Votre panier est vide

Rubriques :
Bancs d'essai

Test JMR Agapé : une véritable enceinte Hi-Fi connectée stéréo tout en un

Par Alban Amouroux |

Les enceintes Jean-Marie Reynaud sont bien connues des passionnés de haute-fidélité depuis plus d’un demi-siècle. En marge d’une gamme de modèles traditionnels, JMR a sauté dans le train des enceintes sans fil avec Agapé. Cette première création a été conçue avec les mêmes techniques et les mêmes objectifs que les colonnes et autres enceintes de bibliothèque. A la différence que pour cette fois, tout tient dans un coffret unique, sans faire l’impasse sur la stéréo.

Jean-Marie Reynaud, c’est 55 ans de création d’enceintes françaises reconnues chez nous comme chez les audiophiles du monde entier. Différentes gammes se sont succédé, certaines particularités sont restées comme le médium et l’aigu débafflés qui se retrouvent encore sur des références actuelles. Il y a aussi ces enceintes ultra-fines à coller au mur, toujours demandées génération après génération et qui sont au catalogue depuis plus de trente ans.

Pour sa première enceinte sans fil, Jean-Claude Reynaud, qui a pris la suite de son père à la tête de l’entreprise il y a un peu plus de dix ans, n’a pas dérogé à ses habitudes. Pas de plastique ni de format tourmenté : l’enceinte connectée Agapé présente des formes classiques dans un coffret tout en bois. L’ensemble des composants a été développé avec le même soin que ceux de toutes les autres enceintes de la marque. L’Agapé se positionne donc comme une enceinte sans fil premium dont le respect de la qualité sonore est l’objectif numéro un.

Caractéristiques

● Enceinte connectée stéréo tout en un
● Prix : 1 650 €
● Haut-parleurs : 2x tweeters 28 mm, 2x médiums 10 cm, 1x woofer 14 cm
● Puissance : 2 x 65 watts + 1 x 125 watts RMS
● Bande passante : n.c.
● DAC : 192 kHz / 24 bits
● Connectivité : Wi-fi, Bluetooth, 1x entrée analogique mini-jack, 1x entrée numérique optique, 1x entrée USB-B
● Autres : AirPlay, UPnP/DLNA, Qobuz, application mobile 4Stream, DSP 4 positions
● Dimensions (l x h x p) : 480 x 230 x 280 mm
● Poids : 18 kg

Présentation générale de la JMR Agapé

Voici une enceinte connectée imposante. Peut-être même la plus imposante du marché. Esthétiquement, elle ressemble tout simplement à une enceinte centrale pour home cinéma – un home cinéma déjà bien costaud. Son format ne la destine pas à toutes les étagères qui plieront sous ses 18 kg. Une commode, une enfilade ou tout autre meuble de ce type saura l’accueillir. Par ailleurs, elle repose sur quatre pieds isolants, à la façon des électroniques Hi-Fi.

Le coffret de l’Agapé est intégralement en bois, et plus précisément en MDF de 19 mm d’épaisseur. L’enceinte est disponible soit en noir satiné intégral, soit avec un placage bois qui ne recouvre pas la face supérieure ni la face arrière. Ces dernières restent invariablement noires. Le tissu qui recouvre le cache aimanté en façade est beige sur la version bois et noir sur la version noire. Le discret logo JMR prend place au bas du tissu.

Derrière ce tissu se retrouvent pas moins de cinq haut-parleurs. En réalité, JMR a créé un système 2.1 intégré dans un seul et même coffret. Car les cinq haut-parleurs embarqués disposent de leur propre volume de charge indépendant. De chaque côté se trouvent donc les canaux stéréo gauche et droit. Ils sont constitués de deux voies. Le tweeter utilise un dôme en soie synthétique et un aimant néodyme. Il est placé au fond d’une amorce de pavillon. Le médium de 10 cm qui l’accompagne est basé sur une membrane papier et un saladier en aluminium. Son moteur comprend un double aimant en ferrite.

Le grave est confié à un woofer de 14 cm sans cache-noyau. JMR précise que sa forme adopte celle d’un “cône fini au profil gaussien”. La membrane est composée d’un sandwich de carbone pressé et de fibres de cristaux liquides. Elle est maintenue par une suspension mélangeant caoutchouc et mousse. Cette conception particulière de l’ensemble vise à offrir de grandes capacités d’excursion et une bonne tenue en puissance. Ce haut-parleur dans sa cavité dédiée associée à un évent bass-reflex laminaire joue quasiment le rôle d’un mini-caisson de basses.

