Catégories :

Vizi visite Paris

Le 10 janvier, le pianiste roumain Ferenc Vizi sera au Théâtre de la Ville à Paris pour un récital Mozart, Beethoven, Schubert et Liszt.

Par Marc Zisman | Sur Scène | 23 décembre 2008
Réagir

La Sonate n°2, en fa majeur, K 280 de Mozart, la Sonate n°23, en fa mineur, Appassionata, op. 57 de Beethoven, 4 Moments musicaux du D 780 (n°2, n°3, N° 5 et n°6) et le Sonnet n°104 de Petrarque ; Après une lecture de Dante, fantasia quasi sonata de Liszt : c’est le programme ambitieux qu’interprètera Ferenc Vizi samedi 10 janvier à 17h00 à Paris au Théâtre de la Ville. Ses compositeurs fétiches, et, de son propre aveu, son « plus beau programme ».

Né en Transylvanie en Roumanie le 22 juin 1974, Ferenc Vizi commence le piano à l’âge de neuf ans, dans la classe d’András Körtési dans sa ville natale de Reghin. Gérard Frémy, membre du jury du concours Georges Enesco où Vizi remporte un prix spécial, l'incite à entrer dans sa classe au CNSM de Paris en 1992. Il bénéficie du soutien de la Fondation Yvonne Lefébure et en 1999 poursuit ses études auprès de Jacques Rouvier. De 2000 à 2002, il travaille avec Françoise Thinat à l’École Normale de Paris.

Lauréat Juventus dès 1995, Ferenc Vizi se distingue dans plusieurs grands concours internationaux : 1er au concours Saratov en Russie et 4e au Concours Hamamatsu au Japon en 2000, 2e prix au Concours Arthur Rubinstein à Tel-Aviv en 2001, et 2e prix au ARD de Munich en 2002.

Vizi se produit avec des orchestres et en récital en France, Allemagne, Finlande, Russie, Pologne, Hongrie, République Tchèque, Belgique, Luxembourg, Roumanie, Venezuela, Colombie et Mexique et enregistre entre autre, le 2e Concerto de Bartók avec l’Orchestre de la Bayerischen Rundfunk sous la direction de Peter Rundel pour la Radio de Munich.

Ferenc Vizi s'est produit comme chambriste avec les violoncellistes Henri Demarquette, François Salque, Françoise Groben, Julian Steckel et Raphaël Perraud et avec les violonistes Graf Mourja, Jean-Marc Phillips-Varjabedian et Alexis Cardenas.

C’est en janvier 2004 que Vizi fait ses débuts au Théâtre de la Ville à Paris. Le succès est tel qu'il est immédiatement réinvité en janvier 2005. Au cours du même mois, il participe à la Folle Journée de Nantes. En avril 2005 il se produit dans le cadre de Piano(s) festival - Xe Rencontres internationales Robert Casadesus avec l'Orchestre National de Lille et est invité au Festival de la Roque d’Anthéron en août 2005. Il joue également au cours de l’été 2005 à l’Opéra de Vichy, aux Festivals de Reims, Vollore et Royan.

En 2006, Ferenc Vizi donne des récitals à Barcelone et à Bordeaux, et au cours de l’été aux Festivals de l’Epau, Piano à Riom et aux Serres d’Auteuil où il joue de nouveau en août 2008.

En avril 2007, le Roumain joue le Concerto n°3 de Beethoven avec le Wurtembergischer KammerOrchester ainsi que le Concerto n°1 et Totentanz de Liszt avec le Slovak Philharmonic Orchestra à la « Dias de la Música » de Lisbonne. Et en mai 2007, il est invité au festival Piano Passion de Saint-Etienne, consacré à Beethoven. En mars 2008 il se produit en récital au Musée d’Orsay et à l’Opéra comique.

Son CD de la Sonate opus 111 de Beethoven et la Fantaisie opus 17 de Schumann, sort en janvier 2005 sur le label Æon. Son dernier enregistrement dédié au thème du voyage réunit des œuvres de Schubert, Liszt, et Wagner/Liszt et sort à l’automne 2007 chez Satirino Records.

Né en Roumanie en 1974, Ferenc Vizi commence le piano à l’âge de neuf ans, dans sa ville natale de Reghin. Gérard Frémy, membre du jury du concours Georges Enesco où Vizi remporte un prix spécial, l’incite à entrer dans sa classe au CNSM de Paris en 1992.

Le site du Théâtre de la Ville

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters