Catégories :

Barenboïm dirige la 9e de Beethoven au Château de Versailles

Le 13 juillet prochain, Daniel Barenboïm dirigera avec son West Eastern Divan Orchestra la Neuvième Symphonie de Beethoven dans le cadre unique des terrasses du Château de Versailles.

Par Geneviève Golaz | Concerts, festivals et tournées | 9 juillet 2012
Réagir

La 17e édition du Festival de musique baroque et classique de Versailles, qui se déroule depuis le 8 juin jusqu'au 13 juillet, se conclura par un événement d'envergure avec la Neuvième Symphonie de Beethoven donnée en plein air, dans le cadre exceptionnel des terrasses du Château de Versailles, et sous la baguette de Daniel Barenboïm à la tête de sa phalange israélo-arabe, le West Eastern Divan Orchestra, des Chœurs de l’Orchestre de Paris et de la Singakademie de Francfort.


Israéliens, palestiniens, arabes de divers pays, français, allemands, ils seront plus de 260 musiciens, sans compter les quatre grandes voix solistes : les soprano Anne Schwanewilms et mezzo-soprano Waltraud Meier, le ténor Peter Seiffert et le baryton Michael Volle.

INTÉGRALE DES SYMPHONIES
Egalement disponibles séparément
Ecouter/Télécharger Beethoven : Symphonies / West Eastern Divan Orchestra - D. Barenboïm
Disponible en Studio Master

De passeport en passeport (il en a quatre), Daniel Barenboïm s'est fait l'apôtre des rencontres sans frontières, en tout lieu en tout temps. En 1999, il créait avec l'intellectuel palestinien Edward Saïd (aujourd'hui disparu) cet orchestre "Divan Occidental-Oriental", symbole de liberté et de paix entre les peuples, qu'il a composé avec les meilleurs musiciens majoritairement israéliens et palestiniens, dans l'espoir de combattre ainsi l’ignorance où ils se trouvent les uns des autres, car faire de la musique ensemble c'est s'écouter mutuellement, dit-il. Cet acte emblématique lui vaudra d'être élevé au rang de Commandeur de la Légion d'Honneur par Jacques Chirac en reconnaissance de son engagement pour la paix au Proche-Orient. En février 2011, Nicolas Sarkozy lui remettra les insignes de Grand Officier de la Légion d'Honneur.

Et pour aller encore plus loin dans cette communion universelle, Daniel Barenboïm a choisi Beethoven dont « la musique, dit-il, parle à tous les peuples ». Le fameux concert de Ramallah de 2005 en Cisjordanie et bientôt cette soirée à Versailles resteront des temps forts du parcours historique de l'orchestre.

À l'occasion de ce grand rendez-vous versaillais, Decca vient juste de publier sa nouvelle version des Symphonies de Beethoven, enregistrées en grande partie avec les mêmes interprètes. Qobuz a le privilège de vous les proposer en qualité Studio Master (voir ci-dessous).

Château de Versailles

À découvrir autour de l'article

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters