Votre panier est vide

Rubriques :
Vidéo du jour

So long Catholic Boy !

Par Marc Zisman |

Poète, écrivain et rocker, Jim Carroll est parti rejoindre les autres icones disparues de l’underground newyorkais…

Il y eu Basketball Diaries, un machin autant vénéré que le Sur la route de Kerouac… Ses poèmes aussi, et surtout. Au cœur des années 80, la fulgurance Jim Carroll, tant sur papier qu’en musique, chamboula pas mal d’âmes en mal de turbulences. Un nouveau Dylan crieront même (un peu excessivement) certains ! Carroll a donc définitivement quitté le plancher des vaches, à 60 printemps seulement, laissant derrière lui quelques recueils de textes et une poignée d’albums bien punk mis en boite avec son très culte Jim Carroll Band à déguster ici dans son hymne le plus célèbre, People Who Died, extrait de l'album Catholic Boy :



 Lire aussi