Votre panier est vide

Rubriques :
News

Véronique Gens et Sandrine Piau, c'est la guerre !

Par François Hudry |

Avec Le Concert de la Loge dirigé par Julien Chauvin, les deux grandes ambassadrices du renouveau baroque revisitent de superbes pages du XVIIIe siècle. Des partitions chantées à l'époque de Louis XVI par deux cantatrices françaises véritablement rivales à la ville...

Avec leur nouvel album logiquement intitulé Rivales et qui paraît chez Alpha Classics, Véronique Gens et Sandrine Piau endossent les rôles de deux grandes cantatrices françaises du XVIIIe siècle : la Dugazon et Madame Saint-Huberty, absolument rivales dans la réalité ; la première chantait à la Comédie-Italienne, la seconde à l’Académie Royale de musique. De la différence de voix, de style et de personnalité de ces illustres figures musicales du règne de Louis XVI naît un programme très innovant au sein duquel le révolutionnaire Gluck voisine avec ceux qu’il a inspirés : Monsigny, Edelmann, Johan Christian Bach, De Persuis, Cherubini, Sacchini, Grétry et Dalayrac, soit un bel échantillon de qu’on pouvait voir et entendre à Paris à cette époque.

À la tête de son ensemble Le Concert de la Loge qu’il dirige avec vigueur et sensibilité, Julien Chauvin réalise son rêve de réunir Véronique Gens et Sandrine Piau sur un même album, deux cantatrices complices de tant de partages pendant des années, sur la scène comme dans la vie et qui ont toutes deux apporté un véritable renouveau au chant français. C’est un plaisir amusé de les entendre se glisser dans la peau de ces rivales d’autrefois : Piau jouant les amantes tendres, naïves et sensibles, Gens les tragédiennes et les héroïnes mythologiques. Un pur régal que ce Rivales qui culmine avec le duo de La Clemenza di Scipione de Johann Christian : elles y rivalisent de vocalises virtuoses pour notre plus grand plaisir.

ÉCOUTEZ "RIVALES" PAR VÉRONIQUE GENS & SANDRINE PIAU SUR QOBUZ

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article