Catégories :

Artistes similaires

Les albums

HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Musique concertante - Paru le 4 novembre 2014 | Arcana

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - Choc de Classica - Prise de son d'exception
"Laissez-vous tenter par l'invitation de Zefiro à une promenade au (haut)bois un peu naïve et vagabonde. Vous ne regretterez pas l'heure bien remplie. [...] Le rapprochement d'univers aussi dissemblables que l'Adagio méditatif de Sammartini, l'Allegro trottinant d'Albinoni ou la Gigue toute simple de Bigaglia, prévient d'emblée toute lassitude. Et la contrepartie somptueuse des cordes (solistes) et du continuo n'apporte pas moins de variété et de couleurs que le souffleur et meneur de jeu. [...] S'il ne fallait retenir qu'un moment précieux, je choisirais pourtant l'Adagio de Marcello, où le fier Bernardini se met à nu. La maîtrise sereine des diminutions est bien la marque de l'un des grands hautboïstes de notre temps. " (Diapason, janvier 2015 / Roger-Claude Travers)
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 8 octobre 2013 | Arcana

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - Gramophone Editor's Choice - Hi-Res Audio
HI-RES20,99 €
CD13,99 €

Musique de chambre - Paru le 21 septembre 2018 | Arcana

Hi-Res Livret Distinctions Diapason d'or - Le Choix de France Musique
Faisant suite à son album consacré aux trois Ouvertures les plus richement orchestrées de J. S. Bach, Zefiro boucle la boucle avec le recueil des concerts avec plusieurs instruments, kaléidoscope de couleurs qui semble presque conçu sur mesure pour mettre en valeur les qualités de l’ensemble fondé par trois spécialistes des instruments à vent historiques, Alfredo Bernardini, Paolo et Alberto Grazzi. Grâce à l’expérience acquise au cours de leurs nombreux concerts et enregistrements aux côtés des plus grands chefs et ensembles, mais aussi à travers leurs recherches portant sur les instruments et le diapason les plus appropriés (398 Hz, le diapason français « authentique »), ce tout nouvel enregistrement respire la vivacité et présente certains des plus grands noms de la scène musicale baroque, parmi lesquels Cecilia Bernardini, Gabriele Cassone, Francesco Corti, Lorenz Duftschmid, Marcello Gatti, Gaetano Nasillo et Dorothee Oberlinger. La Suite en si mineur pour flûte et orchestre (BWV 1067), plus intime, fait également partie du programme, comblant ainsi le vide laissé par le précédent enregistrement. © Arcana« À l'imagination stupéfiante de Bach, dans ce laboratoire où il expérimente six "concerts" différents au possible, répond le brio d'un collectif italien libéré de tout académisme.» (Diapason, décembre 2018)
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Musique de chambre - Paru le 22 septembre 2017 | Arcana

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason
La fameuse Cammer-Musique de l’excellente chapelle de Frédéric-Auguste I er à Dresde, dirigée par l’extraordinaire hautboïste Johann Christian Richter, incita certains des plus grands compositeurs allemands et italiens invités à la cour autour de 1720 à écrire des sonates dans lesquelles les hautbois et le basson sont confrontés à des parties extrêmement expressives et virtuoses. C’est là, à cette époque, que la plus grande quantité de musique avec hautbois et basson solistes fut écrite. Des compositeurs allemands comme Heinichen, Zelenka (que l’on peut entendre interprété par Zefiro dans l’enregistrement ARCANA A 394), Fasch et Quantz écrivirent de telles pièces dans le style italien, avec l’alternance typique entre adagios chantants et allegros brillants. Telemann composa une sonate à l’ornementation et aux affects inspirés du style français. Lotti, qui résida à Dresde entre 1717 et 1719, remarqua également les compétences étonnantes des instrumentistes à vent de la cour et écrivit là-bas ses seules pièces solos pour ces instruments. Vivaldi rencontra Richter, qui accompagnait l’Électeur de la ville, lors de la visite de ce dernier à Venise en 1716, et dédia également quelques solos remarquables pour basson et hautbois au musicien allemand. © Alfredo Bernardini/Arcana
CD8,99 €

Musique concertante - Paru le 22 mars 2005 | naïve classique

HI-RES16,49 €
CD10,99 €

Classique - Paru le 6 septembre 2019 | Arcana

Hi-Res Livret
Après avoir enregistré tous les Concertos brandebourgeois et les Suites pour orchestre, Zefiro s’associe au chanteur Dominik Wörner pour étudier les liens fascinants qui unissent la voix de basse et les instruments à anche dans les sonates sacrées de Johann Sebastian Bach. Carl Philipp Emanuel, le fils de Jean-Sébastien Bach, nous en dit beaucoup sur les talents de son père en tant que chanteur : « Il a une voix très pénétrante, en plus d’un registre étendu et d’un bon style de chant ». Il n’est dès lors pas surprenant que les trois cantates d’église pour basse seule font partie de ses pièces vocales les plus exquises et personnelles. La voix et les instruments ont une relation spéciale dans ces pièces. La polyphonie dense, et cependant pleine de sentiment, et remplie d’une chaleur et d’une tendresse qui semblent nous rapprocher de Bach, d’habitude considéré comme «hermétique». Le «je» dans les poèmes des Cantates BWV 56 et 82 devient la voix du compositeur. © Peter Wollny/Arcana
CD7,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2000 | naïve classique

CD9,99 €

Classique - Paru le 11 mars 2014 | Arcana

Livret
Il s’agit d’une réédition de l’un des enregistrements les plus réussis de Zefiro (2004), qui n’avait auparavant bénéficié que d’une sortie très confidentielle : des arrangements pour 13 instruments (donc le même effectif que celui de la Gran Partita) réalisés par le chef de l’ensemble Zefiro, Alfredo Bernardini, de la musique des trois grands opéras écrits sur des livrets de Lorenzo Da Ponte : Le nozze di Figaro (K492), Don Giovanni (K527) et Così fan tutte (K588).
CD9,99 €

Divers - Paru le 1 septembre 2009 | Etcetera