Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Afro-Cuban All Stars

Afro-Cuban All Star est un orchestre monté par Juan de Marcos González, un musicien dont le rêve était de rétablir la splendeur de la musique cubaine. Un objectif qu’il finit par atteindre, au-delà de ses espérances, avec l’aide de quelques amis.

Ingénieur agronome et fils de musicien, Juan de Marcos González crée le groupe Sierra Maestra en marge de ses études à la Havane. Son intention à travers ce septet (tres, trompette, contrebasse, percussion et chant) est de transmettre aux jeunes générations l’esprit du son, ce style musical afro-cubain très en vogue au début du 20ème siècle. Nul n’étant à l’abri de la réussite, Sierra Maestra a enregistré 14 albums et tourné dans le monde entier.

En 1994, Juan de Marcos collabore avec le label anglais World Circuit pour l’album Dundumbanza, qui obtient un vif succès. Le producteur, Nick Gold pousse le cubain à agrandir son ensemble, afin de rendre hommage aux grands orchestres de l’âge d’or de la musique cubaine et d’aborder toute la palette de styles musicaux de l’île (danzon, bolero, cha cha cha…) Juan De Marcos réunit alors une imposante formation, composée de jeunes musiciens et de vétérans, retraités ou oubliés. Les pianistes Ruben Gonzales et Guillermo Rubalcava, le contrebassiste Orlando « Cachaito » Lopez, le trompettiste Manuel "Guajiro" Mirabal et les chanteurs Ibrahim Ferrer, Pío Leyva, Manuel 'Puntillita' Licea ou Raúl Planas sont des légendes des années 1950.

En mars 1996, ce big band est convoqué aux Studios Egrem, à La Havane, pour coucher sur bandes le premier disque de l’Afro-Cuban All Stars, A Toda Cuba La Gusta. Il est également prévu d’enregistrer, avec Ry Cooder comme producteur, un disque qui doit réunir les musiciens cubains avec des Maliens. Les Maliens n’ayant pas réussi à obtenir leurs visas à temps, producteur, directeur artistique et musiciens improvisent. Ainsi, sous la direction de Ry Cooder, une partie de l’Afro-Cuban All Stars, à laquelle s’ajoutent les chanteurs Compay Segundo, Omara Portuondo et Eliades Ochoa, enregistrent l’album Buena Vista Social Club qui deviendra légendaire. Comme il reste encore un peu de temps, ils mettent aussi en boîte Introducing Ruben Gonzalez, premier album solo du pianiste, alors âgé de 77 ans.

Après la sortie de ces trois disques Alfredo Gonzales emmène l’Afro Cuban All Stars et Ruben Gonzales en tournée en Europe et en Amérique. Il dirige aussi les deux uniques concerts de l’équipe originelle du Buena Vista Social Club à Amsterdam et au Carnegie Hall à New York. Ce dernier concert est filmé par Wim Wenders qui, en ajoutant des séquences de l’enregistrement du disque Buena Vista Social Club presents Ibrahim Ferrer, réalise un film qui contribue au succès extraordinaire de cette aventure qui totalise plus de sept millions de disques vendus.

En 1997, sort Distinto, Diferente, second album de l’Afro-Cuban All Stars qui réunit plus de 50 musiciens. Malgré les décès des musiciens les plus âgés, le groupe continue sa vie sur scène et sur disque avec une équipe rajeunie. En 2002, Juan de Marco lance son propre label DM Ahora! Records pour lequel il produit un Live in Japan et l’album Step Forward : Next Generation en 2005.

En 2010, le projet de rencontre entre Cubains et Maliens voit finalement le jour, sous le nom d’Afrocubism, mais sans les musiciens de l’Afro-Cuban All Stars.

Juan de Marcos González, peut se féliciter d’avoir lancé un engouement international pour les musiques cubaines, mais il est surtout heureux d’avoir suscité l’intérêt de la jeunesse de son île pour son patrimoine musical. © BM - Novembre 2017/Qobuz

Lire aussi

Discographie

23 album(s) • Trié par Meilleures ventes

Mes favoris

Cet élément a bien été <span>ajouté / retiré</span> de vos favoris.

Trier et filtrer les albums