Votre panier est vide

Rubriques :
News

Le jazz ovni du Portico Quartet

Par Max Dembo |

Avec leur 7e album, les Anglais embarquent leur jazz pétri d'électro et de minimalisme sur un dancefloor mental. Étonnant !

En associant saxophone et hang, cet instrument percussif acoustique né en Suisse en 2000, Portico Quartet aura toujours une singulière et unique identité sonore. Une différence qui résonne tout au long de Monument paru sur l’excellent label mancunien Gondwana Records seulement six mois après Terrain

Depuis sa formation vers 2005, le groupe britannique a toujours occupé une place à part dans la foisonnante scène jazz anglaise contemporaine. Repérée d’entrée par Peter Gabriel qui l’a signé sur son label Real World, la formation a attiré les projecteurs avec son jazz lardé de post-rock, de sonorités ethniques ou sérielles voire électroniques, embrassant l’évolution technologique comme l’un des moteurs essentiels de son projet. De Radiohead au label ECM, d’E.S.T. à Steve Reich en passant par le dubstep, l’ambient ou le krautrock, Portico Quartet n’a jamais eu froid aux yeux, ni aux oreilles…

Même si ces deux albums de 2021 ont été enregistrés durant les mêmes sessions, chacun possède ses propres idées et ses propres formes, presqu’opposées. Duncan Bellamy et Jack Wyllie ont fait de Terrain un instantané sombre de la pandémie, avant de faire résonner une ode à des temps meilleurs sur Monument.

Sans être un disque de danse, Monument dégage une énergie rythmique inédite. Wyllie est assez clair sur le sujet : « C'est peut-être notre disque le plus direct à ce jour. C'est mélodique, structuré et il y a une efficacité quasi économique. Il n'y a pas beaucoup de recherche ou de gaspillage dans la musique elle-même, ce sont toutes des idées finalisées, précisément sculptées et présentées comme un artefact bien poli. » Conçu avec bien plus de machines et de synthés qu’à l’accoutumée, l’album modernise les idées du courant minimaliste en les embarquant sur une sorte de dancefloor mental. Un septième album addictif à souhait.

ÉCOUTEZ "MONUMENT" DE PORTICO QUARTET SUR QOBUZ

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article