Votre panier est vide

Rubriques :
Nominations et Prix

Enrique Mazzola nommé à l'Ondif

Par Clotilde Maréchal |

Le chef espagnol Enrique Mazzola prendra la direction musicale de l'Orchestre National d'Île de France à compter de septembre 2012.

Enrique Mazzola a été nommé au poste de directeur musical et artistique de l'Orchestre National d'Île de France (Ondif). Une nomination qui prendra effet en septembre 2012 pour le maestro qui a déjà dirigé la phalange francilienne à plusieurs reprises.

Chef de concert et d’opéra, Enrique Mazzola possède un vaste répertoire lyrique mais il est aussi un grand spécialiste de la musique contemporaine et des répertoires classique et romantique. Né en Espagne dans une famille de musiciens, Mazzola a commencé très jeune l’apprentissage du violon et du piano avant d’étudier la direction d’orchestre auprès de Daniele Gatti et la composition auprès d’Azio Corghi au Conservatoire Giuseppe Verdi de Milan.

Enrique Mazzola a été invité par l’Orchestre National de France, l’Orchestre national de Belgique, l’Orchestre de la Santa Cecilia, l’Orchestre de la RAI, l’Orchestre de la Radio de Hanovre, l’Orchestre national de Russie ainsi que par la Scala de Milan, le Deutsche Oper de Berlin, le Théâtre des Champs-Élysées, La Monnaie à Bruxelles, le Bayerischer Staatsoper, le Liceu à Barcelone, le Staatstheater de Stuttgart, le Teatro del Maggio Musicale à Florence, l’Opéra de Rome, l’Opéra Royal des Flandres, le Bolshoi à Moscou.

Depuis 1997, il a dirigé dans les principaux festivals européens une nouvelle production de Falstaff à Aix-en-Provence, Festival de Radio-France et Montpellier, München Opernfestspiele, Rossini Opera Festival, Biennale de Venise, Wexford Opera Festival, Wiesbaden Maifestspiele, Dvořak Praha Festival, Festival de Granada...

Aficionados de musique contemporaine, Enrique Mazzola a dirigé la création de Il Re Nudo de Luca Lombardi à l’Opéra de Rome en 2009, Medusa de Arnaldo De Felice au Bayerische Staatsoper en 2005, Il Processo de Alberto Colla à la Scala de Milan en 2001, Isabella de Azio Corghiau au Festival Rossini de Pesaro en 1998, et de nombreuses autres créations avec les principaux orchestres symphoniques européens.

À l’opéra, Mazzola a dirigé Il Barbiere di Siviglia à la Scala de Milan, au Bayerische Staatsoper et au Deutsche Oper de Berlin; Falstaff au Théâtre des ChampsÉlysées, La Finta Giardiniera et L’Italiana in Algeri au Teatro del Maggio Musicale de Florence, Una Cosa Rara, Hyperion et Le Vaisseau fantôme au Staatstheater de Stuttgart, Il Re Pastore à La Monnaie à Bruxelles, Lucia di Lammermoor à l’Opéra de Monte-Carlo, Macbeth à l’Opéra National du Rhin.

De 1999 à 2003, Enrique Mazzola a été directeur artistique et musical du Festival Cantiere Internazionale d’Arte à Montepulciano en Italie, où il a dirigé de nombreux concerts symphoniques et de nouvelles productions d’opéras avec l’orchestre du Royal Northern College of Music de Manchester.

Au cours de la saison 2010/2011, Enrique Mazzola a fait ses débuts à la tête de la Philharmonie d’Oslo, de l’Orchestre de la Radio de Stockholm, de l’Orchestra of the Age of Enlightenment, du New Japan Philharmonic et de l’Orchestre national de Belgique, a dirigé Macbeth à l’Opéra national du Rhin pour lequel il a reçu un accueil très enthousiaste du public et de la presse, Le Barbier de Séville au Deutsche Oper de Berlin et au Festival d’Istanbul, L’Elisir d’amore à l’Opéra de Nice, le concert de clôture de l’édition 2010 du Festival de Radio-France et Montpellier devant un public de 10000 personnes, Cenerentola avec Glyndebourne on Tour et L’Elisir d’amore au Festival de Glyndebourne en juillet 2011.

Les saisons à venir, Mazzola dirigera Don Pasquale de Donizetti au Théâtre des Champs-Élysées avec l’Orchestre National de France mis en scène par Denis Podalydès, Falstaff au Deutsche Oper de Berlin, Don Giovanni au New National Theatre de Tokyo avec le Tokyo Philharmonic et il dirigera également à la Scala de Milan, de nouveau au Festival de Glyndebourne et sera à la tête du Scottish Chamber Orchestra et de l’Orchestre de Montpellier.

Le site d’Enrique Mazzola

Le site de l’Ondif