Votre panier est vide

Rubriques :
Vidéo du jour

Panda Bear et la Grande Faucheuse

Par Clotilde Maréchal |

Le nouvel album du cerveau d'Animal Collective...

Lorsque Panda Bear a croisé la route du Grim Reaper (la Grande Faucheuse), ils ont jammé. Au point d’enfanter cet album, le bien nommé Panda Bear Meets The Grim Reaper, cinquième enregistrement studio de Noah Lennox, alias Panda Bear. Comme toujours avec ce membre fondateur du groupe Animal Collective, on retrouve une vraie fausse nonchalance autant pop que psychédélique. Un style hypnotique comme en retrait qui n’est pas pour autant signe de paresse pour Lennox qui ne s’est pas reposé sur ses lauriers depuis la parution de son quatrième opus solo, Tomboy en 2011. Depuis Person Pitch paru en 2007, chaque nouveau disque de Panda Bear est un événement attendu fébrilement, d’autant plus depuis sa collaboration avec Daft Punk sur Doin’ It Right sur l’album Random Access Memories. Panda Bear Meets The Grim Reaper voit notre héros quitter le minimalisme délicat de Tomboy et ouvrir de nouveau sa boîte à outils soniques et réarranger sa multitude d’influences en une potion magique en perpétuelle ébullition. Des textures et techniques de production hip-hop old school s’y mélangent aux mélodies cycliques qui ont fait sa renommée, pour créer un son dense et radieux. L’album a été enregistré un peu partout, d’El Paso au Texas jusqu’à un garage au bord de la plage près de Lisbonne où vit Noah Lennox. Notre génial savant fou a de nouveau travaillé avec Sonic Boom, collaboration déjà fructueuse sur Tomboy, ici un peu plus poussée encore. A l’arrivée, Panda Bear Meets The Grim Reaper est un disque charnière pour un artiste qui a prouvé qu’il pouvait continuer à évoluer tout en restant au sommet de son art. « Cela marque un changement – pas nécessairement une mort complète, mais la fin de quelque chose, aime à dire l’intéressé, et je l’espère le début de quelque chose d’autre. ».