Votre panier est vide

Rubriques :
Actualités

High End Munich 2022 : le retour en fanfare du salon international de la Hi-Fi

Par Alban Amouroux |

Après trois ans d’absence à cause des raisons que vous connaissez, le rendez-vous mondial de la haute-fidélité est de retour en Allemagne. Le High End Munich a ouvert ses portes ce week-end et les passionnés ont répondu présent. Le salon a repris son format habituel avec ses dizaines de stands et de salons d’écoute. Qobuz était également présent et les fabricants étaient impatients de recréer le lien avec leur public. Ils les accueillent avec de très nombreux nouveaux produits, et non des moindres. En voici un petit aperçu.

Des enceintes qui feront date

Plusieurs marques dévoilent des paires d’enceintes dont certaines deviendront sûrement iconiques. Raidho ajoute au sommet de sa gamme la TD6 (210 000 €/paire), une nouvelle grande colonne de deux mètres de haut. Elle embarque neuf haut-parleurs dont un tweeter à ruban. Du côté de Focal, l’enceinte Aria 926 K2 est proposée en série limitée dans un coloris Ash Grey, ou gris cendre, issu de la série Utopia III EVO. Elle est proposée en bundle à 7 899 € avec l’amplificateur connecté Naim Uniti Star en finition Ash Grey, les câbles et un abonnement de trois mois à Qobuz.

Enceintes sans fil KEF L60 Wireless

KEF décline son enceinte compacte LS50 Wireless dans une version colonne qui vient fêter les 60 ans de la marque : les LS60 Wireless (6 599 €/paire). Elles en reprennent la connectivité sans fil et filaire, avec la musique en streaming et l’entrée HDMI ARC. Leur haut-parleur médium/aigu Uni-Q en façade mesure 10 cm pour une enceinte très fine. Il est complété par quatre haut-parleurs de grave sur les flancs. Dynaudio met à jour ses enceintes actives Focus et les connecte au réseau grâce aux compatibilités AirPlay 2, Chromecast, Roon et WiSA. Les Focus 10 (5 000 €/paire) sont des modèles de bibliothèques, les Focus 30 (7 500 €/paire) et Focus 50 (10 000 €/paire) sont des colonnes.

Enceintes Monitor Audio Concept 50

Du côté des créations ultimes, DALI présente l’enceinte Kore (88 000 €/paire), une sorte d’aboutissement technologique. Tout a été repensé, du socle jusqu’à la conception des différents haut-parleurs configurés en quatre voies. La fabrication et la finition du coffret sont au top niveau avec un mélange de pièces d’aluminium moulées et de placage d’ébène. Monitor Audio n’est pas en reste avec une paire d’enceintes inédite dans son design et sa conception. Pour marquer les 50 ans d’existence de la marque, les Concept 50, encore au stade du prototype, sont constituées d’une tête médium/aigu qui relie deux caissons verticaux. Les six médiums en cercle entourent le tweeter à ruban. Tandis que le grave est confié à deux paires de subwoofers face à face. Elles devraient être finalisées pour la fin de l’année.

Des amplificateurs toujours plus connectés

Les grandes marques de la Hi-Fi grand public sont à la fête pour cette édition 2022 avec des nouveautés marquantes. Du côté de Denon, la série 900 fait son apparition. Elle comprend un amplificateur stéréo connecté avec le protocole HEOS, le PMA-900HNE (999 €) ainsi qu’un lecteur CD, le DCD-900NE (499 €), compatible avec les fichiers audio Hi-Res via son port USB. Le PMA-1700NE (1 999 €) et son DAC intégré viennent se placer en milieu de gamme. Marantz sort également le lecteur CD 60 (899 €), assez proche du modèle Denon, mais équipé des fameux modules maison HDAM. Yamaha inaugure sa série 2000 avec le R-N2000A, un amplificateur connecté complet avec MusicCast, HDMI ARC et calibrage par micro YPAO. Il peut être complété par les enceintes colonnes NS-2000A, des modèles trois voies à quatre haut-parleurs.

