Votre panier est vide

Rubriques :
News

Keren Ann dans les cordes des Debussy

Par Nicolas Magenham |

Pour son nouvel album, la chanteuse embarque son univers bien à elle dans l'intimité chambriste du Quatuor Debussy...

De Jardin d’hiver à l’album Bleue, Keren Ann et le Quatuor Debussy revisitent 20 ans de songwriting dans des versions réarrangées pour l'album qu'ils viennent de publier conjointement chez naïve. Enregistrées à la manière d’un live dénudé au Labomatic studios à Paris, ces dix chansons constituent un véritable dialogue entre l’univers de l’auteure-compositrice-interprète et la formation chambriste née à Lyon en 1990.

Si, dans certains titres, l’accompagnement se caractérise par des nappes classiques à la délicatesse bouleversante (By The Cathedral, Jardin d’hiver), dans d’autres cas il est nettement plus innovant. Citons le morceau Que n’ai-je (issu de l’album Nolita en 2004), dont les cordes forment des textures sonores d’une richesse infini. Ces nouveaux arrangements sont d’autant plus étonnants que Keren Ann intègre des instruments « à elle » dans les chansons : ici une guitare électrique ou acoustique (Les Jours heureux), là un piano (Ton île prison). L’un des morceaux où les repères de l’auditeur sont mis à rude épreuve (pour son plus grand plaisir) est celui qui ouvre l’album, L’Illusionniste, co-écrite avec Benjamin Biolay pour l’album La Disparition en 2002. La guitare électrique de la chanteuse y forme un motif rythmique imperturbable, d’une simplicité désarmante, tandis que les interventions du quatuor à cordes viennent bousculer l’ensemble.

A part Lay Your Head On et ses pizzicati sautillants, ce Keren Ann & Quatuor Debussy met en lumière la gravité du répertoire de la chanteuse, à laquelle vient se greffer, grâce à ces arrangements inédits, une émouvante sobriété.

ÉCOUTEZ "KEREN ANN & QUATUOR DEBUSSY" PAR KEREN ANN & LE QUATUOR DEBUSSY SUR QOBUZ

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article