Catégories :

Sunnyside Festival : Reims du côté du soleil et du jazz

Les amateurs de jazz et musiques connexes auront désormais un nouveau rendez-vous à prendre : le Sunnyside festival débarque à Reims et sa métropole ! Du 13 au 28 mai 2015, cet événement, pensé à l’échelle de la ville et ses environs, propose de parcourir l’agglomération grâce à une programmation alléchante à forte dominance jazz.

Par Léo Gaudier | Concerts, festivals et tournées | 4 mai 2015
Réagir

Ce sont sept communes de la région rémoise qui accueilleront le lancement de ce projet : Reims, Bezannes, Cernay-les-Reims, Cormontreuil, Saint-Brice-Courcelles, Taissy et Tinqueux. La programmation s’articulera autour de formations jazz évidemment, mais aussi celles qui partent de l’improvisation pour explorer d’autres chemins : musiques du monde, classique, musiques actuelles… Le Sunnyside a la volonté de s’ouvrir à un public aux origines musicales différentes : le jazz est une musique vivante !

Mercredi 20 mai, le public pourra apprécier une soirée jazz manouche en assistant à la projection du film Les Fils du vent relatant l’histoire vraie de 4 amis tziganes perpétuant la musique du grand Django Reinhardt. La projection se fera en présence du réalisateur Bruno Le Jean. La soirée se poursuivra avec la performance des deux guitaristes Christophe Lartilleux et Nitcho Reinhardt lors d’une session jazz manouche qui sera enrichie d’un bœuf pendant lequel d’autres musiciens pourront se joindre à eux sur scène !

Edouard Ferlet - © Jean-Baptiste Millot pour Qobuz.com


Le jour suivant, c’est Fred Pallem et son orchestre Le Sacre du Tympan qui seront en charge de ravir les oreilles du public ; la démarche artistique de la formation est de faire fusionner musique « populaire » (pop, rock) et musique « savante » (jazz, contemporain) tout en convoquant des images dans l’esprit de l’auditeur : l’aspect cinématographique est toujours très présent dans les compositions de Fred Pallem et c’est cette fois ci à travers l’esprit des films « blaxploitation » des seventies qu’il puise son inspiration.

Eric Legnini - © Jean-Baptiste Millot pour Qobuz.com


Un des plus importants steelband français sera présent pour animer la soirée du vendredi 22 mai : Pan à Panam emmené par son directeur musical et arrangeur Guillaume Kervel viendront présenter leur répertoire mêlant les couleurs tropicales, les « grooves machines », la musique classique et l’improvisation jazz. La soirée se poursuivra avec une sélection musicale autour de la world music pour danser jusqu’au bout de la nuit ! Le samedi 23 le public pourra découvrir Anoph Speia dont la composition se décrit comme une lente évolution depuis un étrange univers granulaire, fine pluie ou orage de corpuscules numériques vers une construction «pop-electro-contrapuntique-polymétrique» dont l’esthétique n’est pas sans évoquer le son minimaliste berlinois des années 90 ou la tradition de la «phasemusic» américaine . La soirée se poursuivra avec une sélection «Blue Note Records» qui proposera une série de morceaux extraits de l’incroyable collection du mythique label américain Blue Note : Art Blakey, Herbie Hancock, Thelonious Monk...que du beau monde !

Le trio batterie-saxophone-guitare Cadillac Palace, récent lauréat du tremplin d’Avignon, vient démontrer tout son talent lors de la soirée du samedi 23 mai. Leurs influences totalement éclectiques allant de Marc Ducret, Steve Vai Jusqu’à John Coltrane ou Paul Motian promettent du grand spectacle ! Vient ensuite Petite Vengeance qui met en scène le saxophone de Raphaël Quenehen ainsi que les percussions et la guitare de Jérémie Piazza. La country, le blues et le rock s’entrechoquent dans cette formation explosive.

Fred Pallem


La ville de Reims aura le grand honneur, mercredi 27 mai d’accueillir l’un des pianistes les plus talentueux de la scène jazz internationale : Eric Legnini ! A la fois technicien, créatif et soliste de génie, il a pu accompagner pendant sa carrière des chanteurs tels que Serge Reggiani, Henri Salvador ou Claude Nougaro. Le Emil Afrasiyab Quartet viendra conclure la soirée avec son jazz venu tout droit d’Azerbaïdjan qui a reçu le prix du public au 45e festival international de jazz de Montreux en Suisse. Le jeudi 28 mai, le festival se clôturera en beauté et en émotion avec Edouard Ferlet et son projet Think Bach : le pianiste n’est pas là pour jouer du Bach, mais jouer avec Bach grâce à un travail minutieux, inventif, créatif, comme un dialogue à travers le temps… challenge formidablement réussi ! Le jeune public est également mis à l’honneur pendant ce Sunnyside Festival : le mercredi 13 mai et le lundi 18 mai, deux spectacles destinés à l’éveil musical des enfants seront présentés grâce à Marcel et son (petit) orchestre. Puis le mercredi 20 mai aura lieu la projection de Il y a de l’eau dans le jazz : un ciné-concert qui sensibilisera les enfants au rapport entre la musique et l’image.

Le site officiel du festival

À découvrir autour de l'article

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters