Catégories :

Top barres de son connectées : laquelle choisir en 2020 ?

Le home cinéma est passé en quelques années de multiples enceintes tout autour de la pièce à une enceinte unique placée sous le téléviseur, la barre de son. Cette enceinte allongée reproduit à elle seule tous les canaux des bandes-son cinéma et simule le surround. Elle est parfois accompagnée d’un caisson de basse, fourni en série ou en option. Leur qualité s’est largement améliorée ces dernières années et les acteurs de la Hi-Fi se sont engouffrés dans le domaine. Car la barre de son ne s’occupe plus seulement du cinéma, elle remplace aussi une chaîne Hi-Fi. Il lui suffit d’embarquer le Bluetooth ou, mieux, une connexion réseau, pour être capable de lire la plupart des fichiers audio et d’accéder aux services de streaming. Voici dix barres de son remarquables, à l’aise avec la vidéo comme avec la musique.

Par Alban Amouroux | Actualités | 24 janvier 2020
Réagir



La barre de son est un concept matérialisé il y a une vingtaine d’années par les spécialistes du home cinéma, principalement Pioneer et Yamaha. Le système s’appelait alors « projecteur sonore ». Il était constitué d’une myriade de mini-haut-parleurs orientés dans différentes directions. L’objectif était de reproduire les canaux principaux en diffusion directe et les canaux surround par réflexion sur les murs. Une couche de traitement numérique du signal contribuait à la manipulation du son dans l’espace.

Ces panneaux se sont rapidement réduits en termes d’encombrement pour terminer sous le format qu’on leur connaît aujourd’hui et qui leur donne leur nom : la barre de son. Soit une enceinte d’une dizaine de centimètres de hauteur, plus ou moins large selon le niveau de gamme et le nombre de haut-parleurs intégrés.

Les fabricants ont tout de même réduit le nombre de ces haut-parleurs, et même au minimum pour la plupart. Parallèlement, le traitement du signal a bénéficié d’une puissance de calcul de plus en plus importante. Aujourd’hui, il est possible d’envoyer le son dans toutes les directions en intervenant sur de multiples critères afin de berner totalement notre oreille et nous faire croire que des enceintes sont présentes sur les côtés ou au plafond. Chaque année, la qualité de restitution progresse dans ce domaine.

Concernant la reproduction de la musique, il est possible d’enclencher des modes spécifiques pour bénéficier d’une large scène sonore, au plus proche de ce que sait faire une paire d’enceintes traditionnelles. Même si le résultat ne sera jamais vraiment identique, le gain de place et la polyvalence d’une barre de son permettent d’accepter cette concession. Elle est devenue une enceinte comme les autres, à mi-chemin entre une enceinte sans fil mono et une paire d’enceintes. Si l’on en croit les chiffres de ventes mondiaux, c’est un compromis qui plaît énormément.

1. JBL Link Bar : la barre dédiée à l’univers audio et vidéo Google

Prix : 399 €

Caractéristiques : barre de son 2.0, 100 watts, Dolby Digital, entrées HDMI/optique/analogique, Bluetooth, Chromecast Audio, Google Assistant, Android TV, largeur 102 cm

La JBL Link Bar est une véritable barre de son multimédia. Elle fait partie de la série Link dédiée aux enceintes connectées de la marque. Pour la partie musique, JBL se repose sur la technologie Chromecast de Google. Cela permet d’envoyer depuis son smartphone n’importe quel flux audio de n’importe quelle application directement vers la barre, Qobuz y compris.

Pour la partie cinéma, JBL a mis l’accent sur la vidéo plutôt que sur les décodages Dolby et DTS. Un media player Android TV est intégré à la Link Bar. Elle est donc parfaitement autonome en affichant sur n’importe quel téléviseur les applications vidéo classiques telles que Netflix, myCanal ou YouTube. La Link Bar est idéale pour une association avec un téléviseur un peu ancien.

