Catégories :

Montreuil sous Pulsations Jazz

Le tout jeune festival de jazz de Montreuil, Jazz Pulsations, fêtera sa deuxième édition du 25 au 31 mai.

Par Eva Sauphie | Sur Scène | 22 avril 2010
Réagir

Le temps d’un rendez-vous qui se déroulera du 25 au 31 mai, toute la ville de Montreuil se jazzifie dans ses différents lieux de concert. Créé par le collectif M'Pulse, une poignée de Montreuillois férus de musique en général et de jazz en particulier, Jazz Pulsations prend son essor, puisqu'il s'agit de sa deuxième édition, et voit déjà grand en proposant de réunir un large panel.

De fait, et à l’image de la diversité culturelle de la ville, Jazz Pulsations sera placé sous le signe de la transversalité musicale. Rock débridé et pop électrique aux Instants Chavirés, cohabiteront avec les voix de femmes au Théâtre de la Girandole, ou encore avec le hip hop et le jazz au café La Pêche. Le festival saura aussi faire rythmer all star jazz et afro blues au Conservatoire, et jazz d’avant-garde et latin-songs au Théâtre Berthelot.

Avec des musiciens comme le géant du saxophone Archie Shepp ou le rappeur de l'Ohio Napoleon Maddox, de belles rencontres se préparent.

Le premier mariera avec brio blues et influences gangsta rap, tandis que le second proposera un subtil mélange de hip hop et de jazz, avec scratch, nappes de clavier métalliques, percussions, lignes de basse juste époustouflantes, et un flow smoothy, qui n’est pas s’en rappeler l’univers des Roots!

L’événement fera aussi se rencontrer Bernard Lubat et Hervé Samb Quintet, la chanteuse Elise Caron et le quartet de Pierre de Trégomain, le guitariste Manu Codja et le contrebassiste Michel Benita.

Le répertoire sud africain de Sam Tshabalala viendra se frotter au folklore glam et à la surf music de Thomas de Pourquery, alors que le trombone de Daniel Zimmermann tutoiera la basse électrique de la chanteuse Jeanne Added. Thea Hjelmeland, Nawal, et Tangora seront aussi de la partie.

Sans oublier le downtempo électrique aux accents hip hop des français Refractory, signés par le programmateur electro Jean-François Blanco et le saxophoniste Louis Baudoin, et la voix soul jazz teintée d’une couleur reggae à la Tanya Stephens de la chanteuse ghanéenne Sena Dagadu. Sans compter des petits samples, pour un côté dub du meilleur effet, une pure révélation !

Jazz Pulsations s'implante également de manière plus significative dans la cité avec un ensemble d'actions pédagogique destinées à tous ceux qui souhaitent pratiquer et découvrir le jazz comme musique de la diversité ainsi qu'un concert jeune public le dimanche matin au conservatoire. Les lieux de proximité sont également impliqués dans le rayonnement du festival à destination des habitants avec des rencontres à la médiathèque et des concerts gratuits dans les bars pendant toute la durée du festival, des temps d'échange entre musiciens.

M’Pulse, à l’origine du projet programme régulièrement des concerts dans les bars de la ville, organisent des jam sessions et fidélisent peu à peu un public où se côtoient connaisseurs et néophytes. Au fil des rencontres, l’idée d’organiser un festival qui s’appuierait sur un réseau d’acteurs culturels locaux fait son chemin et, grâce à l’enthousiasme actif des uns et des autres, le projet voit le jour en mai 2009.

Le site de Jazz Pulsations

Archie Shepp et Napoleon Maddox :



 Lire aussi

À découvrir autour de l'article

Vos lectures