Votre panier est vide

Catégories :

Artistes similaires

Les albums

A partir de :
HI-RES17,49 €
CD14,99 €

Pop - Paru le 30 octobre 2015 | Rhino - Maverick Records

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
C’est en 1995, après avoir signé chez Maverick Records (label créé par Madonna), qu’Alanis Morissette sort son premier album international : Jagged Little Pill. La jeune artiste n’a alors que 21 ans.C’est certainement grâce au premier single « You Oughta Know » que l’album se vend autant (une estimation de 30 millions d’exemplaires, dont 16 aux Etats-Unis). Dans ce titre loin des stéréotypes des chansons qui traitent de rupture amoureuse, la chanteuse évoque l’indélicatesse d’un ex-petit ami. Elle y est accompagnée par Flea et Dave Navarro, de Red Hot Chili Pepppers. Avec le deuxième single, « Hand in My Pocket », elle confie ses faiblesses et ses paradoxes. Le troisième, « All I Really Want », est une belle démonstration vocale et le quatrième, « Ironic » servira de plus gros succès d’Alanis Morissette, qui mentionne toutes les formes que prend l’ironie dans le quotidien. « You Learn » et « Head Over Feet » entrent également dans le Top 20 du Billboard pendant plus d’un an. Ces titres pleins d’énergie et de colère laissent aussi la place à des morceaux plus calmes, au style plus folk, avec la présence d’une guitare acoustique et d’un harmonica.À la fin de l’année 1995, Alanis Morissette part pour une tournée de 18 mois. À cette occasion, la vidéo de Jagged Little Pill - Live est commercialisée et reçoit le Grammy Award de la « meilleure vidéo musicale ». L’album est nommé six fois aux Grammy Awards et remporte quatre trophées. Autres consécrations : le magazine Rolling Stone classera Jagged Little Pill à la 327ème place sur sa liste des 500 meilleurs albums. Medias Traffic lui a donné la 10ème place des meilleurs albums de tous les temps. C’est tout simplement la deuxième meilleure vente d’album des années 1990, derrière le Come On Over (1997) de Shania Twain. Autrement dit, un incontournable. © Anne-Claire Duchossoy / Music-Story
A partir de :
HI-RES20,49 €
CD17,49 €

Pop - Paru le 25 février 2002 | Rhino - Maverick Records

Hi-Res Distinctions Hi-Res Audio
A partir de :
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Pop - Paru le 31 juillet 2020 | RCA Local

Hi-Res
Ce neuvième album studio de la Canadienne Alanis Morissette est porté par Smiling, une chanson écrite pour la comédie musicale inspirée par son troisième opus, sorti en 1995 (Jagged Little Pill). Le morceau apparait dans le premier acte, au moment où Mary Jane Healy (mère de famille modeste du Connecticut) met en contradiction les pressions liées à la maternité et « l’obligation » de paraitre forte en toutes circonstances. Les pensées paradoxales qui agitent Morissette se traduisent par un mélange de douceur consolante et d’énergie rock dans les musiques co-écrites avec Michael Farrell. L’album peut passer de la ballade pour piano-voix (Diagnosis, sur la dépression post-partum) à la chanson engagée. Dans cette dernière catégorie, citons le très lyrique Reckoning, qui annonce la fin du patriarcat, tout en évoquant la trahison de son ancien manager. A côté de ces sujets graves, traités en clair-obscur, on trouve Ablaze, un morceau simple et rayonnant dédié à ses trois enfants. Mais c’est le dur retour à la réalité avec Reasons I Drink, dans laquelle elle évoque avec une sincérité déconcertante son addiction à la boisson. Les accords de piano plaqués alliés à la section rythmique vigoureuse évoquent la détermination d’un soldat combattant ses démons. L’album, dans son ensemble, est à l’image de cette dernière chanson : Alanis Morissette nous offre une introspection profonde et complexe, rendue avec une infaillible sincérité. Et toujours une note d'espoir malgré la noirceur ambiante ©Nicolas Magenham/Qobuz
A partir de :
HI-RES15,99 €
CD13,99 €

