Rubriques :
Qibuz Lundi

QIBUZ / Lundi 15 octobre 2012

Chaque lundi, QIBUZ soulève les cartes et interroge l’actualité musicale. Indiscrétions et confidences, décryptages et relectures, révélations et révolution : voici la rubrique coquine de Qobuz.com. la vérité est toujours bonne à lire !






Black Clan ou Wu-Tang Keys ?

Les Black Keys et RZA du Wu-Tang Clan ont collaboré ensemble sur la chanson The Baddest Man Alive, extraite de la bande originale du film The Man With The Iron Fists, attendu sur les écrans américains le 2 novembre et réalisé par un certain Robert Fitzgerald Diggs qui n'est autre que RZA lui-même ! En 2009 déjà, le groupe de l'Ohio et le producteur de rap avaient déjà travaillé ensemble sur Blakroc, opus sur lequel les Black Keys avaient invité la crème du hip hop (Mos Def, Q-Tip, Raekwon, Ludacris, Pharoahe Monch…).







A vendre, maison d’un roi…

12,9 millions de dollars ! C’est la somme à débourser pour s’offrir l’ancienne maison de Beverly Hills d’Elvis Presley et de sa femme Priscilla. Les détails sont consultables sur le site web de l’agence immobilière Trulia. Tout comme Graceland, mythique demeure du King à Memphis, la propriété californienne de la star défunte a fréquemment été visitée par ses fans au fil des années. La maison, qui comprend quatre chambres et cinq salles de bain, est située sur un terrain de 1,18 acre surplombant Los Angeles. Selon Elvis Presley Enterprises, le chanteur a d’abord loué la résidence avant de l’acheter en 1967. Elle a été vendue en 1973, année du divorce entre Elvis et Priscilla. Jusqu’à récemment, elle était disponible en location pour un loyer mensuel de… 25 000 dollars !





Un nouveau singles des Stones

Tout le monde sait bien – leurs fans en tête – que les Rolling Stones, toujours en vie, n’ont pas sorti de singles marquants depuis un certain temps pour ne pas dire un temps certain… Avec Doom And Gloom, Mick Jagger et Keith Richards espèrent sans doute faire une nouvelle apparition dans les charts. A l'occasion du cinquantième anniversaire du groupe, ce single a été enregistré par le tandem en compagnie de leur batteur Charlie Watts dans un studio parisien, à la fin de l'été. Un titre qui se retrouvera sur Grrr!, énième best of des Stones à paraître le 12 novembre.





Pussy Riot: l’affaire rebondit

Nadejda Tolokonnikova, l'une des trois Pussy Riot emprisonnées pour une « prière punk » anti-Poutine, a signé en prison une lettre désavouant son propre compagnon, principal artisan d'une campagne de soutien dans les pays occidentaux. « Je déclare officiellement que Piotr Verzilov n'est pas un représentant du groupe Pussy Riot », écrit Nadejda Tolokonnikova dans cette lettre manuscrite également signée par Maria Alekhina, condamnée comme elle à deux ans de détention dans la même affaire. Selon l’AFP, la lettre, datée du 11 octobre, est en ligne sur le site de la radio Echo de Moscou. Troisième membre du groupe condamné à la même peine en août, Ekaterina Samoutsevitch a vu sa condamnation transformée en sursis en appel, et a été libérée mercredi dernier. Elle a dénoncé depuis un « jeu » des autorités russes pour scinder le groupe. Piotr Verzilov « a rencontré les journalistes et a fait des déclarations au nom des Pussy Riot sans en avoir le droit », a poursuivi Nadejda Tolokonnikova, 22 ans, désavouant celui qu'elle a présenté au tribunal comme son mari, et le père de sa fille de 4 ans. Ce Russo-Canadien de 25 ans, parlant couramment l'anglais, a donné depuis l'arrestation des trois jeunes femmes en mars des dizaines d'interviews aux médias étrangers, faisant office de principal porte-parole du groupe contestataire et insistant sur la signification politique de leur acte et de leur condamnation. « Les interviews passées et à venir, et les déclarations de Piotr Verzilov sur les Pussy Riot sont au minimum illégitimes, et au pire des provocations et du mensonge », a ajouté Nadejda Tolokonnikova. Piotr Verzilov est notamment allé en septembre à New York recevoir au nom des Pussy Riot un prix décerné par la veuve de John Lennon, Yoko Ono. Interrogé par l'AFP, il s'est déclaré très surpris par la lettre signée par son épouse. « Je ne comprends pas, a-t-il dit. Nous cherchons à découvrir comment (la lettre) est apparue ». Ekaterina Samoutsevitch, membre du groupe libéré mercredi, s'est également déclarée étonnée, dans un entretien diffusé par la chaîne de télévision par internet Dojd. « Je suis étonnée, a-t-elle dit, car lorsque nous nous sommes vues avec les filles dans le fourgon pénitentiaire, quand on nous emmenait au tribunal, nous n'avons pas parlé une seul fois de Piotr, ni d'un problème d'usurpation de l'activité du groupe ». Un des avocats des deux jeunes femmes toujours emprisonnées, Nikolaï Polozov, a écrit sur Twitter avoir lui-même transmis la lettre. « C'est la décision de Nadejda et Maria », a-t-il écrit. Selon lui, les jeunes femmes ont reçu la visite la semaine dernière de trois autres avocats recrutés par Piotr Verzilov. « Il est possible que la lettre soit la conséquence de cette rencontre », a-t-il ajouté sans expliquer davantage. De nombreuses hypothèses ont été évoquées ces derniers jours, poursuit l’AFP, sur des pressions ou manipulations orchestrées ou non par les autorités, voire des luttes d'influence ou des jalousies dans l'entourage des jeunes femmes, après la libération surprise d'Ekaterina Samoutsevitch. Celle-ci avait d'abord rompu avec son avocat pour en prendre un nouveau et plaider qu'elle n'avait pas participé à la totalité des faits reprochés, une décision interprétée, malgré le démenti de l'intéressée, comme le fruit ou la source d'une scission au sein du groupe. Selon le défenseur des droits de l'homme Alexandre Podrabinek, les autorités « misent sur la jalousie, la rivalité, le soupçon d'entente avec le pouvoir, les vexations mutuelles et la défiance ». « La tactique n'est pas nouvelle et elle a été testée longuement. Malheureusement, les nouvelles générations n'en ont pas suffisamment conscience », a poursuivi cet ancien dissident soviétique.





