Artistes similaires

Les albums

16,99 €
14,49 €

Classique - Paru le 1 février 2019 | Sony Classical

Hi-Res Livret
En arrangeant pour piano seul des Lieder de Beethoven, Schubert ou Chopin, Franz Liszt a, en quelque sorte, inventé le lied sans voix. Ce grand « IN » de l’histoire de la musique a tout réduit à son instrument pour le plus grand bonheur des pianistes virtuoses ou amateurs qui peuvent ainsi jouer des symphonies, des opéras ou des œuvres vocales seuls devant leur clavier. Les transcriptions de Liszt sont souvent si habiles et si réinventées, qu’elles sont devenues des œuvres à part entière. C’est le grand cycle de Beethoven À la Bien-aimée lointaine (An die ferne Geliebte) qui donne son titre à cet album imaginé par le pianiste allemand Alexander Krichel, né à Hambourg en 1989. Dans sa transcription de 1849, rarement jouée, du cycle vocal de Beethoven, Liszt ne s’est permis que de très rares libertés et suit au contraire avec fidélité l’original, se contentant de valoriser l’accompagnement par endroits. Transcriptions encore avec deux pièces virtuoses de Kreisler revues par Rachmaninov et la Mort d’Isolde de Wagner par son ami Liszt. C’est une autre bien-aimée, Clara, qu’on retrouve bien sûr en filigrane dans les Études symphoniques, Op. 13 de Schumann qu’Alexander Krichel a enregistrées ici avec les cinq variations posthumes rétablies par Brahms dans son édition de 1873. Laissées à la convenance des pianistes quant à leur position dans l’œuvre, ces variations sont ici insérées entre les Études VII et VIII. Un choix qu’explique le jeune pianiste allemand : « la 7e Etude est une pièce très sauvage et après cela, je disparais en jouant les cinq Variations. Après ces dernières qui vous aspirent loin de la réalité, c’est la 8e Etude qui vous ramène à la réalité avec une incroyable gravité. C’est exactement le sens de ces pièces faites de brusques changements de direction semblables à ce qui peut vous arriver en art, en musique et dans la vie. » © François Hudry/Qobuz
16,99 €
14,49 €

Classique - Paru le 3 février 2017 | Sony Classical

Hi-Res Livret
16,99 €
14,49 €

Classique - Paru le 14 août 2015 | Sony Classical

Hi-Res Livret
En plus d’être un pianiste magnifiquement doué, l’Allemand Alexander Krichel (*1989) a initialement développé ses talents dans les mathématiques, la biologie et les langues étrangères, mais c’est quand même la musique qui a remporté le gros lot de son choix de vie. On a pu l’entendre lors du festival Piano aux Jacobins de Toulouse, dans toutes les grandes salles d’Allemagne, et son troisième disque chez Sony vient de paraître, consacré à Rachmaninov. Il commence avec le quasiment incontournable Deuxième Concerto, où il est rejoint par rien moins que la prestigieuse Philharmonie de Dresde : des tempi contrastés, un geste ample et généreux, une bienvenue absence de chichis et une exquise précision pianistique, voilà une superbe entrée en matière. Krichel poursuit avec les assez rares Six Moments musicaux de 1896, directement inspirés dans la conception et la grande variété par ceux de Schubert. Sans doute ce jeune pianiste est-il parti pour une éblouissante carrière internationale. © SM/Qobuz
16,99 €
14,49 €

Classique - Paru le 14 août 2015 | Sony Classical

Hi-Res
En plus d’être un pianiste magnifiquement doué, l’Allemand Alexander Krichel (*1989) a initialement développé ses talents dans les mathématiques, la biologie et les langues étrangères, mais c’est quand même la musique qui a remporté le gros lot de son choix de vie. On a pu l’entendre lors du festival Piano aux Jacobins de Toulouse, dans toutes les grandes salles d’Allemagne, et son troisième disque chez Sony vient de paraître, consacré à Rachmaninov. Il commence avec le quasiment incontournable Deuxième Concerto, où il est rejoint par rien moins que la prestigieuse Philharmonie de Dresde : des tempi contrastés, un geste ample et généreux, une bienvenue absence de chichis et une exquise précision pianistique, voilà une superbe entrée en matière. Krichel poursuit avec les assez rares Six Moments musicaux de 1896, directement inspirés dans la conception et la grande variété par ceux de Schubert. Sans doute ce jeune pianiste est-il parti pour une éblouissante carrière internationale. © SM/Qobuz
16,99 €
14,49 €

Classique - Paru le 3 février 2017 | Sony Classical

Hi-Res
14,49 €

Classique - Paru le 26 septembre 2014 | Sony Classical

Livret
2,99 €
2,49 €

Classique - Paru le 25 janvier 2019 | Sony Classical

Hi-Res
16,99 €
14,49 €

Classique - Paru le 1 février 2019 | Sony Classical

Hi-Res
2,99 €
2,49 €

Classique - Paru le 18 janvier 2019 | Sony Classical

Hi-Res
9,99 €

Classique - Paru le 7 octobre 2014 | Profil

9,99 €

Classique - Paru le 3 mai 2011 | Telos Music

Enregistrée dans une acoustique ample et naturelle, cette monographie Liszt est le premier album du pianiste allemand Alexander Krichel, dont le jeu puissant, la virtuosité contrôlée, le sens des registres, la maîtrise de l'instrument impressionnent durablement. Une découverte totale à ne pas manquer ! Les grands pianistes ne sont pas toujours là où on les attend !