Un sixième volume interne accueille toute l’électronique. Toujours avec cette idée de développer une enceinte connectée comme une enceinte traditionnelle, le filtrage entre médium et tweeter est confié à des composants passifs sélectionnés et assemblés sur un support antivibratoire. Tandis que le filtrage entre les modules stéréo et le woofer passe en actif via un DSP avec une fréquence de raccordement à 200 Hz. Il y a donc trois amplificateurs dans l’Agapé : 2 x 65 watts pour les modules stéréo et 125 watts pour le woofer, tous en classe D.

Utilisation de la JMR Agapé

L’Agapé est dépourvue de tout écran ou afficheur. Il faut se contenter d’une LED dont la couleur indique la source en cours d’écoute. Elle est positionnée sur le dessus de l’enceinte, à côté des sept touches de fonction. On retrouve ici l’essentiel pour allumer et éteindre l’enceinte, contrôler le volume, passer à la plage précédente/suivante, mettre en pause ou changer de source. Notez que lorsque l’enceinte est en veille, elle n’est plus visible dans l’application mobile. Il faut alors l’allumer obligatoirement de façon manuelle.

Connectée, l’enceinte Agapé accède au réseau via le wi-fi ou en Ethernet filaire, selon votre préférence. Cela lui donne accès à un certain nombre de services musicaux dont Qobuz et aux radios Internet. Pour les sources locales, vous avez le choix entre le Bluetooth et trois entrées physiques : une analogique sur mini-jack, une numérique optique et une entrée USB, pour un ordinateur par exemple. C’est donc une enceinte qui se suffit amplement à elle-même. En wi-fi, elle est compatible AirPlay 1 et UPnP/DLNA.

L’application de pilotage de l’Agapé s’appelle 4Stream. Bien connue, elle est partagée par d’autres fabricants qui ont, comme JMR, confié la partie réseau de leurs enceintes à la société LinkPlay. C’est un choix volontaire qui nous a été confirmé par Jean-Claude Reynaud : il a préféré se concentrer sur la partie qu’il maîtrise, le son, et insérer la solution connectée d’une société spécialisée reconnue mondialement. La mise en service est toujours aussi simple avec la reconnaissance automatique d’une nouvelle enceinte à installer dès qu’on l’allume. Il suffit ensuite de suivre les quelques étapes.

Au sein des menus, il faudra également activer Qobuz et entrer ses identifiants. Nous retrouvons alors la plupart des contenus avec les nouveautés, les playlists conseillées et bien d’autres recommandations. Les informations sur la qualité audio des titres en lecture sont présentes. Les descriptions d’albums et les biographies sont intégrées à l’app, en français, ou renvoient directement vers le site Qobuz. Certaines parties de l’application 4Stream ne sont pas toutes traduites, mais on s’en sort assez bien avec les quelques termes qui restent en anglais. Il est possible d’ajouter des titres à la volée à ses playlists Qobuz personnelles, un point toujours très important.

Du côté des réglages propres à l’enceinte Agapé, l’app 4Stream propose seulement des réglages de tonalité grave/aigu. Il est également possible de sélectionner les canaux et de diriger uniquement la droite ou la gauche vers une Agapé et d’en utiliser ainsi une seconde pour créer une paire stéréo. Il existe quelques autres réglages auxquels on accède via un navigateur web en tapant l’adresse IP de l’enceinte. On peut alors activer un loudness, régler la balance et le volume maximum, retrouver les réglages de tonalité et sélectionner quatre modes préférés pour baisser le grave ou pour un usage à l’extérieur. Précisons pour terminer qu’un manuel complet d’une douzaine de pages est fourni en français et en anglais.

A l’écoute

Les conditions de ce test étaient très simples. Nous avons mis en place la JMR Agapé dans notre salle de test, sur un meuble de hauteur moyenne, au centre de nos deux enceintes de test habituelles. Nous l’avons également positionnée par la suite dans le salon, sur un rebord de fenêtre dans le cadre d’une écoute d’ambiance dans une grande pièce.

