Votre panier est vide

Rubriques :
Qibuz Lundi

QIBUZ / Lundi 26 décembre 2011

Chaque lundi, QIBUZ soulève les cartes et interroge l’actualité musicale. Indiscrétions et confidences, décryptages et relectures, révélations et révolution : voici la rubrique coquine de Qobuz.com. la vérité est toujours bonne à lire !






Vraie reformation pour les Beach Boys

Les Beach Boys ont annoncé qu'ils allaient se reformer pour le 50e anniversaire du groupe, le temps d’une tournée mondiale d’une cinquantaine de concerts. Les membres fondateurs auraient de plus travaillé en studio pour un tout nouvel album. Les Beach Boys se produiront même en public lors de la cérémonie annuelle des Grammy Awards, à Los Angeles le 12 février prochain, avant de commencer leur tournée à New Orleans en avril 2012. « Cet anniversaire est spécial à mes yeux parce que les garçons me manquent et cela sera une expérience pour moi de me lancer dans un nouvel album et me retrouver sur scène encore », a déclaré Brian Wilson, cerveau du groupe. Mike Love, cousins Brian, Carl et Dennis Wilson, a confirmé pour sa part que l'idée leur en est venue à l'occasion du réenregistrement de Do It Again. Formé en 1961 par les trois frères Wilson, Mike Love et Al Jardine, les Beach Boys demeurent le maître-étalon de la pop music (derrière les Beatles, of course…), leur album Pet Sounds paru en 1966 étant considéré comme le pendant américain du Sergent Pepper’s des Fab Four… Bruce Johnston et David Marks, qui ont fait partie du groupe ultérieurement, devraient participer à cette reformation.





Boulez triomphe sous la Pyramide du Louvre

Mardi 20 décembre, ce sont environ 2500 personnes qui ont assisté au concert gratuit donné sous la Pyramide du Louvre par l’Orchestre de Paris dirigé pour l’occasion par Pierre Boulez, avec La Nuit transfigurée de Schoenberg et le Concerto pour orchestre de Bartók. Assis en tailleur à même le sol ou debout, les spectateurs, silencieux et souvent recueillis, ont assisté pendant un peu plus d'une heure à ce concert dirigé par le maestro et compositeur désormais âgé de 86 ans, applaudi avec enthousiasme. « Voilà des œuvres dont l'une a été composée en 1899, c'est-à-dire plus que centenaire, et je trouve que si j'ai quelque chose de manifeste à faire c'est de donner une œuvre qui n'arrive pas à pénétrer dans le répertoire », expliquait Boulez sur France Inter avant le concert. « J'ai tâché de donner deux noms qui représentent très typiquement le XXe siècle musical » ajoutait-t-il au sujet des deux compositeurs, qui font partie de son répertoire de prédilection comme chef d'orchestre. Ce rendez-vous était le premier d'une série de trois concerts gratuits sous la Pyramide du Louvre avec l'Orchestre de Paris dirigé par Pierre Boulez, qui auront lieu chaque année en décembre jusqu'en 2013.







Les dessous de l’Opéra de Lyon

Histoire de briser le tabou de la rentabilité des institutions culturelles vivant des subventions publiques, l’Opéra de Lyon (deuxième de France avec un budget de 38 millions d’euros) a présenté une étude marketing sur les retombées économiques générées par son activité. «Il faut renoncer à cet interdit, a précisé Serge Dorny, directeur de l’institution. Dans les pays anglo-saxons, on en parle depuis longtemps». «Ça vous choque?» a-t-il lancé à la presse, commentant un schéma montrant que pour un euro de subvention, son institution génère 80 centimes d’impact économique des spectateurs (avec, par exemple, les hôtels et restaurants fréquentés par les spectateurs) et deux euros d’impact économique de l’activité de l’institution (qui fait vivre des sous-traitants locaux). Outre le fait de casser l’image de la culture comme non rentable, une telle étude, fondée sur un échantillon aléatoire de 5000 spectateurs de l’Opéra de Lyon, permet de mieux connaître son public et de mieux cerner les «cibles marketing» que sont les amateurs de ballets ou d’opéras, insiste Dorny. Une étude qui montre par ailleurs que l’âge moyen des spectateurs de la maison lyrique lyonnaise est de 47 ans, contre une moyenne de 50 ans pour l’ensemble des opéras français. L’âge moyen des Français est de 41 ans.



Quand Noël rend dingue…

Tino Rossi l'exaspérait. Une habitante d'une rue commerçante de Rochefort en Charente-Maritime, excédée par les chants de Noël diffusés sous sa fenêtre a pété les plombs, rapporte Sur Ouest. A coups de balai et de marteau, elle a attaqué un haut-parleur, avant d'en sectionner les fils avec une pince. Selon la police, des témoins ont vu la Rochefortaise ouvrir sa fenêtre située au premier étage d'un immeuble sur lequel était fixé un haut-parleur, et le frapper à coups de balai puis de marteau. Voyant que son entreprise de démolition n'interrompait pas le flot de musique, elle se serait alors saisie de pinces coupantes pour sectionner les fils. Alertés, les commerçants ont appelé la police qui s'est rendue sur place en début d'après-midi mais n'a pu la rencontrer, celle-ci refusant d'ouvrir sa porte. Les policiers se sont alors contentés de lui glisser une convocation au commissariat puis, en fin de journée, ont enregistré la plainte pour « dégradation volontaire de biens », déposée par les commerçants qui avaient loué le matériel de sonorisation…



Un Grammy (posthume) pour Steve Jobs ?

La Recording Academy s’apprête à décerner un Grammy d'honneur à… Steve Jobs ! Le fondateur d'Apple, disparu en octobre dernier, recevra cette récompense à titre posthume pour ses « incroyables contributions à l'industrie de la musique ».



R. Kelly, son… opéra ?

La chanteur R. Kelly aurait écrit 32 nouveaux chapitres de son opéra hip-hop intitulé Trapped In The Closet ! Le crooner R&B qui travaille sur cette œuvre depuis plusieurs années, serait prêt à filmer l’affaire mais ses investisseurs manqueraient à l'appel. Un opéra hip-hop abordant à la fois des sujets titanesques et étranges, sans doute ce qui fait douter les mécènes… Les précédents chapitres impliquaient un nain urinant dans son pantalon, un proxénète bègue et d'autres histoires à dormir debout… R. Kelly ne voulant pas embarquer sa caméra et filmer seul son opéra, serait donc en quête de nouvelles options de financement…



Nouvel habillage d’antenne pour France Musique

Une quarantaine de compositeurs issus de courants musicaux variés a répondu à un appel d'offre lancé en avril 2011 par Gilles Pézerat, ingénieur du son, compositeur et responsable de l’habillage antenne de France Musique, avec un cahier des charges très précis : élégance, sensualité, identité forte, modernité. La musique classique étant le cœur du répertoire de la chaîne, une des difficultés consistait à créer un univers sonore original, qui s'impose aux côtés des œuvres phares du répertoire diffusées sur la chaîne. Parmi les nombreuses propositions, c’est celle de Cyrille Lehn qui a été retenue. Enregistré par les musiciens de l’Orchestre National de France dirigé par Didier Benetti, ce nouvel habillage d’antenne pour France Musique sera mis en place à partir du lundi 2 janvier 2012.


Vous aimez QIBUZ ? Vous pouvez nous adresser vos tuyaux pas percés, informations, commentaires ! Écrivez-nous à : qibuz@qobuz.com