Votre panier est vide

Rubriques :
News

Agoria toujours là !

Par Smaël Bouaici |

Avec ".dev", le DJ producteur lyonnais signe un impeccable album, plus polyvalent que jamais...

Avec .dev paru il y a quelques jours, Sébastien Devaud alias Agoria confirme le virage pop entamé sur Drift, son album de 2019. Le producteur lyonnais, qui a lancé son label Sapiens il y a cinq ans, s’est une nouvelle fois entouré de chanteurs pour ce disque composé durant un été confiné. Un album de salon plutôt que de club pour celui qui a signé la BO du film Lucky d’Olivier Van Hoofstadt en 2020. Le single, What If Midday Was At Midnite, navigue quelque part entre pop industrielle et new wave avec la voix auto-tunée de Blasé – dans un registre plus sombre que le tube électro-pop You’re Not Alone sur Drift.

What If Earth Would Turn Faster est aussi assez torturé, en featuring avec le chanteur de flamenco d’Alicante, Niño De Elche, avec cette basse motorique qui prend tout l’espace en arrière-plan. Et puis en solo, le Lyonnais n’est pas mal non plus, notamment sur ce Swipe particulièrement accrocheur avec cette boucle de synthé dégénéré.

S’il assume cette polyvalence musicale, Agoria n’est pas non plus fâché contre les clubs, comme le prouve Smoking Mirrors, un bel exemple de techno mêlant puissance et mélodie (un des traits qui a fait son succès ces vingt dernières années), avec le rappeur américain STS, lui aussi déjà vu sur Drift il y a deux ans. On ne change pas une équipe qui gagne.

ÉCOUTEZ ".DEV" D'AGORIA SUR QOBUZ

À découvrir autour de l'article