Catégories :

Luisa embastillée

Deux dates à l'Opéra Bastille pour entendre Luisa Miller de Verdi, avec le ténor Ramon Vargas et Ana Maria Martinez.

Par Classica | Sur Scène | 5 février 2008
Réagir

Ce n'est pas encore Traviata, mais ça n'est déjà plus Nabucco. Créé en 1849, Luisa Miller est le premier chef-d'oeuvre de la maturité verdienne. Salvatore Cammarano, le librettiste, adapte Kabale und Liebe de Schiller, et offre à Verdi une intrigue serrée, sanglante, sans concessions. L'architecture de l'œuvre est complexe, déroutante, mais la sève puissante et oppressante. Moins d'un an après un Ballo assez neutre, Gilbert Deflo et son décorateur William Orlandi reprennent du service à la Bastille pour Luisa. Distribution sérieuse, avec notamment le ténor Ramon Vargas (Rodolfo) et Ana Maria Martinez (Luisa. Photo ci-dessus).

Luisa Miller à l'Opéra Bastille, le 24 février et le 29 mars.

Site officiel de l'Opéra Bastille

Vos lectures