NRJ et Skyrock dans la cour de récré

Le 12 octobre, le tribunal de commerce de Paris a condamné NRJ à payer 1 million d'euros de dommages intérêts à Skyrock, pour avoir présenté comme «concerts NRJ» des manifestations ayant sa concurrente pour partenaire, dans un jugement dont l'AFP a obtenu copie. En cause: la diffusion par NRJ entre mars et avril 2012 de plus d'une centaine de spots présentant des concerts de Rihanna, Sean Paul, Nicky Minaj, LMFAO, David Guetta, Black Eyed Peas et Lady Gaga comme des « concerts NRJ », alors que trois d'entre eux (Rihanna, Sean Paul, Nicky Minaj) avaient Skyrock comme partenaire exclusif. Le tribunal a estimé que ces présentations faites par NRJ étaient «des informations trompeuses» pour le public et que la radio avait «commis des actes de concurrence déloyale». En conséquence, le tribunal a lourdement condamné NRJ à verser à Skyrock 1 million d'euros «en réparation de son préjudice matériel», auxquels s'ajoutent 30.000 euros de frais de justice… Le tribunal a ordonné l'exécution provisoire du jugement, signifiant que les condamnations seront exécutoires dès la signification de la décision. Il a aussi interdit à NRJ de diffuser sur son antenne, dès la signification du jugement, tout spot auto-promotionnel présentant comme un « concert NRJ » une manifestation dont l'organisateur aurait conclu un accord exclusif avec une autre radio. Première radio musicale de France, NRJ a été, pour la première fois, la radio la plus écoutée en terme d'audience cumulée cet été, détrônant la généraliste RTL…



Le Boss au chevet d’Obama

Comme prévu, le Boss endosse à nouveau son armure de chevalier… Cette semaine, à moins d’un mois de l’élection présidentielle américaine, Bruce Springsteen interprétera plusieurs morceaux lors de rassemblements en faveur de Barack Obama en Iowa et dans l'Ohio. Soutien de longue date du camp démocrate, le Boss avait déjà soutenu publiquement Obama lors de la campagne qui a mené à son élection à la Maison blanche, en 2008. Le président ne devrait pas être présent lors des rassemblements, mais l'ancien président démocrate Bill Clinton assistera au meeting prévu dans l'Ohio. En 1984, Bruce Springsteen s'était opposé à l'utilisation, par la campagne du président républicain Ronald Reagan, de sa chanson Born In The USA, dont le texte est une critique virulente de la société américaine, dressée à travers le retour d'un vétéran de la guerre du Vietnam.





Lady Gaga est gaga de Piaf !

La nouvelle obsession de Lady Gaga se nommerait… Edith Piaf ! Selon le Sun, la star se serait rapprochée de la société qui gère l'héritage de la Môme afin de racheter quelques-uns de ses souvenirs : vêtements, chaussures, bouteilles de parfum, lettres et – on croit rêver – rognures d'ongles ! Toujours selon le quotidien britannique, son management serait en négociations avec EMI pour obtenir les droits de sa première prestation filmée, mais aussi de six de ses chansons. Celles-ci seraient samplées sur des titres de Artpop, prochain album de Gaga prévu en 2013. Une année riche pour la star qui envisage d’enregistrer un album avec le crooner jazz Tony Bennett et fera ses débuts d'actrice dans Machete Kills, la suite de Machete, écrit et réalisé par Robert Rodriguez.




Vous aimez QIBUZ ? Vous pouvez nous adresser vos tuyaux pas percés, informations, commentaires ! Écrivez-nous à : qibuz@qobuz.com

À découvrir autour de l'article