Rubriques :
Sur Scène

Beast, la bête à deux têtes

Par Eva Sauphie |

Le duo français, Beast, disque d’or au Canada, sera à la Maroquinerie le 16 avril, et présentera son premier album éponyme.

Beast c'est un gars, une fille, situés quelque part entre Rage Against The Machine et Nina Simone, qui livrera un set rageur et onirique à la fois le 16 avril à Paris à la Maroquinerie.

Formé de Betty Bonifassi, voix féminine de la chanson thème du film d’animation Les Triplettes de Belleville et chanteuse avec DJ Champion, et de Jean-Phi Goncalves, batteur et multi-instrumentiste reconnu pour son travail avec le groupe de jazz électronique montréalais Plaster, ou encore avec Pierre Lapointe, Ariane Moffatt, et même Lauryn Hill, Beast, c’est un peu la nouvelle bête de son à découvrir sur scène.

Un style foutraque mélangeant tous les genres, soul, hip hop, electro, rock, jazz, mais d’une cohérence absolue. Beast, c’est une créature hybride, une abeille qui pique droit dans le mille, en s’aventurant vers des terrains expérimentaux.

Sur scène, Serge Nakauchi-Pelletier (guitare), du groupe de rock expérimental Pawa Up First, et Jonathan Dauphinais (basse) membre entre autres des Perkins, viennent se greffer à la formation, et compléter cordes lyriques, piano délicat, volutes de guitare électrique, beats industriels, arrangements electro, et grain rocailleux à la Macy Gray de Betty, parfaite pour l’ambiance « trip rock » générale qui plane, comme l’ont très justement défini certains s’agissant du style de Beast.

Avec des titres comme Devil, Mr Hurricane, satan, c’est un duo possédé qui performera à la Maroquinerie !

Beast sur MySpace

Le site officiel de la Maroquinerie



 Lire aussi

À découvrir autour de l'article