Catégories :

Vivica Genaux, de l’Alaska à Venezia

La mezzo-soprano américaine chantera des airs de Vivaldi avec l’Europa Galante de Fabio Biondi le 14 décembre au Théâtre des Champs-Elysées.

Par Marc Zisman | Sur Scène | 12 novembre 2009
Réagir

Captivante mezzo-soprano, l'une des plus grandes interprètes des répertoires baroque et bel cantiste, Vivica Genaux chantera Vivaldi, le 14 décembre, sur la scène du Théâtre des Champs-Elysées, dans la série des Grandes Voix. Aux côtés de la cantatrice originaire de Fairbanks en Alaska, l’ensemble Europa Galante dirigé par Fabio Biondi, grand expert du Prêtre Roux. Au programme de ce récital, des arias extraits de Farnace, La fede tradita, La fida ninfa, Tito Manlio, Semiramide, Catone in Utica et Adelaide.

On pourrait résumer le parcours de Vivica Genaux par un tentant « De l’Alaska à la Scala »… Mais derrière l’incroyable parcours de la grande mezzo-soprano américaine qui venait du froid se cache surtout l’une des grandes voix actuelles de l’art lyrique.

Le début de la carrière de Vivica Genaux est placé sous les auspices de Rossini à qui elle consacre toute son énergie (elle passe sa première saison professionnelle à ne chanter que Rosina, Isabella et Angelina - avec un attachement tout particulier pour cette dernière). Puis un nouvel univers s'ouvre à elle lorsqu'elle découvre le répertoire baroque, en particulier Haendel, dont elle a interprété plus de dix rôles différents.

C’est avec l’Europa Galante de Fabio Biondi qu’elle a réalisé son nouvel album qui sort le 23 novembre chez Virgin Classics, Pyrotechnics, Vivaldi Opera Arias, opus sur lequel elle fait étinceler de mille feux les airs de virtuosité du Prêtre Roux, dont cinq sont inédits au disque. Surtout, de quoi démontrer une fois de plus son exceptionnelle aptitude à restituer les fastes étourdissants de la vocalité baroque et belcantiste.

Une des plus grandes interprètes des répertoires baroque et bel cantiste, Vivica Genaux continue d’enrichir son répertoire sur les plus grandes scènes d’Europe et d’Amérique. Elle a notamment chanté plus de deux cents fois chacun des trois grands rôles rossiniens (La Cenerentola, l'Italienne à Alger, Le Barbier de Séville) et a récemment ajouté de grands rôles d'opéra séria de Scarlatti et Vivaldi à son répertoire.

Depuis la parution en 2002 du disque Arias of Farinelli chez Harmonia Mundi, nominé aux Grammy et constitué d’œuvres virtuoses composées pour l’un des plus extraordinaires musiciens du XVIIIe siècle, le castra Farinelli, Genaux ne cesse de rencontrer une reconnaissance toujours plus grande. Le succès de ce disque dirigé par René Jacobs l’a catapultée parmi les chanteuses les plus demandées de ce genre musical. Elle est invitée à chanter dans les plus grands théâtres : la Monnaie à Bruxelles, le Théâtre des Champs-Elysées à Paris, le Theater an der Wien de Vienne, Carnegie Hall à New York, etc. Elle se produit sous la direction des plus grands maestro comme René Jacobs, Fabio Biondi, Christophe Rousset, Michael Hofstetter, Hartmut Hänchen, Harry Bicket ou bien encore Rinaldo Alessandrini.

Cette année, Vivica Genaux a chanté à Cracovie, au Konzerthaus de Vienne puis au Théâtre des Champs-Élysées à Paris avec l'ensemble Europa Galante de Fabio Biondi le rôle d’Antiope d’Ercole sul Termodonte de Vivaldi. Opéra qui a fait l’objet d’un enregistrement pour Virgin Classics et dont la parution est annoncée à l’automne 2010.

La mezzo commence sa saison 2009-10 avec une première apparition au Festival Stresa dans un de ses rôles de prédilection, Angelina dans La Cenerentola, dirigé par Gianandrea Noseda. Deux engagements suivront au Theater an der Wien de Vienne: le rôle principal dans Tancrède de Rossini, qui marquera ses retrouvailles avec l’un de ses mentors, le chef René Jacobs ; et Ernesto dans Il mondo della luna d'Haydn, sa première collaboration avec Nikolaus Harnoncourt.

Elle chantera ensuite la Cenerentola au Washington Concert Opera puis fera ses débuts au festival de Salzbourg dans un opéra rare de Hasse, Piramo e Tisbe, sous la conduite de Fabio Biondi avec son ensemble Europa Galante.

Vivica Genaux conclura sa saison au Théâtre des Champs-Elysées à Paris, au Barbican Centre de Londres et à Santiago de Compostele en interprétant Juno et Ino dans Semelé de Haendel sous la direction de Christophe Rousset avec Les Talens Lyriques.

La mezzo-soprano d’Alaska a été de nombreuses fois honorée ; parmi ses distinctions on peut citer : le prix Mécène de l'Opéra de Pittsburgh, le prix Christopher Keene décerné par le New York City Opéra. En 1997 elle remporte le prestigieux Prix ARIA et elle est « Artiste de l'Année 1999 » par le Festival de Musique de Dresde.

Le site officiel de Vivica Genaux

Le site officiel du Théâtre des Champs-Elysées

Le site officiel des Grandes Voix



À découvrir autour de l'article

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters