Votre panier est vide

Rubriques :
News

Maria Callas, costumes et bijoux

Par Marc Zisman |

Tout au long du mois de mars, costumes de scène, robes, bijoux et autres souvenirs de Maria Callas sont exposés à New York.

Une exposition de costumes de scène, robes, bijoux et autres souvenirs de la grande Maria Callas ouvre ses portes aujourd’hui à New York. Organisée par l’Italian Cultural Institute of New York jusqu’au 30 mai, rapporte l’AFP, elle permet de voir une partie de l'importante collection rassemblée par le président de l'Association Maria Callas, Bruno Tosi.

Les Newyorkais peuvent ainsi admirer des costumes de scène célèbres, dont la robe portée par la Divine dans Tosca mise en scène par Franco Zeffirelli en 1965, ou encore deux tenues de Violetta, l'héroïne de La Traviata, chantée par Maria Callas à New York en 1956 et 1958.

Tous les costumes sont postérieurs à 1953 ou ont été retouchés après que la cantatrice, qui jeune pesait 108 kilos, eut perdu 40 kilos à la demande notamment du metteur en scène de théâtre Luchino Visconti…

« Elle mesurait 1m73 et avait un tour de taille de 58 centimètres », raconte à l'AFP Bruno Tosi en parcourant les salles d'exposition. « Et en 1956 elle fut proclamée une des dix femmes les plus élégantes du monde. »

Parmi les autres objets présentés dans cette exposition, un chemisier et une jupe noirs d'Yves Saint-Laurent que Maria Callas portait souvent lorsqu'elle fut directrice de la prestigieuse Julliard School à New York en 1971-1972, et des colliers en cuivre doré dessinés par Pier Paolo Pasolini, avec qui elle tourna Médée, son seul rôle au cinéma.

Depuis la mort de la diva en septembre 1977 à l’âge de 53 ans, Tosi a acheté lors de ventes aux enchères ou à des particuliers une soixantaine de costumes de la légendaire soprano, plus de 70 lettres, des milliers de photos et les archives d'articles écrits sur elle et d'enregistrements divers. Il s'apprête à offrir sa collection à la ville de Venise, qui devrait selon lui ouvrir en 2012 un musée dédié.

Le site de l’Italian Cultural Institute of New York

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article