Pop - Paru le 12 novembre 1999 | Rhino - Maverick Records

Hi-Res
A partir de :
HI-RES19,49 €
CD16,99 €

Pop - Paru le 16 octobre 1998 | Rhino - Maverick Records

Hi-Res
Après l’énorme succès de Jagged Little Pill, le deuxième album studio international, Supposed Former Infatutation Junkie, voit le jour fin 1998 (en pleine période d’élections à la présidence américaine). Comme pour son précédent disque, Alanis Morissette s’est entourée du savoir-faire de Glen Ballard. Dès sa sortie, il se classe numéro 1 au Billboard et se vend à 469 000 exemplaires. Ce gros succès permet à la Canadienne de battre le record de vente d’albums en une semaine pour une artiste féminine. Elle sera détrônée par Britney Spears avec Oups…I Did it Again peu après. Après 28 semaines passées au Billboard, il se vend à près de 7 millions d’exemplaires dans le monde, dont 2,5 millions sont achetés aux Etats-Unis. Alanis Morissette a décidé d’offrir un album complètement différent de Jagged Little Pill. Elle y remet en question les modèles traditionnels d’écriture principalement avec les titres « Front Row », « The Couch » et « I Was Hoping ». Elle écrit le titre « Thank U » ainsi que le morceau « Baba » après son voyage en Inde. Dans ce titre, elle parle de la rencontre d’un touriste confronté à un gourou indien. C’est avec ce morceau qu’elle débute son concert MTV Unplugged sans qu’il ne figure au menu du CD correspondant. Le premier single « Thank U » est nommé aux Grammy Awards pour le titre de la « Meilleur artiste féminine dans une chanson pop ». Dans le clip, Alanis Morissette fait couler l’encre et délie les langues en apparaissant totalement nue. Les critiques sont aussi étonnés de l’entendre dans une chanson au registre plus calme et serein. L’album comprend également « Joining You » qui offre une intro originale guitare saturée/voix. Ce titre est le deuxième single à sortir en Angleterre et en France. « Unsent », emmené par la mélodie d’une guitare acoustique, sert de deuxième single américain. Le troisième, « So Pure », se classe au Top 40 anglais. Malgré quelques exceptions, l’album reçoit une bonne critique et même un article élogieux avec quatre étoiles dans le célèbre magazine Rolling Stone. © ©Copyright Music Story Anne-Claire Duchossoy 2015
A partir de :
HI-RES15,99 €
CD13,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 9 juin 1995 | Rhino - Maverick Records

Hi-Res
A partir de :
CD16,99 €

Pop - Paru le 11 novembre 2005 | Maverick

A partir de :
HI-RES19,49 €
CD16,99 €

Bandes originales de films - Paru le 29 novembre 2019 | Atlantic Records

Hi-Res
A partir de :
HI-RES19,99 €
CD17,49 €

Pop - Paru le 24 août 2012 | Columbia SevenOne

Hi-Res
Après une absence en studio de quatre années, la Canadienne Alanis Morissette élabore un nouvel album totalement hétéroclite, où pointes électro (Woman Down) voisinent avec des tentatives néo métal (Numb), une simplicité pop typique de la chanteuse ou encore un revival très 80's (Spiral). Produit par Guy Sigsworth (Seal, Björk, Madonna, Britney Spears, Bebel Gilberto, Goldie), havoc and bright lights met en lumière des préoccupations liées à la maternité et l'éducation des enfants - Alanis est, en effet, devenue depuis ses précédents succès jeune mère. © Qobuz
A partir de :
HI-RES15,99 €
CD13,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 17 mai 2004 | Rhino - Maverick Records

Hi-Res
A partir de :
CD19,49 €

Pop - Paru le 20 mai 2008 | Maverick

Vidéo
A partir de :
CD16,99 €

Pop - Paru le 24 mai 2005 | Maverick

Jagged Little Pill Acoustic est le son d'une artiste à l’aise et bien établie qui évoque avec tendresse son passé foufou pour un public lui aussi à l’aise et bien établi. C’est une musique aux tons sépia, et les excès et les excentricités de la jeunesse sont soit présentés sous un jour romantique, soit chassés dans un petit rire. Alanis s'émerveille de voir à quel point elle était dingue à l'époque, elle et son public se félicitant d’avoir survécu dix ans tout en réfléchissant à leur évolution personnelle sur cette même période. L’album est délibérément mature et certainement de meilleur goût que l’opus Jagged Little Pill original, qui au mieux ferait une bonne musique de fond dans un café-restaurant. © Stephen Thomas Erlewine /TiVo
A partir de :
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Pop/Rock - Paru le 24 août 2012 | Columbia SevenOne

Hi-Res
Après une absence en studio de quatre années, la Canadienne Alanis Morissette élabore un nouvel album totalement hétéroclite, où pointes électro (Woman Down) voisinent avec des tentatives néo métal (Numb), une simplicité pop typique de la chanteuse ou encore un revival très 80's (Spiral). Produit par Guy Sigsworth (Seal, Björk, Madonna, Britney Spears, Bebel Gilberto, Goldie), havoc and bright lights met en lumière des préoccupations liées à la maternité et l'éducation des enfants - Alanis est, en effet, devenue depuis ses précédents succès jeune mère. © Qobuz
A partir de :
CD11,49 €

