Votre panier est vide

Rubriques :
Sur Scène

Vincent Larderet en récital

Par Max Dembo |

Le jeune pianiste Vincent Larderet jouera Scriabine, Franck, Ravel et Schmitt le 4 avril lors d’un récital donné à la Chapelle de la Fondation Napoléon à Paris.

Lundi 4 avril, Vincent Larderet est en récital parisien à la Chapelle de la Fondation Napoléon (254 rue du Faubourg Saint Antoine). Au programme de ce concert, Scriabine, Franck, Ravel et Schmitt. Le label Naxos vient de publier le nouvel opus de ce jeune pianiste élu Révélation Classique de l’ADAMI au Midem de Cannes en 2003, consacré justement à Florent Schmitt comprenant notamment le premier enregistrement mondial de la Tragédie de Salomé dans la version piano de l'auteur.

Vincent Larderet interprète un répertoire éclectique qui s'étend de Scarlatti à Boulez, où la musique romantique et le XXème siècle tiennent une place importante. Il défend également avec ardeur des compositeurs moins fréquentés comme Scriabine, Falla, Schmitt ou Szymanowski. En 2007, il donne une série de récitals consacrée à Beethoven.

Au terme d'un cursus complet couronné par une médaille d'or de piano au Conservatoire de Saint-Etienne, Larderet travaille à Paris auprès de Carlos Cebro qui lui transmet la tradition stylistique et musicale de Vlado Perlemuter. Il se produit à plusieurs reprises à ses côtés, notamment avec orchestre, dans le cycle des concertos de Bach pour deux, trois et quatre pianos. Il complète sa formation avec Bernard Ringeissen au C.R.R. de Rueil-Malmaison où il obtient le Prix de virtuosité, puis perfectionne son art à la Musikhochschule de Lübeck en Allemagne auprès du soliste international Bruno-Leonardo Gelber qu'il considère comme son mentor artistique. Il suit également les master-classes ou les conseils d’Ewa Osinska, Pascal Devoyon, Roger Muraro, Sergio Perticaroli, Solomon Mikowski et Frédéric Aguessy.

Invité par des festivals internationaux renommés, Vincent Larderet se produit également comme partenaire de musique de chambre, aux cotés du Quatuor Debussy, du Quatuor Léonore, de la violoncelliste Sol Gabetta, de la pianiste Virginie Martineau, mais aussi au sein de sa formation pour deux pianos et percussions, West Side Quartet.

En 2004, Integral Classic publie son disque Schumann, Scriabine, Ravel, Prokofiev, salué par la critique : « Quel plaisir d'écouter ce piano, franc et sain, justement timbré (qualité rare chez les jeunes pianistes) et conduit sans ostentation, sans recherche de brio ni mise en valeur personnelle. (...) Les Ravel sonnent avec évidence, l'élégance du geste se doublant d'un sens de la sonorité subtilement varié. (...) Un grand artiste. » (in Classica n°44).

Le site de Vincent Larderet

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article