Rubriques :

Thundercat, foudre funk

Un 4e album de groove onirique, hédoniste et maousse pour le plus allumé des bassistes...

Par Marc Zisman | Vidéo du jour | 4 avril 2020
Réagir

Son sacre en 2017 avec le smooth et funky Drunk ne doit pas faire oublier que Stephen Bruner alias Thundercat caressait déjà sa basse depuis pas mal d’années. Le Californien allumé et sans filtre sévissait à son compte mais aussi pour Suicidal Tendencies, Kendrick Lamar, Flying Lotus et Kamasi Washington depuis le début des années 2000.

Toujours bien calé entre le jazz-fusion des late 70's/early 80's de George Duke & Cie et le funk barge de la galaxie P-funk de George Clinton, auquel il emprunte exubérance et délires pop, Thundercat poursuit sur It Is What It Is ses orgies de goove pluriel, de soul enfumée flirtant avec le jazz-rock et le funk light.

Toujours pour Brainfeeder, le label de Flying Lotus, qui fait une apparition sur Dragonball Durag, il déballe sur ce quatrième album solo sa vraie fausse nonchalance pétrie de groove chloroformé et d'afrofuturisme. Comme souvent avec ce fan de Kenshiro et de Mortal Kombat, les compositions n’ont pas toujours la forme de chansons traditionnelles.



Un peu comme dans un rêve, les passages réalistes s’éclipsent face aux surréalistes. Et sa voix haut perchée amplifie cette sensation hédoniste improbable… Cette fois, Thundercat a convié Steve Arrington du groupe funk 70's Slave et Steve Lacy de The Internet pour une ballade sensuelle (Black Qualls), Lil B et Ty Dolla $ign pour un hommage touchant à Mac Miller (Fair Chance), sans oublier Childish Gambino, le batteur Louis Cole et le comédien Zack Fox.



On ressent toujours la puissante influence de George Duke (l’une de ses idoles dont il avait repris For Love (I Come Your Friend) sur The Golden Age of Apocalypse, son album de 2011) comme celle du soft rock californien et du funk de Brothers Johnson sur cet album attachant et apaisant comme un bain moussant…

ÉCOUTEZ "IT IS WHAT IT IS" DE THUNDERCAT SUR QOBUZ



Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article

Vos lectures