Étant connecté à Facebook, l'article que vous êtes en train de lire est susceptible d'être partagé au bout de 10 secondes de lecture. Vous pouvez configurer ceci dans vos paramètres de services externes.
Bonne lecture!

Klipsch RW-1 : une jolie petite enceinte connectée avec l'application DTS Play-Fi® intégrant Qobuz en Hi-Res !

L'enceinte acoustique amplifiée et connectée semble promise à un bel avenir et les grands constructeurs de modèles Hi-Fi traditionnels n'entendent pas être absents de ce marché où nombre de petites marques sont apparues et ont fait leur percée. Avec son enceinte RW-1, Klipsch propose un modèle à l'esthétique très réussie et pilotable par son application Klipsch Stream compatible DTS Play-Fi®. De bien beaux arguments.

Par Philippe Daussin | Bancs d'essai | 18 septembre 2017
Réagir
Qobuz

Nous vous proposions il y quelque temps le banc d'essai du streamer Klipsch Gate appartenant à la récente famille des éléments connectés de la marque compatibles avec l'application DTS Play-Fi®.

Cette dernière permet, entre autres, de lire sur son réseau de la musique en Hi-Res et aussi d'accéder aux serveurs Qobuz au travers de cette application qui intègre parmi ses services musicaux en ligne votre site de streaming préféré.

Tous les dispositifs compatibles DTS Play-Fi® peuvent être intégrés dans un dispositif multiroom et l'application de contrôle DTS Play-Fi® existe pour iOS, Android, et aussi pour Windows (nécessitant cependant l'achat d'une licence pour bénéficier de la Hi-Res). Les applications Klipsch Stream pour iOS et Android sont des adaptations de celles de DTS, mais contrairement à celles-ci, il ne semble pas y avoir d'application spécifique pour PC.


Passons maintenant à la découverte sous toutes les coutures de cette enceinte connectée Klipsch RW-1 qui fait partie de l'écosystème Klipsch compatible DTS Play-Fi® où l'on trouve bien sûr le streamer Gate, mais aussi le PowerGate intégrant un amplificateur, l'enceinte The Three au look rétro des 50' et les barres de son avec leur caisson de grave RSB-8 et RSB-14.


Présentation

On a connu des enceintes Klipsch beaucoup plus tape-à-l’œil que cette jolie petite RW-1 avec son boîtier aux flancs fuyants et habillée d'un tissu acoustique noir, et dont la base est ceinte d'un bandeau couleur bronze frappé du nom de la marque soulignant l'appartenance à une grande famille.


Son sommet aux bords inclinés ajoute à cette réussite esthétique et accueille quatre touches de commande identiques à celles équipant le streamer Gate (mise en marche, silencieux, volume plus et volume moins).

La connectique arrière propose une prise secteur pour cordon de type rasoir, le bouton poussoir pour l’appairage WiFi et sa diode LED témoin verte (on reste dans la grande tradition chez Klipsch !), un connecteur réseau de type RJ45, une entrée audio analogique sur prise Jack 3,5 mm, et enfin une prise USB A pour procéder soit à la mise à jour du firmware, soit à celle de l'application DTS Play-Fi®.


La réalisation

Le haut-parleur chargé de la reproduction des registres grave et médium est un modèle de 9 cm de diamètre avec une membrane Cerametallic™ (probablement de l'aluminium dont l'oxydation de surface, appelée alumine, est une céramique) au cache noyau concave et équipée d'une suspension demi rouleau positif en caoutchouc qui devrait lui permettre de bonnes excursions de part et d'autre de sa position de repos.

Quant au tweeter, c'est un modèle à dôme en aluminium de 19mm de diamètre chargé par un pavillon Tractrix (utilisé depuis pas mal de temps sur les enceintes de la marque) présentant deux angles de diffusion (90° et 60°), ceci afin d'améliorer (de manières différenciées) la dispersion des aigus dans les plans verticaux et horizontaux et aussi de doper le rendement acoustique du tweeter.


L'aimant du boomer est en ferrite et affiche 8 cm de diamètre, tandis que celui du tweeter est un petit et puissant modèle très probablement en néodyme (pour voir, cliquer sur ce lien).

Le fond du coffret de l'enceinte Klipsch RW-1 est occupé par l'alimentation à découpage, placée en haut de celui-ci alors que l'arrivée secteur se situe en bas (!), un cordon très court et garni de mousse reliant la sortie de cette alimentation à la carte principale sur laquelle vient se connecter la carte WiFi, un module Caprica 2L du fabricant Hansong (Nanjing) Technology Ltd spécifique DTS Play-Fi®, ayant pour cœur un processeur Marvell PXA166 ARM, et reliée à deux petites antennes fixées dans la partie haute du boîtier.