LES +
Simplicité d’usage
Android TV intégré
Connectivité


LES -
Pas de décodage DTS
Effets cinéma limités


2. Sonos Beam : la minibarre de son la plus connectée

Prix : 449 €

Caractéristiques : barre de son 2.0, Dolby Digital, entrée HDMI/optique, multiroom Sonos, UPnP/DLNA, AirPlay 2, Google Assistant, Amazon Alexa, largeur 65 cm

La Beam est la seconde barre de son signée Sonos. Plus petite que la Playbar, elle est aussi mieux équipée. Elle bénéficie par exemple d’une entrée HDMI ARC transformable en entrée optique via un adaptateur. Sonos l’a également équipée de microphones afin de pouvoir être pilotée à la voix via Google Assistant ou Amazon Alexa.

Cette barre décode uniquement le Dolby Digital. Elle sait créer une large scène sonore avec des voix toujours bien centrées et définies. Côté musique, le système Sonos lui donne accès à tous les services de streaming, dont Qobuz directement intégré bien sûr. Elle est dépourvue de Bluetooth mais la Beam est compatible UPnP/DLNA et Roon.

LES +
Facile à loger
Multiples services audio
Assistants vocaux


LES -
Pas de décodage DTS
Absence d’entrée audio analogique
Pas de Bluetooth


3. Yamaha MusicCast BAR 40 : la barre de son polyvalente à prix accessible

Prix : 499 €

Caractéristiques : barre de son 2.0, 100 watts, Dolby Digital, DTS, DTS Virtual:X, entrées HDMI/optique/analogique, Bluetooth, multiroom MusicCast, UPnP/DLNA, largeur 95 cm

Le système de lecture audio en réseau MusicCast de Yamaha est de plus en plus intégré aux barres de son de la marque, comme cette BAR 40. C’est un modèle simple dans ses capacités audio mais déjà très bien équipé en termes de connectivité : HDMI, optique et analogique. Le Bluetooth est également présent. MusicCast ajoute l’accès intégré aux services de streaming tels que Qobuz.

Yamaha étant l’un des instigateurs de cette catégorie, sa maîtrise du son cinéma dans un format réduit donne ici sa pleine mesure. En plus du Dolby Digital et du DTS, la BAR 40 dispose du DTS Virtual:X destiné à créer un son 3D uniquement avec les haut-parleurs de la barre. De façon optionnelle, il est possible d’associer une ou deux enceintes surround MusicCast ainsi qu’un caisson de basse sans fil.

LES +
Connectivité
Effet surround 3D
Evolutivité


LES -
Basses limitées
Pas d’afficheur


4. Samsung HW-Q70R : le son 3D avec l’aide d’Harman Kardon

Prix : 699 €

Caractéristiques : barre de son 3.1.2, 330 watts, Dolby Atmos, DTS:X, entrées HDMI/optique, Bluetooth, UPnP/DLNA, largeur 110 cm

Samsung développe une large gamme de barres de son afin qu’il y ait un modèle adapté à chaque téléviseur de la marque. La HW-Q70R fonctionnera parfaitement avec la série de téléviseurs Q70, comme l’indique la référence. Ce n’est qu’un conseil, tout est possible et même l’association avec un téléviseur d’une autre marque, la connectivité HDMI et optique le permettant.

Côté musique, aucun protocole de diffusion n’est imposé. En passant par le Bluetooth ou le DLNA, il est possible d’envoyer la musique dématérialisée de son choix vers la barre. Côté home cinéma, avec cinq haut-parleurs distincts, la HW-Q70R reproduit virtuellement le son 3D des bandes-son Atmos. Un caisson de basse sans fil fourni s’occupera de reproduire les explosions et autres grondements.

LES +
Dolby Atmos & DTS:X
Son signé Harman Kardon


LES -
Aucun multiroom
Pas d’entrée analogique


5. Sony HT-ZF9 : un son immersif avec un encombrement minimal

Prix : 799 €

Caractéristiques : barre de son 3.1, Dolby Atmos, DTS:X, entrées HDMI/optique/analogique, Bluetooth, multiroom Music Center, Chromecast Audio, largeur 100 cm

Sony a mis de côté le développement de ses amplificateurs home cinéma pour se concentrer sur les barres de son. Elles sont équipées des derniers décodeurs multicanaux 3D comme le Dolby Atmos et le DTS:X. Sony applique le Vertical Surround Engine, un traitement du signal permettant de recréer les canaux de plafond sans aucun haut-parleur dédié. Pour le grave, la barre HT-ZF9 est livrée avec son caisson de basse sans fil.

