Catégories :

Artistes similaires

Les albums

HI-RES17,99 €
CD11,99 €

Classique - Paru le 9 septembre 2013 | Aeolus

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - Hi-Res Audio
Aapo Häkkinen revient chez Aeolus, avec le deuxième et dernier volume des Concertos pour clavier de Jean-Sébastien Bach ! Il joue à présent les Concertos BWV 1054, 55 et 57, sur un clavecin historique au registre grave étendu. S'il est probable que Bach ait utilisé un tel clavecin, c'est en tout cas le premier enregistrement de ces pièces sur un instrument de ce type. On retrouve la force de conviction du claveciniste, sa précision et son imagination puissante.
HI-RES17,99 €
CD11,99 €

Classique - Paru le 24 mai 2012 | Aeolus

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - Hi-Res Audio
Aapo Häkkinen présente les concertos pour clavecin et cordes de Bach, deux joyaux de la littérature pour clavier. Il s'agit du tout premier enregistrement de ce cycle d'oeuvres sur un instrument de 16 pieds (1 octave supplémentaire dans le registre grave ) du même type que celui utilisé par Bach, et construit d'après des sources historiques. L'Orchestre Baroque d'Helsinki joue à un par partie, et propose sur ce premier volume les concertos BWV1052, 1053, 1056, avec en bonus le Concerto Italien BWV 971. Une expérience sonore hors-du-commun !
CD6,99 €

Musique symphonique - Paru le 31 juillet 2007 | Naxos

Livret Distinctions 4 étoiles du Monde de la Musique
Symphonies n° I à VI / Orchestre Baroque d'Helsinki - Aapo Häkkinen, direction
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Musique chorale (pour chœur) - Paru le 11 mai 2018 | Ondine

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason
Ce n’est pas bien souvent que l’on a l’occasion d’entendre Vom Pagen und der Königstochter (« Du page et de la fille du roi ») de Schumann, une partition de 1852 sous forme de drame épique en quatre mouvements, pour solistes, chœur et orchestre. Le compositeur y déploie, en particulier une forme de récitatif accompagné préfigurant, sans nul doute, le Wagner de la grande veine dans le traitement vocal et orchestral. L’album se poursuit avec une autre rareté, la Cantate BWV 105 de Bach telle que remaniée par Schumann, sans doute en vue d’une exécution lorsqu’il fut directeur de la musique à Düsseldorf. Bon, l’ « arrangement » reste assez modeste – voire inexistant – dans le chœur d’ouverture et le premier récitatif, la première grande surprise venant pour le premier air de soprano : à la place du hautbois entrelaçant finement le chant, Schumann a préféré… la clarinette ! On aimera ou pas. Le récitatif suivant, un sublime arioso de basse, n’a lui non plus subi aucune modification ; l’aria de basse qui lui fait suite utilise un cor romantique au lieu du « corno da tirarsi » demandé par Bach, une modification plutôt modeste ; le chœur final, lui non plus, n’est pas touché, jusques et y compris dans l’extraordinaire écriture « en ralentissement » des cordes, bel et bien de Bach. La différence principale tient donc ici à ce que l’orchestre baroque de Helsinki joue sur des instruments du siècle de Schumann et selon les habitudes romantiques – ce que la partition de Bach supporte avec bonheur, car c’est là l’une des ses cantates les plus « romantiques », justement. L’album se referme, aussi incroyable que cela puisse paraître, sur une première discographique mondiale de Schumann ! Il semble en effet que l’Adventlied Op. 71 n’ait jamais été enregistré jusqu’à la parution de cet album. Cela dit… on comprend aisément que les chanteurs et orchestres ne se soient pas rués sur cette partition quelque peu désincarnée, suffisamment peu inspirée pour qu’une écoute à l’aveugle fasse dire à l’auditeur que c’est là une gentille tentative, de la part d’un compositeur oublié, de faire du sous-Schumann. Mais au moins, le mélomane pourra dire qu’il connaît un Schumann « raté » ! © SM/Qobuz
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 7 décembre 2018 | Alba

Hi-Res Livret
Bien au-delà de la seconde moitié de sa vie, William Byrd contribua à divers recueils imprimés pour le virginal, ou bien encore ses pièces les plus récentes se retrouvèrent incluses dans quelques fameux « Livres de virginal », des compilations manuscrites en tête desquels le Fitzwilliam Virginal Book et My Ladye Nevells Booke, aux alentours des années 1600. Le vieux maître était en effet l’une des valeurs les plus sûres pour tout amateur privé de musique pour clavier solo, exactement le public auquel s’adressaient les publications, sans même parler des compilations manuscrites à usage privé. La différence entre virginal et épinette est ténue, sujette à variations locales et temporelles, mais les deux instruments connurent leur heure de gloire pendant la Renaissance et au début de l’ère baroque. Pour cet enregistrement, Aapo Häkkinen utilise deux magnifiques reliques : un clavecin vénitien Benedetto Foriani des années 1570 pour les pièces les plus amples harmoniquement, et un virginal flamand Joannes Ruckers de 1604. © SM/Qobuz
CD6,99 €

Musique symphonique - Paru le 1 janvier 2000 | Naxos

Orchestre Baroque d'Helsinki - Aapo Häkkinen, direction
CD9,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2002 | Alba

CD6,99 €

Classique - Paru le 5 mai 2015 | Naxos

Livret
Ne vous laissez pas tromper par les numéros de BWV, très élevés, de ces œuvres pour clavier de Bach ; le célèbre catalogue n’est absolument pas rangé chronologiquement et il s’agit ici de pièces de jeunesse, écrites aux alentours des années 1710, à Arnstadt, Köthen et Weimar. Certaines sont d’attribution encore incertaine ou, du moins, discutée ; d’autres sont des « versions alternatives », en particulier dans le cas des Suites BWV 818a et 819a dont les Allemandes diffèrent de ce qui s’entend d’habitude. L’enregistrement, outre qu’il propose ces pièces bien moins rebattues du grand Cantor, se singularise par la sonorité ample et résonante du clavecin que joue Aapo Häkkinen, une copie d’un somptueux instrument fabriqué à Hambourg par Johann Adolph Hass dans les années 1760, un véritable orchestre à lui tout seul.
CD6,99 €

Classique - Paru le 2 septembre 2014 | Naxos

Livret
CD9,99 €

Classique - Paru le 1 juillet 2013 | Alba

CD9,99 €

Classique - Paru le 3 avril 2006 | Deux-Elles Limited