy Grainger, est l'une de ses pièces les plus connues.
16,49 €21,99 €
11,24 €14,99 €

Musique de scène - Paru le 6 novembre 2012 | Chandos

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - 4 étoiles de Classica - Hi-Res Audio
The Starlight Express d'Edward Elgar est une adaptation du livre d'Algernon Blackwood "A Prisoner in Fairyland", pour une production théâtrale pendant la Première Guerre Mondiale. A la fois conte et mélodrame, l'histoire décrit un monde fantastique habité par des enfants qui possèdent une lumière magique. Cet nouvelle production de référence est basée sur la nouvelle édition officielle, sous la direction de Sir Andrew Davis, avec les formidables solistes Eilin Manahan Thomas et Roderick Williams. En bonus, trois mélodies de Clive Carey (1883-1968) directement liées à cette oeuvre.
12,74 €14,99 €
8,49 €9,99 €

Musique symphonique - Paru le 2 novembre 2018 | Chandos

Hi-Res Livret Distinctions Gramophone Editor's Choice - 5 étoiles de Classica
Cet album présente les deux ultimes grandes œuvres chorales-orchestrales d’Elgar : The Music Makers de 1912 et The Spirit of England de 1917. Quel parcours depuis son premier grand ouvrage choral qu’était The Dream of Gerontius de 1899, qui est pourtant un immense chef-d’œuvre ! Mais entre-temps, il avait écrit ses deux symphonies, la plupart de ses marches Pomp and Circumstance, son Concerto pour violon, un richissime terreau d’expérimentation orchestrale qui lui donnerait encore bien des outils pour ces deux ouvrages. Des outils et du matériau, car Elgar n’hésite pas à se citer lui-même, certes de manière très détournée et subtile. The Music Makers fait la part belle au chœur, véritable soliste, au même plan que la mezzo-soprano – ici la somptueuse Sarah Connolly. Plus tardif encore, The Spirit of England boucle la boucle avec Gerontius puisque là encore, le compositeur se cite lui-même à certains moments. L’ouvrage est clairement conçu comme un monument aux morts de la Guerre, les morts déjà tombés et hélas ceux qui allaient tomber encore. Bien sûr, l’aspect patriotique et un peu solennel de l’ouvrage n’échappera à personne, mais c’est malgré tout une œuvre de la grande maturité du compositeur, qui sait doser ses effets et colorer son orchestration de mille facettes. Ici encore, le chœur est l’égal du ténor solo – Andrew Staples, pour cet enregistrement. Ces deux œuvres, rarement données en dehors de la sphère britannique, mériteraient cent fois d’être aussi jouées de ce côté de la Manche. © SM/Qobuz
12,74 €14,99 €
8,49 €9,99 €

Musique symphonique - Paru le 5 octobre 2018 | Chandos

Hi-Res Livret Distinctions Diapason d'or - Le Choix de France Musique
Pauvre Holst ! Rester à jamais célèbre dans l’esprit des mélomanes de la postérité pour une seule et unique œuvre, Les Planètes, alors qu’on a à son actif huit opéras, autant de musiques de scène, des dizaines de pièces orchestrales – surtout des suites –, autant d’œuvres pour piano et de musique de chambre, encore plus de mélodies et un déluge de pièces chorales… De cette intégrale des œuvres orchestrales, voici le quatrième volume, dont la pièce maîtresse est sans doute la Symphonie « The Cotswolds » de 1900, son unique incursion dans cette forme – si l’on exclut une symphonie chorale sous forme de suite. Il s’était bien lancé dans une seconde symphonie à la toute fin de sa vie, mais n’en écrivit jamais que le Scherzo, que l’on entend aussi dans ce volume ; un mouvement d’une extraordinaire verdeur, insolent et vif, mais il est vrai que Holst n’avait alors que cinquante-huit ans et aucun plan particulier pour s’éteindre l’année suivante. La merveilleuse Moorside Suite, originellement pour orchestre de vents, 1928, le montre en pleine possession de ses moyens et débordant d’imagination. À découvrir aussi, Indra de 1903, écrit à Berlin sous influence de Wagner sans doute, de l’orientalisme ambiant bien évidemment. D’ailleurs, Holst sera très attiré par la musique et les cultures indiennes, au point d’écrire un opéra Sita d’après des sources sanskrites. L’Orchestre Philharmonique de la BBC est placé sous la direction de Sir Andrew Davis. © SM/Qobuz
7,49 €9,99 €

Classique - Paru le 5 mars 2013 | Chandos

Livret Distinctions 5 de Diapason - 4 étoiles de Classica
4 Conceits, op.20 - Kaleidoscope, op.18 - Tam o’Shanter, op.17 - Variations on "Cadet Rousselle" - 2 Nature Poems, op.25 - 3 Greek Dances, op.44... / Melbourne Symphony Orchestra - Sir Andrew Davis, direction
16,49 €21,99 €
11,24 €14,99 €

Classique - Paru le 17 novembre 2009 | Chandos

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
Clare Shearer, mezzo-soprano - Gerald Finley, baryton - Barbara Marten, Deborah McAndrew & Joanne Mitchell, narrateurs - Sheffield Philharmonic Chorus - BBC Philharmonic - Sir Andrew Davis, direction
7,49 €9,99 €

Classique - Paru le 7 janvier 2014 | Chandos

Livret Distinctions 5 de Diapason
11,24 €14,99 €
7,49 €9,99 €

Musique symphonique - Paru le 3 mai 2011 | Chandos

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
BBC Philharmonic - Sir Andrew Davis, direction
11,24 €14,99 €
7,49 €9,99 €

Classique - Paru le 2 avril 2013 | Chandos

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
Sir Andrew Davis et l'Orchestre de Melbourne est ici en compagnie du Chœur de Chambre de Sydney et du Chœur de l'Orchestre Symphonique de Melbourne pour interpréter des œuvres pour grand chœur du compositeur australien Percy Grainger. Sa mère endormait Percy Grainger avec la chanson "Campton Races" de Stephen Foster, qui lui a inspiré son "Tribute to Foster". Grainger a largement puisé son inspiration dans la littérature, de Kipling et son "Barrack-Room Ballads" (Danny Deever) à Walt Whitman ("Marching Song of Democracy") en passant par Swinburne ("The Bride's Tragedy"), Walter Scott ("The Lads of Wamphray") ou encore les sagas des Islandais ("The Wraith of Odin").
11,24 €14,99 €
7,49 €9,99 €

Musique symphonique - Paru le 1 février 2011 | Chandos

Hi-Res Livret
Après un premier volume très bien accueilli, Chandos poursuit sa série consacrée à la musique d'orchestre du compositeur Gustav Holst. Andrew Davis prend la place du défunt Richard Hickox à la tête du BBC Philharmonic, dans une version monumentale des Planètes, oeuvre phare de la musique anglaise.
33,99 €

Musique symphonique - Paru le 8 mai 2006 | Warner Classics International

19,49 €

Classique - Paru le 4 février 2011 | Warner Classics (Parlophone)

11,24 €14,99 €
7,49 €9,99 €

Symphonies - Paru le 31 mars 2015 | Chandos

Hi-Res
26,49 €

Classique - Paru le 1 mai 2005 | Rhino

14,49 €

Classique - Paru le 26 août 2011 | Sony Classical

11,49 €

Classique - Paru le 22 octobre 1991 | Warner Classics International

11,49 €

Classique - Paru le 30 avril 2013 | Warner Classics International

11,49 €

Classique - Paru le 1 janvier 1996 | Warner Classics International

33,49 €

Classique - Paru le 17 août 2012 | Sony Classical