La connectique est suffisante pour accueillir deux sources vidéo HDMI et deux sources audio, une optique et une analogique sur minijack. Pour la lecture de musique, la barre HT-ZF9 intègre le Chromecast Audio afin de recevoir le son de n’importe quelle application mobile. Le multiroom est assuré par la fonction Music Center disponible sur toutes les enceintes connectées Sony.

LES +
Dolby Atmos & DTS:X
Son 3D virtuel
Connectivité


LES -
DSP caricaturaux


6. Bluesound Pulse Soundbar 2i : la barre de son stéréo dédiée à la musique

Prix : 999 €

Caractéristiques : barre de son 2.0, 120 watts, Dolby Digital, entrées HDMI/optique/analogique, Bluetooth, multiroom BluOS, AirPlay 2, largeur 107 cm

La marque Bluesound a débuté avec des enceintes sans fil. La barre de son Pulse Soundbar 2i a été ajoutée par la suite afin d’ouvrir la gamme vers un usage audio et vidéo. Avec des haut-parleurs pour les graves de 10 cm en façade, la Pulse Soundbar 2i est plus imposante que ses concurrents. Elle reposera à la verticale avec ses petits supports mais une fixation au mur sera parfois plus intéressante.

Cette barre est limitée du côté des décodages cinéma avec uniquement le Dolby Digital et aucune sorte de virtualisation. C’est suffisant pour améliorer grandement la section son d’un téléviseur. Mais cela permet surtout à la Pulse Soundbar 2i d’être une excellente enceinte connectée stéréo tout en un. Avec son système multiroom BluOS, elle accède directement à Qobuz en Hi-Res.

LES +
Qualités Hi-Fi
Woofers et radiateurs de 10 cm
Multiroom BluOS


LES -
Pas de DTS
Format imposant


7. LG SN11RG : 12 canaux pour écouter la musique en Hi-Res

Prix : non communiqué

Caractéristiques : barre de son 7.1.4, 770 watts, Dolby Atmos, DTS:X, entrées HDMI/optique/analogique, Bluetooth, multiroom BluOS, AirPlay 2, largeur 144 cm

La barre de son LG SN11RG vient tout juste d’être présentée au salon CES de Las Vegas. C’est le nouveau fer de lance de la marque, développé en collaboration avec Meridian, spécialiste anglais de la Hi-Fi. Elle possède physiquement tous les haut-parleurs pour diffuser le son dans un schéma 7.1.4 : sept haut-parleurs sur la barre et deux haut-parleurs sur chaque enceinte surround sans fil, sans oublier le caisson de basse, lui aussi sans fil.

LG se repose sur le service Chromecast Audio pour la lecture musicale. Il suffit de prendre son smartphone et de « caster vers » la SN11RG pour écouter ce que l’on veut. Notez qu’elle est compatible Hi-Res 24/192. LG a également intégré Google Assistant et ses micros pour un contrôle vocal complet de la barre de son.

LES +
Fonctionnement 7.1.4 réel
Section sonore par Meridian
Google Assistant


LES -
Système imposant


8. B&W Formation Bar : à mi-chemin entre haute-fidélité et home cinéma

Prix : 1 249 €

Caractéristiques : barre de son 3.0, 240 watts, Dolby Digital, entrée optique, Bluetooth, multiroom Formation, AirPlay 2, Roon, largeur 124 cm

Avec sa nouvelle gamme Formation, Bowers & Wilkins s’est récemment lancée dans l’enceinte connectée et multiroom. Une barre de son est présente afin de couvrir tous les besoins. La Formation Bar arbore un design qui tranche face à la concurrence, original et chic à la fois. Elle renferme trois canaux distincts, gauche/centre/droit, pour une reproduction efficace des voix en mode home cinéma.

Il est possible de lui ajouter enceintes surround et caisson de basse sans fil pour compléter le système. Nous conseillons l’usage de ce dernier, même pour les écoutes musicales, afin d’obtenir une restitution plus musclée. Grâce à Roon et sa compatibilité Hi-Res, la Formation Bar peut accéder à Qobuz. Alternativement, AirPlay 2 facilite la connexion audio pour tous les possesseurs d’appareils Apple.