Amplificateur connecté Yamaha R-N2000A et enceintes NS-2000A

Pour s’associer aux streameurs/préamplificateurs toujours plus nombreux, les blocs de puissance s’imposent. L’Electrocompaniet AW 800 M peut délivrer jusqu’à 2 x 1 000 watts sous 2 ohms. La conception interne en double mono intégral est exemplaire. Il peut par ailleurs fonctionner en mono pour délivrer plus de puissance, tout comme le Hegel H30a qui, sur le même principe, atteint les 1 100 watts sous 8 ohms. Ce sont des monstres à même d’alimenter des enceintes gourmandes au nombre de haut-parleurs sans cesse en augmentation. A l’opposé, Esoteric a choisi la classe A pour son nouvel amplificateur de puissance stéréo S-05. Ses 2 x 30 watts seront plus adaptés à des enceintes à haut rendement.

Bloc de puissance Hegel H30A

Des streameurs et des DAC

L’offre en termes de lecteurs réseau est pléthorique. Cela n’empêche pas les fabricants impliqués sur ce créneau de poursuivre le développement de nouveaux modèles avec lesquels ils vont rechercher la moindre micro-amélioration. L’Antipodes Oladra (30 000 €) est un excellent exemple. En plus de lire la musique en réseau, il sait aussi la stocker et la distribuer. Son avantage notable réside dans un reclocker applicable aux sorties numériques synchrones. Innuos améliore son serveur Statement (à partir de 12 000 €) via une mise à jour de son alimentation de nouvelle génération. La marque présente également la nouvelle série Pulse composée du streameur Pulse Mini (999 €), de sa version supérieure Pulse (2 599 €) et d’un modèle avec reclocker USB, le Pulsar (5.499 €).

Streameur Innuos Pulse

Ces lecteurs pourront être associés aux meilleurs DAC tels que l’imposant Lampizator Horizon DAC à tubes (52 800 €). Vous pourrez aussi opter pour le préamplificateur/DAC CH Precision C1.2 amélioré (à partir de 32 850 €) grâce à une puissance de calcul augmentée, de nouveaux algorithmes de traitement et une nouvelle horloge interne. MSB renforce encore son Digital Director, un processeur de reconstruction numérique. Il est possible de connecter jusqu’à quatre sources via des cartes interchangeables. Le Digital Director s’occupe d’améliorer le flux numérique sur de multiples critères et de le délivrer via une fibre optique informatique jusqu’au DAC pour éliminer ainsi toute perturbation extérieure. Quant à la société italienne M2Tech, elle crée une nouvelle division destinée à proposer des produits numériques plus accessibles : Manunta Audio. Le DAC, l’upconverter et l’alimentation à faible bruit sont tous proposés bien en dessous des 1 000 €.

Processeur numérique MSB Digital Director

Un salon qui porte toujours bien son nom

A part quelques exceptions, le salon de Munich est bien le temple du haut de gamme (high end). Il y a beaucoup de produits pour rêver, ou pour faire son marché pour les plus chanceux d’entre nous. Les enceintes et les appareils poussent la technologie à son paroxysme pour arriver à tirer toujours plus des enregistrements audio, qu’ils soient en qualité CD, en Hi-Res et même depuis les vinyles. La puissance embarquée progresse pour traiter des millions de détails à la seconde.

DAC portable iFi GO bar

Le High End de Munich, ce sont aussi des produits accessibles comme les nouveautés Denon et Marantz, ou encore le préamplificateur NAD C 389 avec lecture réseau et calibrage audio optionnels. Il y a également des casques tels que le remarquable T+A Solitaire T sans fil qui intègre la lecture LDAC et aptX HD à travers un DAC ESS Sabre. Nous avons aussi remarqué les derniers DAC nomades Astell&Kern HC2, USB FiiO KA1 et iFi Audio Go Bar, ce dernier étant sacrément bien équipé dans un si petit format. Ces appareils toujours plus performants mettent le haut de gamme dans votre poche si vous ne pouvez pas l’accueillir dans votre salon !

RETROUVEZ LA RUBRIQUE BANCS D'ESSAI ICI