Votre panier est vide

Rubriques :
Chers disparus

Sharon Jones est morte

Par Marc Zisman |

La grande chanteuse américaine de soul et de funk a été emportée par un cancer à l'âge de 60 ans...

Sharon Jones est décédée le 18 novembre 2016. La chanteuse de soul a perdu son combat face à un cancer du pancréas contre lequel elle lutait depuis trois ans. Épaulée par ses explosifs Dap-Kings, elle restera comme une charismatique figure de la soul et du funk actuels. Une chanteuse au parcours on ne peut plus atypique qui rencontra le succès une fois la quarantaine passée. Sonorités rétro et approche vintage, Jones fut l’une des principales artisanes du revival soul des années 2000 ; de ce groove qui raviva les valeurs de la soul et du funk éternels qui résonnaient dans les années 60 et 70.

Née Sharon Lafaye Jones à Augusta dans l’état de Georgie le 4 mai 1956, elle s’installe dès son plus jeune âge à Brooklyn avec sa famille. Habituée à chanter le gospel à l’église, Sharon Jones se produit régulièrement dans des clubs amateurs et joue les choristes sous le nom de Lafaye Jones. Mais pas de quoi remplir son assiette. Aussi, elle enchaine les boulots alimentaires : maton à la prison de Rikers Island et convoyeuse de fonds pour la Wells Fargo Bank…



Le vrai séisme arrive enfin, en 1996, lors d’une séance d’enregistrement pour le chanteur Lee Fields. Sharon Jones est la seule des trois choristes convoquées à se présenter au studio. Elle assurera seule le job, scotchant les producteurs de la session, Gabriel Roth et Philip Lehman de Pure Records. Le tandem lui fait enregistrer en solo la chanson Switchblade. Un titre qui figurera sur l’album Soul Tequila des Soul Providers. Ces derniers deviendront les fameux Dap-Kings, LE groupe indissociable de la défunte soul sister… Roth et Lehman lancent Desco Records, un nouveau label basé à Brooklyn ouvertement hanté par la soul d’antan des sixties. Jones publie sur Desco trois 45 tours ! La légende veut que les collectionneurs de soul vintage crurent que ces singles au look vintage dataient des sixties et que leur auteur était une chanteuse oubliée…



Le succès underground de Desco poussera Gabriel Roth épaulé par Neal Sugarman à monter Daptones Records dont le premier album sera le également le premier de Sharon Jones, aux côtés des Dap-Kings, formation qui mélange des membres des Soul Providers et des Mighty Imperials : Dap Dippin' With... Sharon Jones and the Dap-Kings parait en 2002. Le succès est immédiat pour la chanteuse alors âgée de 46 ans. Dans une même veine tout aussi joliment rétro suivront Naturally en 2005, 100 Days, 100 Nights en 2007, I Learned The Hard Way en 2010, Give The People What They Want en 2014 et enfin un pétaradant album de Noël intitulé It's a Holiday Soul Party et qui parait fin 2015.

ÉCOUTEZ NOTRE PLAYLIST SHARON JONES :




Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !