Votre panier est vide

Rubriques :
Sur Scène

Guillaume de Chassy fait son cinéma

Par Marc Zisman |

Avant la sortie de son nouvel album solo, le pianiste Guillaume de Chassy est en concert au cinéma Le Balzac à Paris, le 9 mars, avec le plasticien Antoine Carlier.

Après son premier Piano Solo paru en 2007 sur BEE JAZZ et unanimement salué par la presse, Guillaume de Chassy entreprendra un véritable voyage onirique avec Pictorial Music, inspiré par les images du réalisateur et plasticien Antoine Carlier et qui sortira le 23 mars. Une écriture personnelle qui permet à chacun d'imaginer son propre cinéma.

Avec Pictorial Music, Chassy affirme sa singularité parmi les pianistes européens et prolonge l'exploration de son univers poétique. Le 9 mars, au cinéma Le Balzac, à Paris près des Champs-Elysées, le pianiste et le plasticien se retrouveront pour donner vie à ce projet unique.

En première partie tout d’abord, Guillaume de Chassy se produira seul dans la salle parisienne. En seconde partie, sur les images et les musiques qu'ils ont créées, Chassy toujours mais avec Antoine Carlier cette fois improviseront un concert cinématographique inédit. Lors de ce face à face intense, le réalisateur orchestre ses images sur scène, rythmant l'inspiration du pianiste. Les deux artistes partagent un même goût pour le fantastique et le merveilleux.

Dans le texte qui suit, Guillaume de Chassy évoque ce nouveau projet hors norme :

{« «Pictorial Music» trouve sa source dans ma collaboration féconde avec le réalisateur et plasticien Antoine Carlier. Celui-ci possède un univers poétique et volontiers surréaliste dont émane un pouvoir mystérieux d’évocation et de rêve. Sa quête de l’épure au service de l’expressivité ne pouvait que m’inspirer, puisque je chemine à ma manière sur les mêmes sentiers escarpés. Le présent album reflète cette influence cinématographique sur mon travail. J’ai cherché une musique qui procède de l’image mais qui soit aussi apte à la susciter.

Au fil des neuf scènes de «Pictorial Music», la frontière entre l’écrit et l’improvisé, le prémédité et l’instinctif, demeure volontairement floue. Elle le restera au concert, tant je suis attaché à la notion de risque et rétif à toute tentative d’étiquetage en matière artistique.

Dans mon duo scénique avec Antoine Carlier, musiques et images s’engendrent mutuellement, à partir d’une mince trame écrite, pour une narration aux développements imprévisibles. Car Antoine, à l’instar d’un jazzman, improvise sur ses propres images. Nos deux mondes dialoguent dans ce face à face spontané, sur fond d’écran de cinéma.

Ce compagnonnage a ouvert des portes dérobées dans mon théâtre intérieur, libérant des réminiscences de thèmes qui m’accompagnent depuis toujours : l’Arietta de l’«Opus 111» de Beethoven (sonate dont je collectionne avec passion les différents enregistrements), la sérénade du «Chérubin» de Mozart, ou la dramaturgie très cinématographique de Prokofiev (illustrateur fameux des films d’Eisenstein). S’y mêlent les échos de mes rencontres fondatrices avec la danseuse flamenca Ana Yerno et la pianiste classique Brigitte Engerer.

Tout récemment, la profonde émotion que m’a procurée le film «Gran Torino» de Clint Eastwood imposait que je lui rende hommage dans le cadre particulier de ce projet.

En définitive, l’histoire de «Pictorial Music» importe moins que son but ultime : faire en sorte qu’en l’écoutant l’auditeur puisse imaginer son propre cinéma. »}

Le site officiel de Guillaume de Chassy

Le site officiel du label BEE JAZZ

Le site officiel du cinéma Le Balzac

Ecoutez notre rencontre-podcast chez Guillaume de Chassy (mars 2008)

Un avant goût de cette collaboration unique :



À découvrir autour de l'article