Pop - Paru le 16 octobre 1998 | Reprise - Maverick

Après l’énorme succès de Jagged Little Pill, le deuxième album studio international, Supposed Former Infatutation Junkie, voit le jour fin 1998 (en pleine période d’élections à la présidence américaine). Comme pour son précédent disque, Alanis Morissette s’est entourée du savoir-faire de Glen Ballard. Dès sa sortie, il se classe numéro 1 au Billboard et se vend à 469 000 exemplaires. Ce gros succès permet à la Canadienne de battre le record de vente d’albums en une semaine pour une artiste féminine. Elle sera détrônée par Britney Spears avec Oups…I Did it Again peu après. Après 28 semaines passées au Billboard, il se vend à près de 7 millions d’exemplaires dans le monde, dont 2,5 millions sont achetés aux Etats-Unis. Alanis Morissette a décidé d’offrir un album complètement différent de Jagged Little Pill. Elle y remet en question les modèles traditionnels d’écriture principalement avec les titres « Front Row », « The Couch » et « I Was Hoping ». Elle écrit le titre « Thank U » ainsi que le morceau « Baba » après son voyage en Inde. Dans ce titre, elle parle de la rencontre d’un touriste confronté à un gourou indien. C’est avec ce morceau qu’elle débute son concert MTV Unplugged sans qu’il ne figure au menu du CD correspondant. Le premier single « Thank U » est nommé aux Grammy Awards pour le titre de la « Meilleur artiste féminine dans une chanson pop ». Dans le clip, Alanis Morissette fait couler l’encre et délie les langues en apparaissant totalement nue. Les critiques sont aussi étonnés de l’entendre dans une chanson au registre plus calme et serein. L’album comprend également « Joining You » qui offre une intro originale guitare saturée/voix. Ce titre est le deuxième single à sortir en Angleterre et en France. « Unsent », emmené par la mélodie d’une guitare acoustique, sert de deuxième single américain. Le troisième, « So Pure », se classe au Top 40 anglais. Malgré quelques exceptions, l’album reçoit une bonne critique et même un article élogieux avec quatre étoiles dans le célèbre magazine Rolling Stone. © ©Copyright Music Story Anne-Claire Duchossoy 2015
A partir de :
CD16,99 €

Pop - Paru le 20 mai 2008 | Maverick

A partir de :
CD14,99 €

Pop - Paru le 30 octobre 2015 | Rhino - Maverick Records

C’est en 1995, après avoir signé chez Maverick Records (label créé par Madonna), qu’Alanis Morissette sort son premier album international : Jagged Little Pill. La jeune artiste n’a alors que 21 ans.C’est certainement grâce au premier single « You Oughta Know » que l’album se vend autant (une estimation de 30 millions d’exemplaires, dont 16 aux Etats-Unis). Dans ce titre loin des stéréotypes des chansons qui traitent de rupture amoureuse, la chanteuse évoque l’indélicatesse d’un ex-petit ami. Elle y est accompagnée par Flea et Dave Navarro, de Red Hot Chili Pepppers. Avec le deuxième single, « Hand in My Pocket », elle confie ses faiblesses et ses paradoxes. Le troisième, « All I Really Want », est une belle démonstration vocale et le quatrième, « Ironic » servira de plus gros succès d’Alanis Morissette, qui mentionne toutes les formes que prend l’ironie dans le quotidien. « You Learn » et « Head Over Feet » entrent également dans le Top 20 du Billboard pendant plus d’un an. Ces titres pleins d’énergie et de colère laissent aussi la place à des morceaux plus calmes, au style plus folk, avec la présence d’une guitare acoustique et d’un harmonica.À la fin de l’année 1995, Alanis Morissette part pour une tournée de 18 mois. À cette occasion, la vidéo de Jagged Little Pill - Live est commercialisée et reçoit le Grammy Award de la « meilleure vidéo musicale ». L’album est nommé six fois aux Grammy Awards et remporte quatre trophées. Autres consécrations : le magazine Rolling Stone classera Jagged Little Pill à la 327ème place sur sa liste des 500 meilleurs albums. Medias Traffic lui a donné la 10ème place des meilleurs albums de tous les temps. C’est tout simplement la deuxième meilleure vente d’album des années 1990, derrière le Come On Over (1997) de Shania Twain. Autrement dit, un incontournable. © Anne-Claire Duchossoy / Music-Story
A partir de :
HI-RES14,49 €
CD12,49 €

Pop - Paru le 1 décembre 2003 | Rhino - Warner Records

Hi-Res
A partir de :
CD16,99 €

Pop - Paru le 20 mai 2008 | Maverick

A partir de :
HI-RES19,49 €
CD16,99 €

Bandes originales de films - Paru le 28 novembre 2019 | Atlantic Records

Hi-Res
A partir de :
CD14,99 €

Pop - Paru le 1 décembre 2003 | Maverick

L'interprète

Alanis Morissette dans le magazine
  • QIBUZ / Lundi 18 novembre 2013
    QIBUZ / Lundi 18 novembre 2013 Indiscrétions et confidences, décryptages et relectures, révélations et révolution : chaque lundi, QIBUZ soulève les cartes et interroge l’actualité musicale. La vérité est toujours bonne à lire, non?