Votre panier est vide

Rubriques :
Actualité

Haïti : Wyclef Jean face à la mort

Par Marc Zisman |

Le rappeur, ex-leader des Fugees est à Haïti, sa terre natale, pour participer aux opérations de secours et transporter des cadavres pour nettoyer les rues de Port-au-Prince.

Wyclef Jean refait surface mais pour sa terre natale et non pour la promotion d’un nouvel album. En effet, le célèbre rappeur haïtien, moitié des Fugees, fer de lance de la mobilisation des personnalités du spectacle aux Etats-Unis pour venir en aide aux Haïtiens, a passé la journée du 14 janvier à transporter des cadavres pour nettoyer les rues de Port-au-Prince, selon l’AFP.

Interrogé par la chaîne de télévision Fox News, Wyclef Jean a qualifié l'état de la capitale d'« apocalyptique. Nous avons passé la journée à collecter des cadavres. Il y a tant de corps dans les rues que les morgues sont pleines, les cimetières sont pleins », a-t-il témoigné.

Evoquant le nombre des victimes, il a estimé que « non pas 100.000, mais 4 à 500.000 personnes sont sur le point de mourir ».

Né à Croix-des-Bouquets, à 12 km au nord-est de Port-au-Prince, le 17 octobre 1972, Wyclef Jean qui est installé aux Etats-Unis a créé en 2005 une organisation caritative au profit de son pays natal, Yele Haiti, dont il a estimé qu'elle devait « récolter un million de dollars par jour (car) dans quatre ou cinq jours, l'ensemble du pays sera en plein chaos. S'il vous plaît (...) nous devons faire quelque chose pour ce pays », a-t-il dit en s'adressant au président américain Barack Obama et à la secrétaire d'Etat Hillary Clinton.

Jeudi matin, Obama a d’ailleurs promis au peuple haïtien que les Etats-Unis ne les « oublieraient pas » et a annoncé une aide de 100 millions de dollars.

Le site officiel de Wyclef Jean



 Lire aussi

À découvrir autour de l'article