Votre panier est vide

Rubriques :
Interview

Christine And The Queens, interview vidéo

Par Marc Zisman |

Pop pas toc pour Christine And The Queens, jeune extra-terrestre surdouée, qu’on identifierait hâtivement comme une Björk nantaise mais dont le talent livre bien d’autres facettes. Rencontre.

Dans la magnifique scène finale d’A nos amours de Maurice Pialat, on regarde Sandrine Bonnaire, filmée de dos, au son du King Arthur de Purcell chanté par Klaus Nomi… Ce qui tombe plutôt bien puisque Héloïse Letissier alias Christine & The Queens ressemble étrangement à cette Bonnaire alors âgée de seize ans, et compte l’extra-terrestre chanteur bavarois parmi ses idoles… Derrière ce nom de Christine & The Queens se cache donc une jeune Nantaise obsédée par les excentriques (Nomi mais aussi Bowie, Björk, PJ Harvey, Nick Cave, Lou Reed, Christophe et surtout Michael Jackson), femme-orchestre entrelaçant textures sonores new wave et nappes electro, pop et chanson, mots français et verbes anglais, théâtre et danse, musique et image…

Et pour affoler un peu plus les boussoles, Christine & The Queens s’amuse à revisiter avec originalité Alain Bashung (Osez Joséphine), Yves Simon (Amazoniaque) et William Sheller (Photos Souvenirs). Qui est cette nouvelle voix, d’où vient-elle et comment est-elle née. Alors que sort son nouvel EP, Nuit 17 à 52, Héloïse Letissier se raconte sans se la raconter.




Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !

À découvrir autour de l'article