Catégories :

QIBUZ / Lundi 21 octobre 2013

Indiscrétions et confidences, décryptages et relectures, révélations et révolution : chaque lundi, QIBUZ soulève les cartes et interroge l’actualité musicale. La vérité est toujours bonne à lire, non?

Qibuz Lundi | 21 octobre 2013
Réagir






Morrissey passe à table

Les gazettes britanniques frétillent de la queue depuis la parution, il y a quelques jours, de l’autobiographie de Morrissey… A 54 ans, l'ancien chanteur des Smiths révèle dans cet ouvrage avoir eu sa première véritable relation sentimentale à 35 ans avec un homme. Ayant toujours cultivé le flou sur son orientation sexuelle, le Moz raconte dans ce livre la relation qu'il a entretenue pendant deux ans avec le photographe Jack Owen Walters entre 1994 et 1996. Dans ce pavé de 457 pages, il confie également avoir ensuite envisagé d'avoir un enfant avec une Américaine née en Iran, Tina Deghani, dont il est tombé amoureux à la fin des années 90, alors qu'il vivait à Los Angeles. Il la qualifie de « constante de toute une vie ».






Macca au cul du camion

A 71 ans, la promo comme le marketing n'ont toujours aucun secret pour lui… Quelques jours après la sortie de son nouvel album, New, Paul McCartney a en effet offert aux Londoniens un mini-concert gratuit à Covent Garden. L'ancien Beatles a interprété au piano et à la guitare six chansons lors d'un concert surprise. Installé à l'arrière d'un immense semi-remorque faisant office de scène, Macca avait annoncé le happening quelques minutes avant qu'il ne débute sur Twitter et nombre des spectateurs étaient des passants ou des travailleurs du quartier en pause-déjeuner… Il avait déjà créé la même surprise jeudi dernier à New York, en jouant un concert improvisé identique à Times Square à l'heure du déjeuner. « Je suis super enthousiaste à l'idée de jouer à Times Square à 1H00 cet après-midi », avait tweeté Paul McCartney à ses 1,6 millions d'abonnés sur le réseau social…






Pas de crise de la quarantaine pour l’Opéra de Sydney

Pour souffler ses 40 bougies, l’Opéra de Sydney a sorti le grand jeu. Le célèbre bâtiment conçu par l'architecte danois Joern Utzon (classé au patrimoine mondial par l'Unesco comme l'une des œuvres architecturales majeures du XXe siècle !) était au centre d’une fête d’ampleur nationale. Selon l’AFP, la foule a investi le front de mer pour participer aux festivités avec une flottille de sauveteurs-maîtres nageurs, des danses aborigènes et un immense gâteau. Chaque année, l'Opéra de Sydney qui accueille 2000 représentations et 8,2 millions de visiteurs est un peu la carte de visite de l'Australie dans le monde, a estimé la gouverneure de l'Etat de Nouvelle-Galles du sud, Marie Bashir, dont le mari, Nicholas Shehadie, était maire de la ville lorsque la grande maison d’art lyrique fut inauguré par la reine Elizabeth II le 20 octobre 1973.






Led Zep : quand John Paul Jones chantait…

Robert Plant a retrouvé des enregistrements inédits de Led Zeppelin dont certains titres chantés par John Paul Jones, le bassiste du groupe. Dans une interview accordée à BBC 6Music, le chanteur a raconté avoir réécouté ces bandes avec Jimmy Page, des enregistrements qui devraient figurer sur les prochaines versions remasterisées des anciens albums de Led Zep sur lesquelles les deux homes travaillent actuellement. « Pour l’instant, a ironisé Plant, John Paul John m’a dit qu’il était prêt à me donner deux de ses voitures ainsi que sa serre pour qu’on ne publie pas ces titres sur lesquelles il chante ! »






Le violon du Titanic

1.665.000 dollars ! C’est le joli chèque rédigé par un collectionneur anonyme, samedi dernier, pour l’achat d’un violon qui aurait joué sur le Titanic. Injouable car corrodé par la mer, l’instrument aurait appartenu à un certain Wallace Hartley, une des 1500 victimes du naufrage. Le violon, qui porte son nom aurait été trouvé dans la mer avec le corps de son propriétaire plus d’une semaine après le naufrage. La société Henry Aldridge & Son a affirmé que ce violon a fait l’objet de plusieurs vérifications d’authenticité depuis sa découverte en 2006. L’instrument avait été offert à Hartley par sa fiancée Maria Robinson. Il portait l’inscription: «Pour Wallace à l’occasion de nos fiançailles de la part de Maria».





Vous aimez QIBUZ ? Vous pouvez nous adresser vos tuyaux pas percés, informations, commentaires ! Écrivez-nous à : qibuz@qobuz.com

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters