Votre panier est vide

Rubriques :
Sur Scène

Le World Tour 2010 (en toute intimité) de Jean-Michel Jarre

Par Caroline Reinhart |

Le compositeur de musique électronique Jean-Michel Jarre est en tournée. Un Tour 2010 rompant avec le gigantisme de ses précédents sets.

Raillé par une fraction de la jeune génération, Jean-Michel Jarre demeure, en 2010 comme en 1976 (son "avènement" planétaire avec la sortie de l’inégalé Oxygène), un précurseur, un inventeur de formes et un créateur hors normes.

Pionnier des musiques électroniques, façonnant des mélodies subtiles et planantes à partir d’archaïques synthétiseurs (dont il tire encore aujourd’hui des sons envoûtants), Jarre a fait basculer le disque dans la modernité en étant l’un des premiers compositeurs à justifier le CD et à redéfinir la spatialisation de l’écoute. On lui doit aussi le concept du son-lumières-laser monumental, célébrant tant la musique que les lieux l’accueillant (Houston, Les Pyramides, la Défense…).

Le « Tour 2010 » du Lyonnais l’amènera cet automne, après des détours par Beyrouth et les îles Britanniques, dans plusieurs villes françaises pour des concerts dits « intimistes ». Rien de commun, en principe, avec le gigantisme des shows passés, à plus d’un million de spectateurs par soir, dans des lieux prestigieux : outre Paris et Houston, Jean-Michel Jarre a laissé sa trace aux docks de Londres (sous une pluie diluvienne, en 1988) et au cœur de Moscou (en 1997, pour les 850 ans de la ville : 3,5 millions de spectateurs et une liaison avec la station Mir), sur les pyramides de Gizeh (en 2000), l’Acropole d’Athènes (2001), la Cité interdite à Pékin (2004) ou le désert marocain (2006).

Fils de Francette Pejot et du musicien Maurice Jarre célèbre pour ses musiques de films comme Docteur Jivago et Lawrence d'Arabie, le jeune Jean-Michel Jarre se met au piano à l'âge de cinq ans. Il intègre le conservatoire de Paris, et curieux de tous les styles, joue dans plusieurs formations de jazz et de rock.

En 1968, il se tourne vers la recherche musicale en intégrant le Groupement de Recherche Musicale (GRM), et s'illustre rapidement dans ce domaine singulier. Son disque de musique électroacoustique La Cage sort en 1971, mais le grand public le connaît avec les tubes qu'il compose pour les autres, comme Les Mots bleus pour Christophe ou encore Où sont les femmes pour Patrick Juvet.

Sa carrière personnelle explose en 1976 avec l'album Oxygène, et Equinoxe en 1978. Dès lors, l'artiste va plus loin dans la recherche musicale, en commençant des séries de concerts gigantesques, et il est le premier artiste occidental à jouer en Chine en 1981. Jean-Michel Jarre a vendu plus de 80 millions d'albums à travers le monde entier.

Toutes les dates de la tournée sont sur le site de Jean-Michel Jarre



 Lire aussi

À découvrir autour de l'article