Catégories :

Philippe Graffin en tournée

Le violoniste Philippe Graffin se produira au Théâtre Adyar à Paris, le 23 juin, dans le cadre de sa tournée Philippe and Friends-Consonances Tour.

Par Caroline Augé | Concerts, festivals et tournées | 21 juin 2011
Réagir
Informations pratiques

Région : Île-de-France

Département : Paris (75)

Ville : Paris

Le violoniste Philippe Graffin sera sur la scène parisienne du Théâtre Adyar, jeudi 23 juin, à 20h, dans le cadre de sa tournée Philippe and Friends-Consonances Tour.

Diplômé du Conservatoire de Paris avec un premier prix à l'âge de seize ans, Graffin a ensuite poursuivit ses études aux Etats-Unis à l'Université de Bloomington dans l'Indiana avec le célèbre professeur Joseph Gingold. Il suivait également régulièrement les cours de Philipp Hirschhorn.

2ème prix du concours international Fritz Kreisler en 1987, il est remarqué par Yehudi Menuhin qui l’invite à enregistrer son premier disque sous sa baguette. Depuis, il joue régulièrement avec de nombreux orchestres comme le Tchèque Philharmonique, le Residentie de La Haye, l’Orchestre Philharmonique de Radio France, le Nash Ensemble, l’Orchestre National de Lyon...

Régulièrement invité dans les plus importants festivals du monde entier, il dirige depuis 1991 son propre festival de musique de chambre, Consonances, à St Nazaire, et organise des séries de concerts au Wigmore Hall de Londres.

De nombreux compositeurs ont écrit pour lui: David Matthews (2ème concerto), Yves Prin (concerto), Philippe Hersant (Chants du Sud pour violon seul) et Vassili Lobanov (pour violon et récitant).

Philippe Graffin, Truls Mork, Juliette Hurel, Chen Halevi, Stephen Kovacevich et Claire Désert seront le mercredi 22 juin à 20h30 à la Galerie des Franciscains de Saint-Nazaire, le jeudi 23 juin à 20h au Théâtre Adyar à Paris et le samedi 25 juin à 19h30 au Wigmore Hall de Londres.

Ils interprèteront le Trio pour piano n°3 de Brahms, la Sonate pour violoncelle n°2 de Beethoven, Fantaisie op.47 de Schoenberg, Kammersymphonie n°1 op.9 de Schoenberg/Weber et le Prélude à l’après-midi d’un faune de Debussy.

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters