Votre panier est vide

Rubriques :
Industries

Rien de (vraiment) neuf chez Apple

Par Marc Zisman |

Baisse de prix et caméra vidéo sur le Nano : la très médiatisée conférence de presse de rentrée d’Apple n’a offert aux aficionados de la société californienne que de très anecdotiques annonces

Le 9 septembre, Apple avait convié les journalistes à un mystérieux événement baptisé « it’s only rock’n’roll but we like it »… L'invitation était illustrée par une silhouette de femme dansant au son d'un iPod avec pour légende, référence aux Rolling Stones : It’s only rock ‘n’roll but we like it (c'est seulement du rock’n’roll mais on aime ça). Les rumeurs les plus folles courraient alors. Les Beatles enfin disponibles en téléchargement légal sur iTunes ? Un eBook aussi révolutionnaire pour le livre que l’iPod le fut pour la musique ? Un nouvel iPod avec grille-pain intégré ? Michael Jackson ne serait pas mort ? Cet événement si secret a également relancé les spéculations sur l'état de santé du charismatique PDG d'Apple, Steve Jobs, qui a repris le travail en juin après un arrêt maladie de plus de cinq mois marqué par une greffe du foie.

Finalement, la seule vraie surprise de cette conférence de presse fut effectivement Steve Jobs lui-même ! Agé de 54 ans, le cerveau d’Apple, qui ne s'était plus montré en public depuis octobre 2008, est venu en personne présenter les nouveautés de sa société, s'attirant une ovation du public.

« Je suis très heureux d'être avec vous aujourd'hui », a déclaré Jobs aux reporters et analystes réunis dans un théâtre de San Francisco, la voix légèrement altérée au début de son exposé d'un quart d'heure. « Il y a environ cinq mois j'ai eu une greffe du foie, donc j'ai maintenant le foie d'une personne d'une vingtaine d'année qui est morte dans un accident de voiture et qui a été assez généreuse pour faire don de ses organes », a précisé Steve Jobs, mince et vêtu de son habituel col roulé noir, se disant « de retour à Apple, et adorant chaque jour » qu'il y passe.

Le PDG charismatique, inspirateur du succès mondial des iPod, iPhone et ordinateurs Mac et considéré comme un visionnaire de l'informatique, a fini par incarner la société à la pomme croquée. Avant son congé maladie, les analystes s'inquiétaient d'autant plus pour son état de santé qu'il avait été opéré d'un cancer du pancréas en 2004. Mercredi 9 septembre, il a pris soin de remercier l'équipe dirigeante qui avait pris le relais en son absence, en particulier le directeur opérationnel, Tim Cook. Entouré de plusieurs cadres d'Apple et de la chanteuse Norah Jones, il a essentiellement présenté une gamme rafraîchie des iPod, censée stimuler les ventes de fin d'année. Nouveauté la plus marquante : l'ajout d'une caméra vidéo dans le petit baladeur iPod Nano, le plus populaire de la gamme déjà vendu à 100 millions d'exemplaires. Cette caméra est censée .

Avant même le début de la conférence, la boutique en ligne d'Apple avait brièvement anticipé les baisses de prix accompagnant les nouveautés : le Shuffle descend à 59 dollars, l'iPod Touch étant désormais doté du double de gigaoctets (64) dans sa version la plus onéreuse à 399 dollars.

Le groupe de Cupertino a ensuite vanté des perfectionnements du fonctionnement d’iTunes et de la boutique d’applications App Store. Le programme "Genius" disponible sur iTunes 9 permet d’organiser la sélection des chansons en devinant les préférences de l’utilisateur : « c’est comme un DJ génial ou une station de radio qu’on adore », a déclaré Steve Jobs.

iTunes permettra également d’accéder sur une sélection d'albums vendus plus chers à « tout le matériel qui accompagnaient les albums vinyles traditionnels », y compris photos et paroles de chanson. Cette fonction, qui s'appelait du nom de code « Cocktail » s'appellera finalement iTunes LP. Expérience faite ce matin (sur un album des Doors), ce fameux livret numérique est certes complet (surtout, il propose les textes des chansons) mais l'expérience en elle-même est assez peu 2.0 et constitue une sorte d'amélioration du livret PDF. Il reste que les albums disponibles sous cette version sont pour l'heure peu nombreux. Aucun indépendant n'a été invité à y participer. Et il semble que le mode d'emploi de ce iTunes LP soit encore mieux gardé que la grande Pyramide pour l'heure. Bonjour l'égalité d'accès entre majors et indépendants... Coincés entre les majors et iTunes, les indépendants ne sont pas sortis demain de leur destin : combattre, encore et toujours.

Pour ce qui est de la boutique App Store, accessible à 30 millions d'iPhones et 20 millions d'iPod Touch vendus jusqu'à présent, Jobs a souligné qu'elle permettrait désormais de télécharger des sonneries de téléphone (pour 1,29 dollar pièce), et qu'elle avait déjà donné lieu à 1,8 milliard de téléchargements depuis son lancement à l'été 2008.

A 19h, ces annonces ne semblaient guère émoustiller les milieux financiers, l'action Apple perdant 1,57% à 170,20 dollars…

Le site officiel d’Apple

 Lire aussi