Catégories :

Un ange passe...

La féérique et renversante Angel Olsen, sur les traces de Cat Powet et Leonard Cohen...

Par Max Dembo | Vidéo du jour | 5 septembre 2016
Réagir

Angel Olsen a évidemment écouté Cat Power, Hope Sandoval de Mazzy Star, Kate Bush, Leonard Cohen et PJ Harvey, n’empêche, la native du Missouri a imposé la singularité de sa voix sur son brillant Burn Your Fire For No Witness paru en 2014. Avec My Women, son troisième album qui vient de paraitre chez Jagjaguwar, elle confirme son statut de nouvelle déesse des aficionados d’indie folk moucheté de grunge, d’Americana et de sonorités vintage. La voix d'Olsen se cabre, puis caresse, tabasse à nouveau avant d’hypnotiser. Idem pour ses mélodies, entre guitares indomptables (l’étonnant Sister !) puis ballades gothiques. Et lorsque ses chansons baignent dans un halo de réverbération rétro, c’est l’extase ! En renforçant son style et en musclant son écriture, l’ancienne choriste de Will ‘Bonnie Prince Billy’ Oldham signe son plus grand disque, l’un des plus beau de 2016.





Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters