Votre panier est vide

Rubriques :
News

Génie Conor ?

Par Max Dembo |

Le renouveau du folk rock irlandais s’appelle Villagers

Dès la sortie de son premier album, Becoming A Jackal , Conor O’Brien – Villagers à lui presque tout seul – semblait être le sauveur du rock irlandais. Comme l’inventif artisan d’une pop aux effluves folk, intemporelle et gravée dans la chair des mots. Car O’Brien enfante des chansons comme on n’en fait (presque) plus. Et que son approche soit chambriste ou habitée, minimaliste ou baroque, l’âme des Villagers conçoit chacune de ses compos comme une petite merveille à part entière. Quant aux filiations majeures (Leonard Cohen, Neil Young, Paul Simon, Will Oldham, Mike Scott), elles viennent guère troubler la fête tant Conor O’Brien a semble avoir coupé le cordon depuis bien longtemps, offrant déjà à lui tout seul un arc-en-ciel de sensations et de textures. Une évidence à l’écoute de Awayland qui s’impose déjà comme l’un des grands disques de 2013.