Votre panier est vide

Rubriques :
Yes Masters !

Ecoutes de l’album de Eagles – Hotel California en Studio Master 24-bit/96 kHz : Qobuz a testé et a pris pension à vie !

Par Patrick-Pierre Garcia |

Après les tests audio des 3 albums de Prince (Purple Rain, 1999 et Controversy) et du controversé Chic / Chic en Studio Master 24-bit, Qobuz change de registre, tout en restant aux USA, avec les écoutes de Eagles – Hotel California en 24-bit/96 kHz.

Album mythique qui fut lancé à la face du monde en février 1977, Hotel California a connu un tel succès dans le monde entier que la plupart des bipèdes qui s’embrassèrent sur ce slow pas à piquer des mythes en oublièrent la sacrée carrière du groupe.

Fondé en 1971, Eagles est surtout connu des fans par deux de ses membres : Don Henley et Glenn Frey (fondateur). Les deux compères ne sont d’ailleurs pas privés de la jouer solo, que ce soit en accompagnant un Flic à Beverly Hills ou en saluant les Boys of Summer californiens.

Enorme machine à ramasser les $ avec deux brouettes, Eagles a certes connu la gloire avec son hôtel californien (1977), mais a également vu les ventes de The Long Run (1979) atteindre des sommets (16 millions de copies aux USA pour Hotel California, et 7 millions pour The Long Run). Depuis, les compilations font un malheur, et les albums sont remasterisés à tour de décibels, dont Hotel California qui fut réédité en CD et SACD. A noter que Eagles a également commis une œuvre que nous aimons énormément en la personne du surprenant Live Hell Freezes over, une merveille de prise de son et de mixage aéré.

Nos écoutes appuyées par nos tests techniques : un travail d’équipe soudée.

Cette rubrique de tests d’albums en Studio Masters est le fruit conjugué de nos équipes. D’un côté, nous trouvons des techniciens qui scrutent le spectre des fréquences et la dynamique des fichiers 24-bit reçus avant de les avaliser (et qui les écoutent d’une oreille experte sur leurs instruments), de l’autre, des journalistes du monde de l’audio qui les écoutent sur leurs matériels, et qui comparent ces Studio Masters avec les versions CD précédentes, remasterisées ou pas. Après l’aval technique de notre cellule technique, nous avons donc écouté Eagles en 24-bit/96 kHz sur le serveur/convertisseur (DAC) Marantz NA-11S1 (déjà testé par nos soins) associé au casque Denon D7100.

Télécharger "Hotel California" de Eagles
 

Guitare, voix et batterie : le ciel californien est dégagé !

Autant nous avions été déçus par la version 24-bit de Chic / Chic, dont la certification Studio Master, tout en ne faisant aucun doute, ne créait pas à l'écoute un fossé suffisant avec la version CD remastérisée, autant Hotel California ne joue pas dans la même cour. La faute en incombe à un enregistrement plus soigné, notamment lors de la prise de son des voix et des guitares acoustique et électrique.

Qui ne connaît pas l’intro à la guitare du morceau Hotel California ? Qui n’a jamais pris une main pour un slow langoureux lorsque les premières notes fusèrent dans une sono plus ou plus moins sonnante ? Cette intro, nous l’attendions d’oreilles fermes en 24-bit, presque la larme à l’œil. Les écoutes ont été sans appel. La guitare est là, bien là. Chaque corde, chaque détail de la prise de son est présent au rapport. C’est ouvert, aéré, et ça "sonne" avec vérité.

Mais le plus fort n’est pas là. L’aération du message en 24-bit donne une dynamique étonnante aux deux coups de batterie qui ouvrent le morceau après son intro. La spatialisation générale n’est pas une vue de l’esprit : stéréo élargie (battement des fûts de batterie, guitare, etc). Sans aller jusqu’à écrire que l’on redécouvre le morceau, écrivons qu’il est libéré dans sa dynamique et sa Stéréo.

Idem pour le travail sur les voix (chœurs) de New Kid in Town, petite friandise californienne aux guitares qui font joujou avec la stéréo. L’étonnant Life in the fast line, dont certains effets de phasing et de guitares saturées ne passaient pas « correctement » en 16 bit, sont ici plus clairs, comme « moins tassés » dans la dynamique générale. Il s’agit là de l’avantage premier du 24-bit lorsque le mastering est Okay. Parmi les choses intéressantes à l’oreille, notons la prise de la son de la voix dans Wasted Time, sans « sifflante » sur les « s », avec une définition large sur l’aigu. Au fil des écoutes, on sent que le spectre audio est large, non ramassé (écoutez la plage dynamique sur The Last Resort).

En clair, sans décodeur, Qobuz certifie techniquement cette version Studio Master, et a mis en exergue dans ce test ce que vous devriez déguster en « live » sur le terrain avec votre matériel compatible 24-bit préféré. Welcome to the Hotel California, it’s (really) a lovely place.

PP Garcia pour Qobuz
Twitter @ppgarcia75

- Testé et écouté avec passion et amour en 24-bit/96 kHz sur DAC Marantz NA-11S1 + casques Denon D7100, Sennheiser HD25 (le casque des preneurs de son, cinéastes et ingénieurs du son), et Philips Fidélio L1 et X1.