Votre panier est vide

Rubriques :
Sur Scène

Un Russe et deux Américains à Lille

Par Isabelle Couillens |

Les 16 et 20 décembre, l’Orchestre National de Lille propose un concert américano-russe, avec des œuvres de Tchaïkovski, Bernstein et Gershwin, avec Wayne Marshall sera à la baguette et au piano.

L'Orchestre National de Lille organise une soirée américano-russe, les 16 et 20 décembre. Au programme, la Sérénade pour cordes de Tchaïkovski, ainsi qu’une suite du Lac des Cygnes, le Concerto pour piano en Fa majeur de Gershwin, et pour finir, l’ouverture de Candide de Bernstein, pour un voyage au cœur d’une musique classique, avec des résonnances jazz.

Wayne Marshall, chef d’orchestre et pianiste, connaît très bien Gershwin - ce Britannique de 49 ans a enregistré l’intégralité de son œuvre – et Bernstein, qui appartiennent à son répertoire de prédilection. Le concert de l'Orchestre National de Lille promet de jouer sur les contrastes entre les styles, concept qui convient à ce chef, organiste de formation, qui a aussi bien interprété le répertoire classique (Liszt, Bach, Saint-Saëns), et accompagné les artistes populaires de Broadway (Kim Criswell) ou d’opéra (Willard White).

Créé en 1976, l'Orchestre National de Lille fête ses 35 ans cette saison. Au fil des années, il s’est imposé comme un ambassadeur de sa région et de la culture française sur les quatre continents et plus de trente pays. En 2010, la formation s’est rendue pour la seconde fois en Chine, à l’occasion de l’exposition universelle de Shanghai, et en Russie, en septembre dernier, dans le cadre de l’Année France-Russie.

Le site de l’Orchestre National de Lille

Le site de Wayne Marshall

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article