Votre panier est vide

Rubriques :
Qibuz Lundi

QIBUZ / Lundi 18 janvier 2010

Par Marc ZISMAN |

Chaque lundi, QIBUZ soulève les cartes et interroge l’actualité musicale. Indiscrétions et confidences, décryptages et relectures, révélations et révolution : voici la nouvelle rubrique coquine de Qobuz.com. la vérité est toujours bonne à lire !






C’est lundi, c’est Doherty à Paris !

Peter Doherty donnera un concert surprise ce lundi 18 janvier à Paris dans la petite salle de la Flèche d'Or. Le concert du chanteur britannique, leader extravagant des Babyshambles, coutumier de ces apparitions décidées à la dernière minute, n'a été annoncé que dimanche 17. Les billets ne pourront être achetés que sur place, à l'ouverture des portes à 20h00, au prix de 8 euros.


**********




Et la Loco devint la Machine

La discothèque parisienne La Locomotive, rachetée fin 2009 par son voisin le Moulin Rouge, va rouvrir ses portes fin janvier sous le nom La Machine du Moulin Rouge. Selon les nouveaux propriétaires, le lieu va redevenir une salle de concert de 750 places, avec au sous-sol une salle de 400 places, baptisée La Chaufferie, et un bar américain de 250 places à l'étage. Ces trois espaces distincts, desservis par un grand hall, pourront être réunis lors d'événements exceptionnels (1.250 places) et seront ouverts à la location pour des concerts et événements privés.


**********




Une place pour Django

A l’occasion du centenaire de la naissance de Django Reinhardt, la Mairie de Paris rendra hommage à cet artiste universel en lui dédiant une place dans le 18e arrondissement. Jeudi 21 janvier à 11h15, Bertrand Delanoë, Maire de Paris, inaugurera cette place Django Reinhardt en présence de la famille Reinhardt. Une œuvre destinée à marquer ce moment sera dévoilée à l’issue de la cérémonie. Entouré de nombreux musiciens, un hommage sera rendu à l’artiste qui, au-delà de son talent de compositeur et d’interprète, reste un porte-drapeau de la culture manouche. Le plateau des Puces, lieu choisi en accord avec sa famille, qui portera désormais le nom de Django, correspond à quelques mètres près à l’endroit où le célèbre musicien et compositeur de jazz a longtemps installé sa caravane. Cette place était aussi l’endroit où les manouches installaient leurs « verdines ». Django Reinhardt est considéré unanimement par la communauté des gens du voyage comme un ambassadeur incontestable de leur culture et reconnu dans le monde de la musique comme un talent universel.


**********




Julio, ma vie sexuelle…

La vie sexuelle de Julio Iglesias, comme si vous y étiez… Le plus célèbre chanteur de charme espagnol dans le monde a surpris le sage public de la station balnéaire chic de Punta del Este, en Uruguay, en lui faisant des confessions sur ses appétits sexuels passés. « La première fois que je suis venu à Punta del Este, j'avais 24 ans et je faisais l'amour trois fois par jour. Maintenant, cela doit faire une quinzaine d'années que j'ai arrêté tout ça », a affirmé sur scène le roi des latin lovers âgé de 66 ans, selon le quotidien uruguayen El Pais. « Si aujourd'hui je fais l'amour avant un spectacle, il n'y a plus qu'à annuler le concert », a-t-il ajouté. A l'occasion de la première étape de la partie sud-américaine d'une tournée destinée à célébrer ses 40 ans de carrière, Julio Iglesias a multiplié les révélations sur sa vie sexuelle, émoustillant ou choquant ses admiratrices aux cheveux grisonnants. « Je chante par habitude, mais je veux vraiment vous parler des choses de la vie, du sexe, qui est ma grande obsession », a lancé au public le beau Julio. « J'aime tellement le sexe que j'ai eu deux générations d'enfants », a souri celui qui a été père pour la huitième fois en 2007 ! L'homme aux 250 millions d'albums a également assuré qu'à ses débuts, il avait un « caprice » récurrent : « Je ne pouvais pas monter chanter sur scène si je ne faisais pas l'amour avant. J'étais alors comme un petit lapin ». Selon lui, cette époque était « épouvantable. Quand j'étais sur scène, je voulais terminer rapidement, car je savais qu'il y avait une femme nue qui m'attendait dans ma chambre », a-t-il encore raconté, avant de certifier qu'il n'avait « jamais été un bon amant« Nous ne te croyons pas », ont alors répondu ses admiratrices de manière quasiment unanime.


**********




Rupture de Stock

Le photographe américain de l'agence Magnum, Dennis Stock, célèbre notamment pour ses photos de stars hollywoodiennes ou de musiciens de jazz, s'est éteint le 11 janvier à l'âge de 81 ans. Sa série de photos de James Dean en 1955, juste avant sa mort accidentelle, était particulièrement célèbre. Aaaah, ce célèbre cliché de la star, manteau noir col relevé, le cheveux en bataille, déambulant clope au bec, sur le pavé mouillé de Time Square à New York… Mais on se souviendra aussi de ses photos sur l'univers du jazz, qui captaient à merveille l'ambiance enfumée des clubs et les profils de Sidney Bechet, Louis Armstrong ou Miles Davis. Stock avait rassemblé certaines de ces photos dans son livre Jazz Street.


**********




Chanter pour l'Humanité

Le 1er février, Jacques Higelin, Allain Leprest, Archie Shepp, Sapho, Chanson Plus Bifluoréee, Bernard Lubat et bien d’autres se produiront en concert au Bataclan à Paris lors d'une soirée au profit du journal L'Humanité. Ce concert doit servir de tremplin pour relancer une vaste campagne d'abonnement au quotidien communiste fondé par Jean Jaurès en 1904.


**********




Haïti : Wyclef face à la mort

Wyclef Jean refait surface mais pour sa terre natale et non pour la promotion d’un nouvel album. En effet, le célèbre rappeur haïtien, moitié des Fugees, fer de lance de la mobilisation des personnalités du spectacle aux Etats-Unis pour venir en aide aux Haïtiens, a passé la journée du 14 janvier à transporter des cadavres pour nettoyer les rues de Port-au-Prince, selon l’AFP. Interrogé par la chaîne de télévision Fox News, Wyclef Jean a qualifié l'état de la capitale d'« apocalyptique. Nous avons passé la journée à collecter des cadavres. Il y a tant de corps dans les rues que les morgues sont pleines, les cimetières sont pleins », a-t-il témoigné. Evoquant le nombre des victimes, il a estimé que « non pas 100.000, mais 4 à 500.000 personnes sont sur le point de mourir ». Né à Croix-des-Bouquets, à 12 km au nord-est de Port-au-Prince, le 17 octobre 1972, Wyclef Jean qui est installé aux Etats-Unis a créé en 2005 une organisation caritative au profit de son pays natal, Yele Haiti, dont il a estimé qu'elle devait « récolter un million de dollars par jour (car) dans quatre ou cinq jours, l'ensemble du pays sera en plein chaos. S'il vous plaît (...) nous devons faire quelque chose pour ce pays », a-t-il dit en s'adressant au président américain Barack Obama et à la secrétaire d'Etat Hillary Clinton.






**********




Vous aimez QIBUZ ? Vous pouvez nous adresser vos tuyaux pas percés, informations, commentaires ! Ecrivez-nous à : qibuz@qobuz.com

 Lire aussi