Votre panier est vide

Rubriques :
Chers disparus

Mulgrew Miller est mort

Par Marc Zisman |

Peu connu du grand public mais très respecté dans la jazzosphère, le pianiste américain Mulgrew Miller est décédé à l’âge de 57 ans.

Mulgrew Miller est décédé le 29 mai 2013 à Allentown en Pennsylvanie. Âgé de 57 ans, le grand pianiste de jazz américain avait été victime d’un accident vasculaire cérébral la semaine dernière. Accident similaire à celui qui l’avait touché en 2011 mais dont il ne s’est, cette fois, pas remis… Grand pianiste peu médiatisé mais reconnu par ses pairs et toute la jazzosphère internationale, son style était attaché à une certaine tradition, inébranlable, d'une richesse folle et inspirée comme jamais. D’abord très marqué par le jeu d’Oscar Peterson, il comptera aussi le piano de Bud Powell et celui de McCoy Tyner parmi ses influences.

Né le 13 août 1955 à Greenwood dans l’état du Mississippi, Mulgrew Miller entre en religion musicale dès l’âge de 6 ans, s’amusant à reproduire, à l’oreille, les mélodies entendues à la radio ou sur disque. Il écoute du blues comme de la country, mais aussi du gospel, du rhythm’n’blues ou du classique. Au lycée, il monte son premier trio et découvre la musique d’Oscar Peterson lors d’une émission télévisée. Un véritable choc comme il ne cessera de la rappeler dans les interviews : « Dès ce jour, je savais que je serai pianiste de jazz ! »

Il entamera sa carrière professionnelle au sein du big band de Mercer Ellington à la fin des années 70 puis aux côtés de Betty Carter en 1980, Woody Shaw entre 1981 et 1983 et surtout des Jazz Messengers d’Art Blakey de 1983 à 1986. Il joue ensuite activement dans le quintet de Tony Williams de 1986 à 1994.

Mulgrew Miller enregistre Keys To The City, son premier album sous son nom, en 1985, sur le label du célèbre producteur Orrin Keepnews, Landmark Records. Si sa discographie personnelle compte à peine une vingtaine de disques, il participa à un nombre impressionnant d’albums (plus de 400 !) pour de nombreux confrères parmi lesquels Art Blakey, Stefon Harris, Benny Golson, Betty Carter, Ron Carter, Kenny Garrett, Antonio Hart, Freddie Hubbard, Joe Lovano, Charles McPherson, Nicholas Payton, Wallace Roney, Woody Shaw, Tony Williams, Cassandra Wilson ou bien encore notre Pierrick Pedron national avec qui il a notamment enregistré Deep In A Dream en 2006.

Parallèlement, Mulgrew Miller consacrera une grande partie de sa vie à l’enseignement. Il était notamment le directeur du département jazz de la William Paterson University dans le New Jersey.

À découvrir autour de l'article