LES +
Style
Finesse de la restitution
Compatible Roon


LES -
Connectivité limitée
Pas de DTS


9. Paradigm PW Soundbar : la barre qui s’adapte à votre pièce et à vos goûts

Prix : 1 490 €

Caractéristiques : barre de son 5.0, 270 watts, Dolby Digital, DTS, entrées HDMI/optique/analogique, Bluetooth, multiroom DTS Play-Fi, AirPlay, largeur 116 cm

La Paradigm PW Soundbar est équipée de neuf haut-parleurs orientés dans différentes directions afin de reproduire les bandes-son 5.1 Dolby et DTS. Un DSP maison applique les réglages nécessaires pour recréer l’immersion sonore. Un caisson et des enceintes surround peuvent être ajoutées en option. Notons la présence très pratique d’un afficheur complet pour savoir en un coup d’œil où on en est.

Issue de la gamme Hi-Fi sans fil PW, cette barre de son est tournée vers la polyvalence. Elle embarque le protocole multiroom DTS Play-Fi pour pouvoir accéder aux webradios, à la musique stockée dans un dossier partagé et aux services de streaming, dont Qobuz. Le système de calibrage audio ARC permet d’adapter le rendu à votre pièce grâce au micro de mesure fourni.

LES +
Calibrage audio ARC
Usage mixte vidéo/Hi-Fi
Connectivité


LES -
Manque Dolby Atmos & DTS:X
Encombrement


10. Sennheiser Ambeo : la référence pour l’immersion sonore

Prix : 2 499 €

Caractéristiques : barre de son 5.1.4, 500 watts, Dolby Atmos, DTS:X, entrées HDMI/optique/analogique, Bluetooth, Chromecast Audio, DLNA/UPnP, largeur 126 cm

Sennheiser, plutôt connu pour ses casques grand public comme professionnels, a créé la surprise en sortant une barre de son. Elle est issue de la gamme Ambeo, où la marque rassemble tous ses travaux autour du son 3D. C’est une grosse barre de son de 13 centimètres d’épaisseur et pesant 18 kg. Elle embarque 13 haut-parleurs pour reproduire le son Dolby Atmos et DTS:X en 5.1.4 canaux. Le .1 des basses est reproduit par la barre elle-même, plutôt costaude dans le domaine. Ainsi, le caisson de basse externe n’est pas nécessaire.

Pour une reproduction efficace, l’Ambeo Soundbar devra être calibrée grâce au microphone externe que l’on trouve dans le carton. Une fois cela effectué, différents réglages peuvent être appliqués pour les films et la musique. A cet effet, Sennheiser s’est reposé sur le Chromecast Audio, un système simple permettant d’envoyer la musique vers la barre Ambeo directement depuis l’application Qobuz.

LES +
Immersion sonore
Connectivité
Calibrage audio


LES -
Encombrement


Conclusion :
On pense souvent que la barre de son se destine avant tout aux films. A l’origine, c’était le cas. Mais puisque ces haut-parleurs sont là, au milieu du salon, pourquoi ne pas en profiter pour écouter la musique avec ? Les fabricants ont petit à petit intégré cette donnée en leur ajoutant le Bluetooth et une connectivité réseau. Le Bluetooth est toujours bien pratique, tandis que le réseau donne accès à toutes les sources audio possibles (webradios, streaming, fichiers), même en Hi-Res pour certaines barres. Les modèles d’entrée de gamme représentent avant tout des compromis. C’est-à-dire la volonté d’améliorer le son d’un téléviseur tout en permettant de remplacer une ancienne chaîne Hi-Fi. Les deux fonctions sont couvertes, mais il ne faudra pas être trop exigeant sur la qualité de la restitution.

Lorsque l’on monte en gamme, les fabricants vont diverger vers l’un ou l’autre : d’un côté des barres de son aux capacités immersives avancées pour les films, de l’autre des modèles Hi-Fi presque aussi bons que des enceintes séparées. Il est difficile voire impossible de trouver une barre de son excellente dans les deux domaines. Votre choix final dépendra de l’usage principal de votre système : est-ce que vous utiliserez la barre de son principalement pour les films (Sony, Samsung, LG…) ou plutôt pour la musique (Bluesound, BW, Paradigm…) ?

Vos lectures