Votre panier est vide

Rubriques :
Vidéo du jour

Daft Punk, les coulisses...

Par Max Dembo |

Comment est né Random Access Memories, le nouvel album de Daft Punk ?

Ah, y’a un nouveau Daft Punk ? Quand ça ? A moins de vivre dans un igloo à Iakoutsk, la terre entière sait que le quatrième (véritable) album de Thomas Bangalter et Guy-Manuel de Homem-Christo paraitra lundi prochain. Mais sur Qobuz seulement, Random Access Memories sera disponible en Studio Masters 24 bits, version haute définition unique et exclusive vendue, au même prix qu’un vulgaire MP3, 9.99€ seulement. Avec ce quatrième album, les Daft signent un virage à 180° en bouclant l’ère de la musique électronique faite sur un simple laptop dans une chambre de 10m² pour revenir à la bonne vieille méthode à l’ancienne. Célébration du beau son et hymne grandiose au mythe du studio d’enregistrement perçu comme une Mecque de la musique, ce Random Access Memories semble avoir été conçu à la fin des années 70, avec les moyens et l’hédonisme de cette époque où régnaient notamment le disco et le rock californien. Les influences on ne peut plus éclectiques s’entrecroisent comme par magie sur ce nouveau Daft : Chic, Steely Dan, Alan Parsons Project, Todd Rundgren, Pink Floyd, etc. Pour épauler le tandem francilien dans sa démarche rétro-futuriste, un impressionnant casting de stars, lui aussi éclectique, a fait le déplacement : du pape de l’italo-disco Giorgio Moroder (dont la B.O. du film Midnight Express est entrée dans la légende) à Nile Rodgers (cerveau guitariste du groupe Chic) en passant par Paul Williams (Monsieur Phantom of the Paradise en personne !), Pharrell Williams, Todd Edwards, DJ Falcon, Gonzales, Panda Bear d’Animal Collective et Julian Casablancas des Strokes, difficile de rivaliser. Au final, Random Access Memories ne lorgne pas uniquement dans le rétroviseur car le travail des deux musiciens français les plus populaires à l’étranger est bel et bien ancré dans son temps. Entre disco-futuriste et pop ovni, le résultat est impressionnant. Côté marketing, les Daft savent aussi faire en ayant offert sur internet huit épisodes de la série The Creators Project pour comprendre la genèse de leur pharaonique projet à travers les interviews de leurs prestigieux complices d’un jour.

1- Giorgio Moroder :

2- Todd Edwards:

3- Nile Rodgers:

4- Pharrell Williams:

5- Panda Bear :

6- Gonzales :

7- DJ Falcon :

8- Paul Williams :

À découvrir autour de l'article