La signature Hi-Fi de cette enceinte sans fil est indéniable. Les choix techniques et la mise en œuvre se concrétisent par une aisance de tous les instants et sur tous les genres musicaux. Le jazz de Nils Landgren sur son album 3 Generations nous embarque au plus près de la prise de son avec un excellent respect des timbres de chaque instrument. Ceux-ci sont reproduits avec tous les détails et la dynamique que l’on attend. Il y a de la précision dans le médium-aigu des cuivres et du coffre pour la contrebasse qui s’exprime sans retenue. Le piano d’André Manoukian pour l’album Anouch est superbe de présence et de profondeur. On a beau chercher, il est difficile de prendre l’Agapé en défaut, que ce soit sur la question des différents registres comme de la dynamique. Évoquons tout de même ce léger bruit de fond présent en permanence, un défaut que nous avons déjà rencontré sur des enceintes d’autres fabricants utilisant le système LinkPlay. Sur de la pop, du rock, du funk, il ne s’entend pas, masqué par la musique. Il est un peu plus gênant lors des silences à l’écoute de la musique classique.

Les voix sont également à leur avantage avec l’Agapé. Correctement détachées du reste du message, elles sont reproduites avec ferveur mais sans exagération. On retrouve une profondeur sonore telle qu’on l’entend avec des enceintes stéréo. Cependant, il ne faut pas attendre une largeur folle. C’est la seule contrainte de cette enceinte liée à son format : les deux canaux étant rassemblés dans un même coffret, la scène est à peu près limitée aux dimensions de l’enceinte. Évidemment, elle respire, il n’y a donc pas d’impression que les musiciens joueraient dans la boîte comme nous avons pu le vérifier à l’écoute de la Symphonie en do de Stravinsky dirigée par Sir Andrew Davis. Nous vous conseillons de viser une écoute d’ambiance de qualité, ce pour quoi est conçue cette enceinte avant tout, et d’éviter l’écoute religieuse assis parfaitement en face de l’Agapé. Toutefois, sur les enregistrements très travaillés avec beaucoup de sonorités hors phase, le son est bien projeté en dehors de l’enceinte pour renforcer la sensation d’ouverture.

Le travail sur le haut-parleur du grave est impeccable. Il existe d’autres enceintes sans fil qui savent faire du grave, mais de façon aussi réaliste et propre que l’Agapé, beaucoup moins. Sur le dernier album toujours aussi funk de STR4TA, STR4TASFEAR, la batterie comme la basse descendent bas en fréquence avec beaucoup de délié et de détail, accompagnés des résonances et de la rondeur naturelle des instruments. Le choix du subwoofer placé au centre des autres haut-parleurs avec un rayonnement direct est clairement une excellente idée pour une cohérence totale sur l’ensemble de la bande passante. Même lorsque l’on augmente le volume, aucun effet de compression ou autre traitement de type égalisation dynamique ne se fait sentir. Nous sommes simplement face à un système Hi-Fi dans un seul bloc.

Les + :
Respect des timbres
Dynamique et articulation du grave
Facilité à passer tous les styles musicaux
Qualité des finitions
Connectivité

Les - :
Léger souffle permanent
Certains éléments de l’app non traduits

Conclusion

Nous avons pris beaucoup de plaisir à écouter l’enceinte connectée Jean-Marie Reynaud Agapé. On ressent évidemment la filiation de cette enceinte avec les modèles traditionnels de la marque. Si on la compare avec les enceintes sans fil des autres constructeurs, le volume physique de l’Agapé n’est pas à son avantage. Mais les concurrentes acceptent des compromis que l’Agapé balaie d’un revers de la main : ici, tout a été fait pour respecter la musique en utilisant les techniques et matériaux identiques aux enceintes Hi-Fi. Bien sûr, il y a une signature sonore, celle de JMR. Certains préféreront un grave bien plus appuyé ou un aigu plus filant, mais le son de cette Agapé devrait déjà satisfaire beaucoup de monde pour l’usage prévu. Dommage pour le bruit de fond persistant, mais il ne gênera pas tout le monde de la même façon, selon ce que l’on a l’habitude d’écouter. Sans cela, la JMR Agapé fait un sans-faute sur toute la ligne : ses qualités musicales et sa connectivité complète font d’elle une enceinte sans fil haute-fidélité de haut niveau.