Une fois la carte réseau ôtée, on peut découvrir le micro contrôleur de gestion de l'électronique, un STM32F030 fabriqué par STMicroelectronics, ainsi que le contrôleur Ethernet, un AX88772 de la marque ASIX, et sur sa droite, le transformateur de liaison avec le réseau via le connecteur RJ45.


On trouve dans la partie gauche de la carte l'amplificateur à découpage, un modèle Burr-Brown (Texas Instruments) TAS5754M ainsi que les éléments de mise en forme, selfs et condensateurs, des signaux issus de celui-ci.

Ecoute

Si elles sont résolument modernes dans leurs conceptions, leur adaptation à la lecture de fichiers audio dématérialisés et leur pilotage par application, il n'est pas interdit de penser que la plupart des enceintes connectées prônent par nature le retour à l'écoute monophonique, comme dans un passé qui commence à être lointain. En effet, la communication des constructeurs, en particulier visuelle, met en scène la plupart du temps ces enceintes unitairement, certes dans un esprit plus art de vivre que d'écoute religieuse de la musique figée au point de rencontre des axes d'une paire d'enceintes utilisées en stéréo.

Cependant, et pour ne pas enfoncer le clou, concernant cette Klipsch RW-1 il est possible d'en acquérir une paire et de procéder à un appairage stéréo via l'application Klipsch Stream, voire de les utiliser en mode surround avec une Barre de son RSB-8 ou RSB-14.


Quelle que soit l'option retenue, ces enceintes Klipsch RW-1 fourniront la même qualité sonore, aussi c'est avec un seul exemplaire que nous avons procédé à nos écoutes. Pour l'image stéréo, c'est donc un peu fichu, quant aux vertus musicales, et même si parfois de petites enceintes réservent de bonnes surprises, nous ne nous attendions pas au grand frisson, mais nous pensons quand même que Klipsch (dont nous avons pu apprécier les grandes qualités sonores des enceintes Hi-Fi dans un autre passé professionnel) n'a pas donné ici le meilleur de lui-même.

Sans doute le constructeur s'est-il laisser charmer par le chant des sirènes appelées Application Klipsch Stream, Connectée, Dématérialisée, négligeant, selon notre appréciation (sévère il est vrai), la bonne vieille muse Acoustique pour beaucoup à l'origine de tout plaisir musical.

C'est donc une restitution sonore assez physiologique (relevée aux deux extrémités du spectre audio) que procure l'enceinte Klipsch RW-1, avec laquelle nous avons pris un certain plaisir à écouter de nombreux titres contenus dans The Album signé The Bee Gees, la prise de son d'époque s’accommodant assez bien du rendu sonore de la RW-1.


A l'écoute d'extraits de l'album Size Isn't Everything du même groupe devenu entre temps Bee Gees, et avec une qualité sonore de notre temps, nous aurions aimé un peu plus d'aération dans la restitution et un registre grave un peu plus profond et tenu (mais à l'impossible nul n'est tenu), mais cela reste agréable à écouter et on ne note pas de duretés dans le haut du spectre même aux niveaux sonores plutôt élevés dont est capable cette enceinte RW-1 en regard de sa taille.

Restons donc raisonnables pour la suite des écoutes et lançons la lecture du Quatuor Américain de Dvořák dans la récente interprétation du Škampa Quartet. La restitution est dans l'ensemble homogène et les timbres des instruments tout à fait corrects avec un violoncelle au registre grave crédible.


En conclusion, si ses prestations sonores ne peuvent rivaliser avec celles de ses grandes sœurs Hi-Fi, ce qui semble un peu normal, la Klipsch RW-1 est une enceinte à vivre moderne, facilement transportable, connectée et intégrable dans un réseau multiroom. Compatible avec le protocole DTS Play-Fi® incluant Qobuz en Hi-Res, son application de contrôle Klipsch Stream est plutôt agréable.

Spécifications
Manuel d'utilisation
Site Klipsch
Site DTS Play-Fi® fr
Support en ligne Play-Fi

Capacités de lecture

***

Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !
www.facebook.com/qobuz

Si vous êtes constructeur, importateur, distributeur ou acteur dans le domaine de la reproduction sonore et que vous souhaitez nous contacter, merci de le faire à l'adresse suivante : newstech@qobuz.com

Si vous êtes un passionné de la rubrique Hi-Fi Guide et que vous souhaitez nous contacter, faites-le uniquement à l'adresse suivante : rubriquehifi@qobuz.com

Votre avis

Vos lectures


Charts Qobuz

Inscrivez-vous à nos newsletters